Après les visites de supervision du ministre Ousmane Koné et du Pr Samba Sow dans des zones frontalières : Une équipe de 148 personnes et des moyens logistiques déployés aujourd’hui pour renforcer le dispositif

1
Le coordinateur du centre des opérations (COU) de lutte contre la maladie à virus Ebola
Le coordinateur du centre des opérations (COU) de lutte contre la maladie à virus Ebola

Le Coordinateur du Centre des opérations d’urgence (C .O.U) de lutte contre la maladie à virus Ebola le Pr Samba Sow et son équipe ont effectué le week-end dernier une visite surprise dans des zones frontalières du Mali avec la Guinée et la Côte d’Ivoire en l’occurrence dans les localités, de Sélingué, Yanfolila, Kadiolo et Bougouni. Cette mission avait pour but d’évaluer l’efficacité des cordons sanitaires installés dans ces localités et d’identifier des zones à risques.

Nous allons profiter de cette période d’accalmie de la  maladie à virus Ebola sur notre territoire national afin de renforcer le dispositif non seulement à l’intérieur du  pays mais aussi au niveau des zones frontalières. C’est pourquoi après cette visite, une grande équipe de 148 personnes, constituée d’épidémiologistes, d’hygiénistes… seront déployés  pour renforcer les capacités des agents sanitaires déjà sur le terrain. Aussi nous allons installer de nouveaux postes sanitaires dans  les zones frontalières avec la Guinée et la Côte d’Ivoire afin d’éviter  de nouveaux cas dans notre pays…”. Ces propos ont été annoncés  le  samedi 13 décembre dernier à Bofra (zone d’orpaillage traditionnel située à la frontière de la Côte d’Ivoire) par  le professeur Samba   Sow à l’issue de sa tournée en troisième région du Mali. Cette  visite, du premier responsable de la lutte contre la maladie à virus Ebola intervient une semaine après celle du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Ousmane Koné et de son homologie du Commerce Abdel Karim Konaté dit Empé dans la région du Kénédougou. Si la visite de ces ministres était annoncée au niveau de tous les cordons sanitaires visités, celle du Pr Samba Sow était inopinée.

C’est  par les localités de Sélingué et de Yanfolila que le professeur   Sow par ailleurs conseiller spécial auprès du président de la République dans la lutte contre la maladie à virus Ebola a entamé cette tournée.

Accompagné de trois de ses collaboratrices directes du COU et du Directeur régional de la Santé de Sikasso, Ousmane Dembélé,   a visité le dispositif installé dans ces zones notamment  à l’entrée de la ville de Sélingué, une ville très proche de la Guinée où  convergent surtout de nombreux ressortissants de ce pays à la recherche du métal jaune. De Sélingué, le convoi a pris la direction du village  Badogo dans le cercle de Yanfolila de. Badogo, faut-il le rappeler est situé à 14 km du premier village guinéen, sur place on y trouve un poste de contrôle sanitaire et un Centre de Transit et d’observation.

Les cercles de Kadiolo et de Bougouni ont été la dernière grande étape de cette tournée. Dans le cercle de Kadiolo, la supervision  a commencé au poste frontalier de Zégoua, situé seulement à une dizaine de km du premier village ivoirien. Ce sont trois agents qui sont installés au niveau de ce cordon sanitaire. Munies de  thermomètre infrarouge, d’un registre, ces trois personnes prennent tous les jours la température, les noms,  les numéros de téléphone de tous les passagers qui sortent ou rentrent sur le territoire national à partir de la Côte d’Ivoire. Comme difficultés, ces agents sanitaires ont évoqué un problème d’effectif, de la facile mobilité des taxis motos qui échappent souvent au contrôle, d’un manque de logistiques notamment de thermomètres infrarouges, des gants, de source lumineuse.

Encourager les agents sanitaires sur le terrain

Après avoir visité le C.T.O au niveau de cette zone, le Pr Samba Sow a rassuré les agents en ces termes  : “ nous ne sommes pas venus pour vous surprendre afin de  vous sanctionner, mais plutôt  pour connaître les conditions réelles dans lesquelles vous travaillez et voir comment y remédier  afin de renforcer davantage au plus vite notre système de prévention “. Il a profité de cette occasion pour encourager les agents sanitaires  pour les efforts qu’ils ne cessent de consentir dans la lutte contre cette maladie.

De Zégoua la délégation a mis le cap sur le village de Alhamdoulilaye Dadian (dans le cercle de Kadiolo), une zone d’orpaillage traditionnel par excellence, située à la frontière guinéenne. Avec plus  de 14 000 âmes, majoritairement des étrangers,  cette localité est considérée comme une  zone à risque par le Pr Samba Sow et son équipe.

Tout comme le village de Boffra  dans l’arrondissement de Garalo dans le cercle de Bougouni. Tout comme le   village de Alhamdoulilaye Dadian, Boffra est également peuplé d’étrangers. Sur ce site,  un petit poste sanitaire avec deux personnes a été créé afin de  filtrer les entrées.  Après avoir relevé les insuffisances de part et d’autre au terme de cette mission, le Pr Samba Sow s’est dit globalement satisfait et a  invité l’ensemble des  agents sanitaires au niveau de ces postes à plus de vigilance.

“Partout ou nous nous sommes rendus,  nous avons constaté une présence humaine, toute chose qui constitue un motif de satisfaction pour nous mêmes.  Aussi, malgré qu’il n’y a de nos jours aucun porteur du virus sur le  territoire  national, cela ne doit pas constituer une raison de baisser   la garde. C’est pourquoi, je vous invite à plus de vigilance  pour qu’aucun nouveau cas ne soit enregistré sur le territoire national. De notre côté, nous allons mettre un accent particulier  sur le renforcement de nos dispositifs   dans les zones d’orpaillage “ a souligné le Coordinateur du C.O.U. Dans toutes les zones d’orpaillages visitées, il a invité les leaders communautaires, les représentants des orpailleurs à aider les agents sanitaires dans leurs tâches et d’intensifier surtout les campagnes de communication à leur niveau.

C’est par la visite du CSREF de Bougouni que cette mission a pris fin.

Nous y reviendrons dans nos prochaines parutions.

Kassoum THERA

Envoyé spécial

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.