Commission du cinquantenaire : Qui protège Oumar Hamadoun Dicko ?

7

En 2010, dans le cadre de l’organisation des festivités du 50ème anniversaire de l’indépendance de notre pays, l’Etat a mis en place une commission, rattachée à la Primature pour coordonner les activités. Oumar Hamadoun Dicko avait été choisi comme président de cette commission par le régime précédent. Deux ans après ces événements, le hic qui fait tilt est qu’aucun audit n’a été envisagé pour passer au crible la gestion de cette commission. Pourtant de nombreuses voix continuent de s’élever contre son tonitruant président, Oumar Hammadoun Dicko, qui fait ses armes de nos jours au sein du FDR.

Oumar Hamadoun Dicko

Oumar Hamadoun Dicko, ex ministre des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration africaine, non moins président du parti PSP et président de la défunte commission d’organisation du cinquantenaire n’est pas blanc comme ‘’nègre’’ dans la gestion des activités de la commission du cinquantenaire. A son temps, ce que beaucoup de Maliens redoutaient commencent à se concrétiser, deux ans après. En effet, il a été dit que cette commission du cinquantenaire a vu le jour pour seulement fabriquer de nouveaux millionnaires. Ce n’est pas Oumar Hammadoun Dicko qui pourra dire le contraire. Loin s’en faut. Car, au vu des documents dont  nous tenons copies plusieurs malversations sont à mettre à l’actif du protégé de l’ex président ATT. En son temps intouchable, de nos jours Oumar Hammadoun Dicko est entrain de prier tous les Dieux afin qu’une mission d’audit ne soit orientée sur sa gestion faite de cette commission. Au-delà de l’aspect financier, l’ex président de la commission du cinquantenaire s’est négativement comporté en matière de la sauvegarde des matériels alloués à sa structure, pour l’administration de ses missions.

Pour preuve, en 2010 sur les deux ordinateurs, dernière génération avec écrans tactiles, livrés par la société du Dr Maguiraga, sur commande de l’Etat, le président de la commission du cinquantenaire aurait détourné un pour ses propres besoins. Pire, aujourd’hui, les locaux du cinquantenaire sont entrain d’être vidés de leurs matériels informatiques et autres biens, et cela au vu et au su de tout le monde. Qui pouvait imaginer que cette importante structure, qui était dans un passé pas lointain, le lieu de convergence de tous les acteurs des festivités du cinquantenaire, allaient tomber dans une telle décrépitude ?

Le mercredi dernier  de passage au cinquantenaire nous avons surpris son magasinier du nom d’Aliou B Coulibaly avec un PC (ordinateur) à l’escalier. Par curiosité pour en savoir davantage nous avons interrogé un des travailleurs sur les lieux. Celui-ci sous l’anonymat affirme que  «  l’ordinateur en question vient d’un des bureaux de la commission du cinquantenaire ». Et que « Oumar Hamadoun Dicko serait entrain de piller en coulisse les matériels du cinquantenaire pour équiper une école fictive, qu’il aurait crée à  Sénou au nom de son magasinier Aliou B Coulibaly».

Mais O.H. Dicko serait-il désœuvré jusqu’à ce point ?

Difficile de répondre positivement, même si le doute est permis. En tout cas le gouvernement, notamment la primature, à laquelle cette commission était rattachée doit faire la lumière sur le dossier de la commission cinquantenaire. Et, le plus vite sera le mieux.

A suivre.

 

Lassina NIANGALY

 

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. La priorité c’est tous, po le nord slmt, c malfran mérite une bonne audit. Sinon on a po cpris.

  2. Attaquons l’essentiel qui est la libération du pays ne prenez pas de l’argent avec les gens pour divulguer des informations ne désoriente pas les objectifs des autorités actuelles.

  3. Vous vous foutez des maliens ou quoi?. Vous divertissez les maliens avec vos faux problemes. Nous, patriotes vous tenons a la liberation du pays pas vos reglements de comptes personnels.

  4. qu’est que Oumar hamadoun a fait pour le pays????? pour traiter le journaliste d’ingrat….ce n’est peut-etre pas la priorite maintenant..mais c’est un probleme qui doit etre denonce…bien fait M. le journaliste

  5. le journaliste là est ingrat et et egoit: l problme cè l nord

  6. les maliens sont ingrats oumar diko à fait quoi il faut gere le probleme du nord

Comments are closed.