27Ăšme Sommet Afrique/France : Promesse tenue !

2
27Ăš Sommet Afrique/France : Promesse tenue !
Les chefs d'Etat africains lors de l'ouverture du sommet ce matin (Maliweb.net)

La salle des banquets du Centre international des confĂ©rences de Bamako, vient d’abriter la cĂ©rĂ©monie d’ouverture officielle du 27Ăš Sommet Afrique/France. Plusieurs chefs d’Etats africains et leurs dĂ©lĂ©gations ont rĂ©pondu prĂ©sents Ă  ce sommet co-prĂ©sidĂ© par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar KeĂŻta et son homologue de la rĂ©publique française, François Hollande.

-Maliweb.net -Dans son intervention, le chef de l’Etat, IBK, a souhaitĂ© la bienvenue aux diffĂ©rentes chefs d’Etat et leur dĂ©lĂ©gation. Avant de rendre des hommages appuyĂ©s au prĂ©sident Hollande, celui qui a fait le choix du Mali pour abriter ce 27Ăš Sommet Afrique/France. «Le 7 novembre 2013, Ă  l’occasion du sommet de l’ElysĂ©e pour la paix et la sĂ©curitĂ© en Afrique, vous avez fait la proposition de tenir, Ă  Bamako, le prĂ©sent sommet», a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident KeĂŻta. Qui a saluĂ© l’optimisme du prĂ©sident Hollande pour avoir dĂ©signĂ© le Mai, pays hĂŽte du sommet alors qu’il n’était pas complĂštement sorti de la crise politico-sĂ©curitaire qui l’avait Ă©branlĂ© jusque dans ses fondements. «Votre initiative traduit la confiance que vous avez dans la capacitĂ© de notre pays Ă  renouer avec l’ambition aprĂšs avoir subi l’épreuve», a ajoutĂ© Ibrahim Boubacar. Qui a Ă©voquĂ© sur le rĂŽle jouĂ© par la France dans la gestion de la crise sĂ©curitaire dans laquelle notre pays fut prĂ©cipitĂ©, en mars 2012.

«Il y a quatre ans, les forces maliennes et françaises Ă©taient engagĂ©es pour conquĂ©rir le Nord du Mali.. Le peuple malien tremblait et les africains partageaient cette inquiĂ©tude ; aujourd’hui, nous sommes rĂ©unis pour prendre la dimension de ce qui a Ă©tĂ© engagĂ©, ici, il y a 4 ans», a dĂ©clarĂ© François Hollande, qui constate avec bonheur que, depuis l’engagement de la France au Mali, le terrorisme perd du terrain et n’occupe plus aucun territoire, au Mali. François Hollande a rĂ©affirmĂ© les liens forts qui unissent son pays et l’Afrique et a pris un engagement : «la France restera au Mali jusqu’à ce que l’Etat puisse faire respecter sa souverainetĂ© sur tout le territoire».

Une autre intervention phare ayant marquĂ©e la cĂ©rĂ©monie d’ouverture, est celle du prĂ©sident Tchadien, et non moins prĂ©sident en exercice de l’Union Africaine, Idriss Deby ITNO et dont le pays a Ă©galement apportĂ© une importante contribution dans la crise que le Mali a connue. «La tenue de ce sommet en ce dĂ©but d’annĂ©e est plein de promesses et porteur d’espoirs ; au-delĂ  de la symbolique de l’agenda, il y a la pertinence de la thĂ©matique de nos assises : le Partenariat, la Paix et l’Emergence qui rĂ©sument nos attentes », a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident Deby. Avant de faire une brillante intervention sur la lutte contre le terrorisme et le crime organisĂ© au Sahel. Il a prĂŽnĂ© une mutualisation des efforts des Etats africains pour endiguer le phĂ©nomĂšne. Pour le prĂ©sident Deby, malgrĂ© les grandes actions qui ont Ă©tĂ© engagĂ©es au Sahel, la sĂ©curitĂ© des Etats reste toujours prĂ©caire dans cette bande. Pour le chef de l’Etat Tchadien, il n’y a pas d’autre alternative Ă  la lutte contre le terrorisme : il faut mettre les efforts en synergie. «Aucun Etat seul ne peut y faire face», a-t-il tenu Ă  prĂ©ciser. Les travaux viennent d’ĂȘtre suspendus pour permettre aux chefs d’Etat de se concerter, Ă  huis-clos.

