Après le 1er tour de la présidentielle : Modibo Sidibé remercie ses partisans

0

Bamako, 3 août 2013, c’est dans la grande salle de réunion de la Maison Bleue, son siège de campagne, que l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, a rencontré ses partisans. La rencontre intervient au lendemain de la proclamation officielle des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle.

Modibo_SidibeArrivé 4ème de la compétition électorale, alors qu’il avait été considéré jusque-là comme figurant dans le trio des favoris potentiels, l’ancien Premier ministre s’est exprimé devant les membres des associations, clubs de soutien et des partis de la Convergence pour un nouveau pôle politique (Cnpp), le regroupement politique qui avait soutenu sa candidature.

S’adressant aux 500 militants venus des différentes communes du District de Bamako, Modibo Sidibé a exhorté ses militants au calme et à la sérénité, en dépit des résultats dont il est crédité à l’issue d’un scrutin qui aura été émaillé de multiples dysfonctionnements. «Je sais que beaucoup parmi vous sont frustrés de la façon dont les opérations de vote se sont déroulées. Je sais que vous êtes nombreux à penser que nous méritons plus qu’une 4ème place, et que nous aurions pu avoir un meilleur score», leur a-t-il dit, les invitant à dépasser la légitime frustration au regard du score dont le candidat est crédité.

Modibo Sidibé a souhaité se projeter vers les futures échéances, et a invité les militants à rester unis et confiants. Le projet «Mali Horizon 2030», son projet de société, demeure, selon lui, un projet viable dont le Mali ne saurait faire l’économie. Modibo Sidibé a chaleureusement remercié ensuite ses partisans, confiant que durant ces quelques mois durant lesquels ils se sont mobilisés en prévision de la campagne, il a connu des moments d’intenses émotions.

Invité à se prononcer sur les éventuelles alliances en vue du second tour de l’élection présidentielle, Modibo Sidibé a indiqué devoir au préalable consulter les dirigeants du parti Fare et de la Cnpp, avant de donner quelle que consigne de vote que ce soit. Il a demandé à ses militants de faire preuve de patience. Tournée la page de la présidentielle, l’ancien Premier ministre entend se consacrer à la consolidation de la Cnpp pour les futures échéances électorales législatives et municipales. Il a souhaité que les militants gardent confiance dans les institutions de la République, qu’ils aient confiance dans le pays, confiance en eux-mêmes et dans leurs dirigeants.

Seiny N’DIAYE

 

COMMUNIQUE DE PRESSE du candidat des FARE

Les résultats officiels provisoires de l’élection présidentielle du 28 juillet 2013 ont été rendus publics aujourd’hui 02 août 2013 par le ministre chargé de l’Administration Territoriale. J’en prends acte et je demande à toutes celles et à tous ceux qui ont soutenu ma candidature d’en faire de même.

Je félicite les deux candidats retenus pour le second tour de l’élection, MM. Ibrahim Boubacar Keita et Soumaïla Cissé, et leur adresse mes vœux de réussite.

L’élection présidentielle du 28 juillet 2013, qui marque une étape décisive du retour de notre pays à une vie constitutionnelle normale, a cependant révélé les tares qui continuent d’affecter notre pratique de la politique. En nous félicitant de la bonne tenue de la campagne électorale, reconnue unanimement, il est à relever, toutefois, que les opérations de vote ont connu des dérives préoccupantes. Il nous faut dépasser les légitimes frustrations qu’ont pu provoquer ces dysfonctionnements.

En dépit de tout, notre ardent souhait est que le processus engagé se poursuive et s’achève dans la paix et la sérénité. C’est le message que je retiens de la très grande mobilisation et de la participation sans précédent de la population à ce scrutin. Chacun des acteurs politiques devrait retenir ce message et inscrire ses actions dans le respect du choix exprimé par notre peuple.

En ce qui me concerne, j’entends me consacrer au parachèvement et à la consolidation de la Convergence pour un Nouveau Pôle politique (CNPP), dont la vocation est d’accorder l’action publique aux exigences de l’intérêt général.

Je sais pouvoir compter sur les partis politiques engagés à mes côtés et sur les centaines d’organisations, ainsi que sur les dizaines de milliers de militants, qui ont porté avec moi l’espoir d’un renouvellement en profondeur de nos méthodes de gouvernance.

Aussi voudrais-je ici adresser à tous mes remerciements pour leur engagement qui a donné vie à une autre façon de faire de la politique. De nouveaux rendez-vous nous attendent. Je sais pouvoir compter sur tous.

Bamako, le 02 Août 2013

Modibo Sidibé

Ancien Premier ministre

Grand Officier de l’Ordre National

 

PARTAGER