Justice : Malick Coulibaly : la désillusion ?

11 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Sa nomination comme ministre avait été saluée par un grand nombre de Maliens en raison de l’intégrité qu’on lui prête. Ses deux reconductions ont tout aussi été appréciées par la population. Mais tout de même des gens commencent à s’interroger sur les qualités prêtées à  l’homme .

Malick Coulibaly, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux

A la suite d’abord de l’affaire dite des Bérets rouges au sujet de laquelle l’on se demande comment on peut amnistier le « bourreau » (ceux-là qui ont enfreint la Constitution à travers un coup d’état) et maintenir en détention ceux qui auraient voulu commettre un contre- coup d’Etat contre justement les putschistes .Mais Malik a l’habitude de dire sur les antennes de la télévision  nationale que c’est la CEDEAO qui a amnistié les putschistes. Ce qui est vrai. C’est tout de même avec  lui que certains militaires ont été arrêtés pour avoir voulu commettre un contrecoup d’Etat .De ceux-là il peut et doit répondre. IL est vrai que sa marge de manœuvre face aux tenants du pouvoir est mince, mais il est de sa responsabilité morale de dire le droit. Ou de se démettre comme il a l’habitude de le faire à Kati pour marquer son intégrité.

Plus récemment, la Cour d’assises de Bamako a laissé plus d’un Malien perplexe. La justice, dira-t-on, est indépendante, mais le jugement de l’affaire dite du Fonds mondial est loin d’avoir satisfait tous ceux qui sont soucieux de la bonne gestion des fonds publics, de l’image de leur pays bénéficiaire de fonds extérieurs, et surtout de la santé des nombreux citoyens qui ont lourdement fait les frais de l’insensibilité de certaines personnes. La justice a, certes, ses procédures propres  à elle, mais il est de notoriété publique que certaines personnes inculpées  avaient fait des aveux. Ensuite, même si cela n’est pas une preuve au regard de la justice,

tous ceux qui connaissent les personnes inculpées s’expliquent difficilement les réalisations gigantesques faites par les agents mis en cause .Mais libérées avec presque les honneurs. Un véritable camouflet au juge qui a instruit le dossier .Mais aussi un coup dur porté à l’image du procureur général, Daniel Tessougué, nommé dernièrement et justement par Malick  Coulibaly et réputé -jusque-là  en tout cas- être un homme de poigne et de justice .Aussi  certaines personnes murmurent que finalement Daniel Tessougué  n’a voulu prouver que son mépris au régime de ATT sous lequel ces agents ont été interpellés et arrêtes. Ce qui serait une erreur d’appréciation, ATT ne s’étant résolu à les faire arrêter que parce qu’il avait le dos au mur face à la communauté internationale et même nationale, notamment de la part des bénéficiaires directs du Fonds mondial (les malades) dont beaucoup ont pu mourir suite à la crise née de cette affaire. D’autres personnes disent que la décision de la cour pourrait être liée à la manière cavalière  dont certains responsables étrangers du Fonds auraient  fait montre pour réunir les preuves contre les agents mis en cause. On se rappelle, en effet, que ATT lui-même avait eu à dénoncer la manière dont l’enquête avait été menée, comme l’intrusion  forcée dans les bureaux, ou encore l’utilisation d’ordinateurs à l’insu de leurs propriétaires. Mais malgré la possibilité de ces vices de forme, l’opinion a du mal à s’expliquer la libération aussi facile des personnes mises en cause, à l’exception du seul comptable. Dans tous les cas, des explications venant du procureur  général ne seraient pas  superflues et  permettraient peut-être de voir clair. Elles permettraient peut- être aussi de calmer la douleur de toutes les personnes affectées par la mauvaise gestion de ces fonds. Sans compter que les donateurs pourraient mal apprécier ces décisions de justice et reconsidérer leur aide au Mali. Ce qui constituerait une double souffrance pour les nombreux malades qui attendent beaucoup de cette aide.

Une autre incompréhension née de cette session de la cour d’assises se rapporte à la libération de certaines personnes accusées de meurtres. il est vrai que le doute profite toujours à l’accusé et que la cour a pu n’être pas convaincue de la culpabilité de ces personnes, mais le commun des mortels est loin de se faire une opinion favorable sur leur innocence .Et donc ne comprend pas, alors pas du tout, certains acquittements. Tout cela intervient au moment où c’est un certain Malick Coulibaly qui dirige le département de la justice. C’est peut- être pour cela que ces dernières décisions passent difficilement au sein de l’opinion. Du coup, une certaine opinion pense que tout ce qu’il aura réussi, c’est de se venger de ces adversaires ou « ennemis supposés » en les relevant de leurs fonctions ou en les mutant ailleurs.

