Vieux Farka Touré après sa longue tournée panafricaine : « Je continuerai à préserver l’héritage légué par mon père »

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Après une longue tournée africaine dans les Instituts français et Alliances française d’Afrique, l’artiste Vieux Farka Touré est de retour au bercail. Peu connu par les mélomanes maliens, le fils d’Ali Farka Touré est considéré aujourd’hui comme l’un des artistes africains qui bougent le plus en Afrique voire dans le monde.  Il a animé mardi dernier à l’Institut français de Bamako, un point de presse sur cette tournée qui a débuté le 14 novembre 2012 à Praia au Cap Vert et a pris fin à Addis-Abeba, en Ethiopie le 29 janvier 2013.  Le projet a été initié en collaboration avec le ministère français des Affaires étrangères et l’Institut français de Paris.

Vieux Farka Touré

Vieux Farka Touré

En trois mois, Vieux Farka Touré et son équipe (5 personnes dont trois anciens qui ont joué avec son père, la légende de la guitare en Afrique, Ali Farka Touré) ont donné 19 concerts en Afrique de l’Ouest, centrale et australe. Ils ont ainsi « tourné » au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Guinée Equatoriale, au Gabon, au Kenya, au Zimbabwe.

Lors de cette rencontre,  le directeur adjoint de l’Institut Français de Bamako a expliqué que jamais un artiste malien n’a fait une telle tournée en Afrique. Selon lui, ce projet avait été envisagé dans un premier temps en 2010, mais il a été annulé faute de moyens financiers. « C’est en novembre 2011 que nous avons programmé et obtenu l’organisation de la tournée, lors de l’assemblée annuelle avec les représentants des 35 établissements des Instituts français à travers le continent africain « , a-t-il déclaré.

Selon Lucien Roux, cette initiative correspond aux objectifs assignés aux Instituts français sur le continent africain, notamment la promotion dans les pays africains et en France des formes artistiques et culturelles par une aide à l’expression artistique et intellectuelle, et à la professionnalisation des opérateurs culturels.

Aux dires de l’artiste : « Partout où nous sommes allés, nous avons été très bien accueillis par les directeurs des instituts français et par nos compatriotes et les populations de ces pays. C’est à Malabo que nous avons été confrontés à certaines difficultés. Un policier a jeté le passeport d’un de mes artistes, mais grâce à l’intervention de l’ambassadeur du Mali résidant à Malabo tout est très vite rentré dans l’ordre.  Mais je donne un bilan positif à cette tournée qui été l’occasion pour mon équipe et moi de promouvoir la culture malienne ».

Par ailleurs,  il s’est dit fier de porter le flambeau de la musique malienne très haut avant d’ajouter « je continuerai à préserver l’héritage légué par mon père, Ali Farka Touré et les autres » afin que cette richesse culturelle du Mali soit toujours au sommet dans le monde.

Fils du magistral guitariste Ali Farka Touré, Vieux Farka Touré tisse un pont culturel entre le blues malien et américain. Déjouant les pièges d’un héritage riche à transmettre, ses œuvres ont très vite conquis le monde du showbiz international. Des œuvres issues d’un mélange de racines traditionnelles du blues sahélien impulsant un élan électrique et un souffle d’une vibrante énergie. Bandiougou DIABATE

 

Abdoul Fouad Do offre des disques aux soldats ghanéens

Fouad Do soldatLe premier contingent du détachement des soldats des Forces Ghanéennes (GFA) est présent à Bamako depuis cette semaine. Le reggeaman malien d’origine ghanéen Abdoul Fouad Do a décidé de les rendre visite. Une manière de les féliciter et les encourager à venir aider leur pays frère. Abdoul Fouad Do ne résiste vraiment jamais à l’idée de faire une bonne action. Il a souhaité juste saluer les soldats ghanéens qui se trouvent actuellement au Mali pour la noble mission.  Apporter du bonheur, du sourire, et du réconfort, Abdoul Fouad Do est toujours ravi de le faire. L’engagement, ça n’a pas de prix…Au terme des échanges avec les militaires, l’artiste les a offerts des exemplaires de son album.           Bandiougou DIABATE

 
SOURCE:  du   15 fév 2013.