Commune I : Des jeunes barrent la route au PM

16 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Cheick Modibo Diarra

En début de journée hier mercredi, des jeunes de la Commune I ont barré le passage au Premier ministre, en élevant des barricades sur la route menant à son bureau.

Excédé par ce comportement, Cheick Modibo Diarra a instruit que des enquêtes soient diligentées au plus vite.

Selon des sources policières, certains des jeunes interpellés auraient mis en cause dans l’organisation de cette manifestation Mme le maire de la Commune I, Conté Fatoumata Doumbia.

Les investigations suivent leurs cours pour tirer cette affaire au clair.

Chahana TAKIOU

SOURCE:  du   22 nov 2012.    

16 Réactions à Commune I : Des jeunes barrent la route au PM

  1. Intello

    CMD va connaitre le meme sort que son beau pere GMT, sinon pire.

    La famille et tout l’entourage de Moussa traore est MAUDIT pour toujours par tous ces martyrs tombes inutilement de par son entetement a rester au pouvoir.. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: ..FANTAN DEN qui a gouter au MIEL et qu refuse tout autre personne d’y gouter. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    CMD a eu le malheur de se frotter a cette famille MAUDITE…il le payera TRES cher…ce qui est desolant c’est qu’il risque d’entrainer ds sa chute des membres tres brillant de sa propre famille composee de grands hommes comme Sidi soso Diarra (ex vegal), Cheick sidi Diarra (ex ambassadeur du Mali aux USA & NU)ou de tacher sinon ruiner leur reputation…….

    Membres qui se verront obliger de le soutenir pour raison parentle??? ..ou le ramener a la raison????Difficile choix pour des gens qui pourtant n’ont pas demander a choisir :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Quel inconscient ce gros singe qui met tout le monde mal a l’aise :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    On payera tjrs quand on se frotte au peuple ou le defie, c’est juste une question de temps.

    L’histoire est la pour nous rappellercela en commencant par son propre beau pere, laurent gbagbo, tandia, wade , ben ali, moubarak, kadafi et ses fils etc….CMD va allonger la liste tres BIENTOT. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. Da monzon 2

    Tres bien les jeunes… :mrgreen: ..Tres bien les jeunes… :mrgreen: ..Tres bien les jeunes.. :mrgreen: …Tres bien les jeunes… :mrgreen: ..Tres bien les jeunes….. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Faites demissionner ce gros Singe…comme il ne sait pas a qui remettre sa demission???????????/ce sera au peuple…….

    Continuer a lui montrer qu’il est indesirable…rendez lui la vie IMPOSSIBLE….

    Il parle d’enquete maintenant???????????????????????qd c’est son tour???

    Et les VOYOUS qui arretent des commissaires et les journalistes et courent apres des musiciens etc….. :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?:

  3. le scientifique

    dieu ne va pas sauver le mali . n’importe quoi . si nous voulons sortir de cette crise , nous devrions nous prendre en main nous même . au lieu de perdre notre temps à prier .
    bien fait pour ce menteur à double langage .

  4. gafou03

    C’est fou combien certains manquent d’éducation insulter si vulgairement un haut et important dignitaire de notre pays mais ça ne me surprend pas du moment qu’on a pu porter la main sur le président de la république même si c’est par intérim rien ne me surprend dans ce pays. OUSMANITO c’est facile de s’asseoir derrière son ordi et d’insulter publiquement un homme qui s’il n’a l’âge de ton père est surement un grand frère mais es tu sûr de pouvoir le dire devant lui même.Un peu de respect

  5. Sans pisser

    C’est marrant que quand Sa Majesté Astro Connard 1er est personnellement dérangée, il  » instruit que des enquêtes soient diligentées au plus vite. »

    Quand il s’agit des bérets verts torturés, de ceux emprisonnés arbitrairement, ou des 19 d’entre eux « volatisés » par miracle, ou encore quand il s’agit de la tentative d’assassinat du Président, cette même majesté est beaucoup moins pressée en matière d’enquête!!! :-D :-D :-D :-D :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  6. Djeden

    :lol: :lol: :lol: :lol: hééé Ousmanito, tu parles du PM comme çà ??

  7. Ousmanito

    BIEN FAIT. LA PROCHAINE FOIS, Ayé CHeick MOdibo Diarra Kili fara pannnnnnnn

  8. Djeden

    On attend toujours les résultats des enquêtes sur l’affaire DIONKISS.

  9. Djeden

    « Ça veut tout simplement montrer que jusqu’à présent le problème d’autorité d’État n’est pas mis en circulation… »,

    Ces jeunes ne sont-ils pas manipulés pour piéger Mme le maire de la commune? :lol: :lol: :lol:
    Le PM est maître dans l’art de la manipulation. Il a suffisament menti pour qu’on accorde du crédit à tout ce qui le concerne. :evil: :evil: :evil:

  10. DIEU, dans son INFINIE BONTE ET SA MISERICORDE, sauvera le MALI. Cette crise va passer et que ça soit la nôtre ou les générations futures, on dira un jour qu’il s’est passé au Mali, il y a longtemps, des évènements qui ne pourront pas être effacée de la mémoire collective.

