Avant le Second tour de l’élection présidentielle prévu le 11 août : Le quatrième pouvoir évalue le rôle qu’il a joué lors du premier tour

0

La couverture médiatique du processus électoral jusqu’au premier tour du scrutin présidentiel du dimanche 28 juillet est-elle satisfaisante? Plusieurs représentants des médias nationaux sont en conclave depuis hier, lundi 5 août au Grand Hôtel pour réfléchir à cette question. C’est dans le cadre d’un atelier organisé par l’Union africaine (UA) dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée sous la présidence du Représentant spécial de l’UA, Pierre Buyoya et du ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Manga Dembélé.

 

Le ministre Manga Dembélé et le président Pierre Buyoya
Le ministre Manga Dembélé et le président Pierre Buyoya

Dans son intervention, le Représentant spécial de l’Organisation panafricaine, l’ancien président burundais Pierre Buyoya, a rappelé le contexte difficile de la tenue du premier tour de ce scrutin. ” Qui aurait pu imaginer que ce peuple meurtri par une agression terroriste sans commune mesure pouvait organiser quelques mois plus tard des élections dont la participation a été saluée par tous les observateurs ? “, s’est-il interrogé.

 

 

Il a félicité le peuple malien pour ce sursaut patriotique qui démontrait sa détermination à tourner la page de la crise et à se doter des autorités légitimes. Il a rappelé l’engagement de l’UA à accompagner le Mali jusqu’à sa sortie définitive de la crise. “La tenue de cette élection est une avancée significative vers la réconciliation et le pardon entre les différentes communautés “.

 

 

A propos du rôle joué par les médias, M. Buyoya a félicité la presse malienne pour la façon dont la couverture du processus électorale a été faite. Il a fait remarquer que le quatrième pouvoir a joué sa partition même si certains organes ont essuyé quelques critiques, notamment dans la phase du déroulement du scrutin et de la proclamation des résultats.

 

 

“L’on sait comment un traitement médiatique biaisé peut entraîner des dérapages dans un processus électoral “, a-t-il indiqué avant d’émettre le vœu que ledit atelier soit un cadre d’échanges entre les journalistes pour améliorer leur rôle dans la couverture du second tour de la présidentielle, prévu pour le 11 août prochain.

 

 

Pour sa part, le ministre de la Communication, Manga Dembélé a salué la solidarité internationale dont a bénéficié le Mali durant les moments difficiles qu’il a traversés. Il a remercié particulièrement l’Union africaine pour ses interventions multiformes. Le ministre Dembélé a appelé les hommes de médias à jouer pleinement leur rôle pour maintenir un climat paisible propice au déroulement des opérations électorales jusqu’à la sortie définitive de la crise.

 

 

Les premiers exposés ont porté sur des échanges d’expériences autour des thématiques comme le “ contexte de l’élection présidentielle du 28 juillet “, présenté par Ntolekazadi, expert du Bureau de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel ; “ la couverture d’une élection se prépare ” présentée par Tidiane Dioh avec une modération assurée par notre confrère Serge Daniel.

Bruno D SEGBEDJI

PARTAGER