FDR : Collecte des poches de sang au compte de l’armée ce matin

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le vendredi dernier, au siège de l’Adéma/PASJ, le FDR a annoncé dans une conférence de presse la suspension de toutes ses activités sur toute l’étendue du territoire jusqu’à la libération des localités du Nord sous occupation. Il a invité la classe politique à un sursaut national, à la cohésion autour des forces armées et de défense en ce moment crucial que traverse notre pays.

 

Le Front pour la sauvegarde de la République (FDR) a tenu une conférence de presse le vendredi dernier pour informer l’opinion nationale et internationale de la suspension de toutes ses activités jusqu’à la libération des régions du Nord. Cette information a été donnée aux médias par le vice-président du FDR, Ibrahima Ndiaye, entouré de plusieurs membres du directoire du regroupement.

En plus de cette suspension, le regroupement compte organiser une collecte de sang à la Bourse du travail ce matin au compte de l’armée. Le FDR demande aux autorités de solliciter des contributions financières, physiques, psychologiques, spirituels auprès de toutes les sensibilités maliennes.

Ibrahima Ndiaye a réitéré le soutien indéfectible du FDR au président de la transition, Dioncounda Traoré et à toutes les institutions de la République tout en leur demandant de prendre toutes les dispositions pour sortir notre pays de cette impasse.

Il a salué le geste courageux du président français, François Hollande et de toute la communauté internationale pour tout leur soutien à notre pays meurtri dans sa chair. Il a invité tous les autres pays amis mais indécis à se mobiliser aux côtés de notre pays pour mettre hors d’état de nuire les jihadistes qui sévissent au nord depuis un an.

Les concertations nationales se sont invitées à la rencontre. Si le FDR compte bel et bien y participer, ses leaders exigent qu’elles ne soient convoquées qu’après la reconquête pour permettre une large participation des Maliens du Nord et du Sud.

L’honorable Mamadou Hawa Gassama n’a pas raté l’occasion pour réagir aux critiques du président du RPM, IBK,  à l’encontre du président Dioncounda Traoré après son discours de fin d’année. Il l’a mis en garde contre toute attaque contre le président de la République et les institutions de la République. Il a invité les pro-putschistes et les partisans des concertations à quitter le gouvernement et l’hémicycle.

S’agissant du départ du PDES, cette information a été démentie sur place par la vice-présidente de cette formation politique, l’honorable Oulematou Tamboura. Elle a réitéré le soutien de son parti au regroupement et à toutes les institutions de notre pays.

Ousmane Daou

 
SOURCE:  du   14 jan 2013.