    C’est douloureux, certes, de vivre ces évènements que nous n’avons pas cherché à vivre! C’est arrivé, il faut que l’on se donne la main pour le gérer. Il y a une chose qui restera CONSTANTE, c’est que le destin d’un peuple n’est pas entre pas entre les mains des dirigeants qui passent; c’est entre les mains du peuple lui-même qui demeure éternel quelles que soient les vicissitudes du moment. nous devons nous convaincre que quelle que soit la force ou la faiblesse d’un régime; il passera un jour et le peuple restera face à son destin. C’est pour cette raison qu’il ne sert à rien de s’asseoir et de se dire qu’un Président, Un Gouvernement, Une Assemblée ou qu’un autre institution fusse-t-elle la meilleure existe et que tous les problèmes sont réglés. La Constitution, elle-même, n’est qu’une expression de la volonté du peuple à un moment donné de sa vie. Elle n’est pas une « expression divine » à laquelle il faut s’attacher mordicus s’il s’avérait que les intérêts du peuple doivent être réglés par d’autres voix plus commodes. Du temps de nos aïeuls, on ne parlait pas de constitution ni de vote; pourtant la vie était réglée par des principes sociaux acceptés de tous. On me dira que nous sommes au 22è siècle et, je répondrai que ce sont les Hommes qui font les siècles et les règles sociales. DONC, ESSAYONS DE TROUVER ENTRE NOUS LES REGLES QUI PEUVENT SOLUTIONNER LES PROBLEMES QUE NOUS VIVONS AUJOURD’HUI. Il ne s’agit pas d’une question de PERSONNE, car aucune personne ou aucun groupe ne peut seul penser et agir à la place et au détriment de la masse populaire sans son consentement; sinon les conséquences sont imprévisibles. Si tout le monde pense au MALI, je ne vois pas comment l’entente autour de l’essentiel ne peut être réalisée.

  11. DIEU, dans son INFINIE BONTE ET SA MISERICORDE, sauvera le MALI. Cette crise va passer et que ça soit la nôtre ou les générations futures, on dira un jour qu’il s’est passé au Mali, il y a longtemps, des évènements qui ne pourront pas être effacée de la mémoire collective.

    C’est douloureux, certes, de vivre ces évènements que nous n’avons pas cherché à vivre! C’est arrivé, il faut que l’on se donne la main pour le gérer. Il y a une chose qui restera CONSTANTE, c’est que le destin d’un peuple n’est pas entre pas entre les mains des dirigeants qui passent; c’est entre les mains du peuple lui-même qui demeure éternel quelles que soient les vicissitudes du moment. nous devons nous convaincre que quelle que soit la force ou la faiblesse d’un régime; il passera un jour et le peuple restera face à son destin. C’est pour cette raison qu’il ne sert à rien de s’asseoir et de se dire qu’un Président, Un Gouvernement, Une Assemblée ou qu’un autre institution fusse-t-elle la meilleure existe et que tous les problèmes sont réglés. La Constitution, elle-même, n’est qu’une expression de la volonté du peuple à un moment donné de sa vie. Elle n’est pas une « expression divine » à laquelle il faut s’attacher mordicus s’il s’avérait que les intérêts du peuple doivent être réglés par d’autres voix plus commodes. Du temps de nos aïeuls, on ne parlait pas de constitution ni de vote; pourtant la vie était réglée par des principes sociaux acceptés de tous. On me dira que nous sommes au 22è siècle et, je répondrai que ce sont les Hommes qui font les siècles et les règles sociales. DONC, ESSAYONS DE TROUVER ENTRE NOUS LES REGLES QUI PEUVENT SOLUTIONNER LES PROBLEMES QUE NOUS VIVONS AUJOURD’HUI. Il ne s’agit pas d’une question de PERSONNE, car aucune personne ou aucun groupe ne peut seul penser et agir à la place et au détriment de la masse populaire sans son consentement; sinon les conséquences sont imprévisibles

  12. fakolyhakika1

    Bientôt les masques vont tomber, juste une question de temps. Allah ka bè sara ni dina ni haniya yé.

  13. MALCOMX1424

    Ça veut tout simplement montrer que jusqu’à présent le problème d’autorité d’État n’est pas mis en circulation,sinon des jeunes voyou qui se permettent de barrer la route a un PM,c’est le comble ça.Ou étaient passer les policiers pour leur botter le cul?Toujours comme ça au Mali,des bandes de naze qui se donnent toutes permissions pour entraver la loi.

  14. Kassin

    Crise, nation et pouvoir: le Mali qui s’affaisse.

    Au moment où le combat de coq s’estompe entre le Mnla et le Mujao à Ménaka, Romano Prodi, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahel estime à septembre 2013 la date d’une éventuelle intervention militaire étrangère au Mali.

    Diversion ou réelle estimation?