Papa Sow/Maliweb.net depuis le CICB

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Vraiment la diplomatie malienne sous les rennes du Chef de l’Etat IBK et l’accompagnement des pays frĂšres africains sont Ă  saluer. Ce qui permis de faire de ce sommet l’un des plus rĂ©ussis et des plus prometteurs depuis sont initiation en 1973.

  2. ArrĂȘtez de vous voiler la face!

    ArrĂȘtez la politique d’autruche!

    Et arrĂȘtez moi ce thĂ©Ăątre de mauvais alois!

    Qui vous a dit que le Mali Ă©tait au paravant sorti de la scĂšne internationale?

    Ce sont les bidasses fuyards des combats au nord du pays et pilleurs Ă  bamako qui avaient foutu le bordel dans le pays en mars 2012 en plus des voyous armĂ©s du nord, et depuis avril 2012 le Mali est revenu sur le chemin de la frĂ©quentation internationale avec l’accord cadre qui a permis de mettre Dioncounda Ă  la tĂȘte du pays pour une transition dĂ©mocratique et une prĂ©sidence intĂ©rimaire.

    Avec l’Ă©lection d’ibkouille en aoĂ»t 2013, les partenaires techniques et financiers qui Ă©taient partis Ă  cause du coup d’Ă©tat bidon de la soldatesque ivrogne de Kati, sont tous revenus.

    Mais la crise du nord n’est pas terminĂ©e et l’insĂ©curitĂ© gagne mĂȘme les rĂ©gions de Mopti et SĂ©gou en tĂ©moignent les nombreux morts des soldats maliens dans les zones de Macina et Tenenkou, lere, etc.

    Kidal est toujours sens interdit pour les autoritĂ©s maliennes et l’armĂ©e malienne ne contrĂŽle plus rien dans le nord du pays.

    Appeller les chefs d’Ă©tat Ă©trangers Ă  bamako et boire du vin mousseux et du whisky glacĂ© avec eux n’est pas un retour sur la scĂšne internationale, mais c’est une farce gĂ©ante.

    C’est une farce gĂ©ante parce que le ProblĂšme du nord n’est pas rĂ©glĂ©.

    C’est une farce gĂ©ante parce que la pauvretĂ© dans le pays augmente et aucune mesure de dĂ©veloppement du pays n’est sĂ©rieusement envisagĂ©e par l’ibkouille et sa bande de voleurs pieds nickelĂ©s pour sortir le pays de l’instabilitĂ© alimentaire et sĂ©curitaire et pour doter le pays de routes, d’Ă©coles, d’hĂŽpitaux, d’Ă©lectricitĂ© et d’eau potable, de l’emploi et du pouvoir d’achat.

    Les maliens tirent le diable par la queue et vous voulez faire croire aux présidents africains et Français que tout va bien dans le pays.

    Cette façon de se mentir Ă  soi mĂȘme est en rĂ©alitĂ© une folie.

    Le sommet France Afrique ne va rĂ©soudre ni le ProblĂšme du nord, ni le problĂšme de la pauvretĂ© au Mali ni le problĂšme de l’insĂ©curitĂ© au Mali.

    D’ailleurs qui se souvient du lieu de la derniĂšre confĂ©rence France Afrique?

    Le monde entier s’en fout de ce sommet incolore inodore et sans saveur qui n’apporte rien Ă  un pays organisateur.

    Donc arrĂȘtez le thĂ©Ăątre des nĂšgres maison et mettez-vous au travail pour sortir le Mali des tĂ©nĂšbres ahurissants de la pauvretĂ© et de l’instabilitĂ©.

    Salute

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here