    En tout cas, ce délai grand format contraste avec les accélérations des événements politiques, diplomatiques et militaires des dernières semaines qui se sont achevés à Abuja le 11 novembre 2012 par l’adoption d’un « concept d’opération » devant être défendu à l’Onu par les pays africains en faveur d’une action militaire étrangère au nord du Mali.

    Par ailleurs l’union européenne, en posant quatre conditions au Mali, pour reprendre la plénitude de sa coopération avec le Mali, emboîte le pas aux États-Unis d’Amérique pour ce qui est le respect de la légalité constitutionnelle au Mali.

    Elle posent comme conditions, entre autres, l’organisation des élections et la mise à l’écart des putschistes du 22 mars dans l’exercice du pouvoir transitoire pour bénéficier de la plénitude de l’aide européenne.

    Les maliens à travers CMD et ses gouvernements de copains familiaux, Dioncounda Traoré et les membres du Cnrdre ne cessent de défier américains et européens pour saboter chaque jour la légalité constitutionnelle au Mali et faire la promotion de l’illégalité militaire et civile à travers la carte blanche donnée à l’organisation illégale qu’est le Cnrdre, ses membres et ses partis et associations politiques supporteurs, dans la conduite des affaires de la transition politique au Mali.

    Leur dernière trouvaille, ce sont les « concertations nationales » ou sa mascarade qu’ils veulent substituer à notre constitution pour diriger le Mali dès le 26 novembre 2012, au moment même ou tout le monde s’active pour aider le Mali, malgré la panne de légalité constitutionnelle déjà inquiétante dans le pays.

    C’est un véritable pied de nez à tous ceux qui aspirent à voir un Mali démocratique.

    Du coup notre pays, avec les souffles du chaud et du froid des dirigeants de la transition politique, n’est plus crédible au yeux de nos partenaires européens et américains.

    C’est pour cela qu’ils nous la jouent eux aussi à l’envers, en nous imposant la négociation contre nature avec les criminels du Mnla, qu’ils savent non sérieux et non crédibles également.

    Mais entre nous quelle est la différence entre non crédible et non crédible?

    Franchement rien!

    Donc le Mnla requinqué par ces appels à négociation a commis l’erreur aussi arrogante que fatale de s’attaquer au Mujao, c’est à dire son grand frère et le résultat n’est pas du tout beau à voir: un véritable carnage à Ménaka, un peu comme Aguelhoc élevé à la puissance deux.

    Blaise Compaoré se prend trop au sérieux avec ces guignols du Mnla crime, qui deviennent du coup ses enfants adoptifs un peu trop gâtés.

    CMD le grand troubadour de la transition qui rêve de diriger le Mali comme président après l’avoir fait comme premier ministre « pleins pouvoirs nuls », multiplie les contradictions et les voyages inutiles pour finalement revenir à la cage négociation avec le Mnla et Ansardine (après tant de crimes abominables de ces deux organisations criminelles), c’est à dire exactement au même stade où se trouvaient ATT et son régime juste avant le coup d’état qui les ont balayés le 22 mars 2012.

    22 mars 2012, 22 novembre 2012, cela fait 8 mois jour pour jour que le Mali tourne en rond sans avoir ni une orientation claire sur la conduite de la transition politique incrédule (qu’on n’aurait j’aimais entammé simplement en refusant le coup d’état stupide, inutile et dangereux pour notre pays) ni une vision claire pour régler le problème du nord (guerre ou négociation même l’Onu ne le sait plus malgré l’activisme de François Hollande, car le Romano Prodi le prédit pour septembre 2012 si jamais guerre il y aura).

    Mais le Mali a perdu entre temps et bêtement, sa démocratie, sa stabilité politique, sa cohésion sociale et son dynamisme économique, le pays qui était à genou s’affaisse maintenant sur lui même comme un loup servier s’écroule sous les balles de chasseurs professionnels.

    Chaque jour que Dieu fait, les populations du nord du Mali souffrent en majuscule alors que Bamako et ses responsables politiques et militaires brillent en minuscule par une incrédule irresponsabilité qui me laisse pantois.

    Ainsi va le pays de Soundiata Keita et de Modibo Keita.
    Quel gâchis!

    • fata

      Très belle analyse Kassin. Dans cet imbroglio il ne nous reste qu’une chose, prier Dieu qu’il sauve le Mali.

    • Sans pisser

      Bien que n’étant pas un adepte de la brosse et du cirage, je dois te dire frère kassin que tes posts me sidèrent!

      Outre le contenu particulièrement brillant et lucide de celui-ci, je trouve ta formule finale « Chaque jour que Dieu fait, les populations du nord du Mali souffrent en majuscule alors que Bamako et ses responsables politiques et militaires brillent en minuscule par une incrédule irresponsabilité qui me laisse pantois. » absolument superbe!

      Non suelement tu écris JUSTE, mais en plus tu écris « BEAU »! C’est pas donné à tout le monde, et j’aurais bien aimé écrire comme ça, :cry: :cry:

      encore bravo!