  1. Vitalki
SOURCE:  du   26 déc 2012.    

11 Réactions à Justice : Malick Coulibaly : la désillusion ?

  1. justicequity

    Je le dis , je le répète depuis l’affaire des bérets rouges j’ai commencer à me poser des questions sur ce ministre n’a rien, j’attendais à ce qu’il prenne position ou si il a peur pour lui ou ses proches qu’il démissionne, mais rien ,les images de tortures des bérets rouges beaucoup les ont vu , ceux qui sont morts savaient exactement le risque , mais pour les survivants je pourrai jamais comprendre le traitement inhumain qui leur a été infligé , ce sont des militaires il fallait qu’un tribunal militaire les juge et au besoin les fusillés mais en aucun cas leur infligé un traitement inhumain. Mais il faut toujours faire rêver les gens surtout par les temps qui courent , le costume de justicier qu’on veut lui prêter , si il le portait réellement il aurait démissionné depuis longtemps de ce gouvernement avec toutes les arrestations arbitraires et extra-judiciaires et que Kati a fait comprendre à tout le monde qu’il est est au dessus de la toutes les institutions y compris la justice . Un ministre aujourd’hui marche pour Kati ou il démissionne même s’il faut lui donner un coup de pouce , l’affaire CMD a ouvert les yeux à ceux qui voulaient se persuader que le Mali a un gouvernement qui gère le pays.
    Etre ministre de la justice dans l’état actuel du pays est le pire de postes que puisse occuper quelqu’un comme malick parce que pour rester en poste il va lui falloir en avaler des couleuvres , je ne dirais pas qu’il est plus mauvais que ses prédécesseurs à ce poste mais il est pareil ,un homme d’un clan et la justice n’est faite que pour les faibles ,les opposants ceux qui sont de son bord resteront toujours au dessus de la loi .
    Mountaga Tall à l’avènement de la démocratie comme jeune avocat a suscité beaucoup d’espoir , mais 20 ans après tout le monde voit là où il en est , beaucoup de gens sont bien intentionnés au début mais très vite les ambitions , les intérêts prennent le dessus , on ne pourra pas servir son pays et se servir et jusqu’à présent ceux qui ont eu le puissance publique entre leurs mains ont choisit de se servir , soit on se sacrifie soit on sacrifie le pays et avec tout ce qui s’est passé depuis que Malick est ministre de la justice y compris le fait que l’ex PM ait été enlevé chez lui par des militaires sans que la justice l’y autorise prouve que ce ministre n’a rien d’un justicier ou d’un héros

  2. galaxy

    ce ministre de la justice est bon …il fait partie des cas d’exception…

  3. Massa Traore

    Je ne sais pas ce que ce jounaliste veux car son adresse est remplie de contradiction. Il faut foutre la paix a celui qui aime son Pays et qui fait ce qu’il peut malgre le contexte. Malick est un homme de droit et d’honnetete ainsi que le procureur Daniel. Alors, que voulez-vous, Monsieur le journaliste??

  4. TRAORE M

    M. le journaliste tu as réellement besoin d’apprendre. Veuillez reprendre le chemin de l’école mon cher! :oops:

  5. mimili

    Monsieur le journaliste un peu de cohérence! Les mutations initiées par Malick sont les meilleurs réalisées. Vous dites vous même que Daniel est connu pour sa rigueur et son intégrité. Il est nommé Procureur Général, vous trouvez à dire que celui qu’il a remplacé doit son départ à une vengeance! Relisez vous!

  6. alphonso

    Merci nka! Arrêtez de décourager les gens qui se soucient de ce pays! Journaliste de caniveau: à la cour d’Assises il y a 4 assesseurs qui sont sont des citoyens ordinaires. Ils ont voix délibérative. La société est représentée par eux. Ils sont majoritaires car il y a trois magistrats professionnels. Quand ils décident de l’acquittement c’est le peuple qui décide. C’est pour cela on dit « vox populi, vox dei » voix populaire, voix divine ». Alors où est la faute du Ministre?

  7. Malidé20

    Ministre lâche ! les conditions de droit de l’homme sont horribles au Mali

    • nka

      un peu de respect! partout dans le monde les droits de l’homme sont transgressés! vous voyez au moins la situation de confusion au Mali! C’est même un exploit de parler de droits de l’homme par ces temps qui courent! Le Ministre fait de son mieux!

  8. coutinho

    Je vous en prie, ne poussez pas ce naloman à aller arrêter de paisibles citoyens, juste pour prouver qu’il travaille :lol: :lol: :lol:
    La réalité est devant lui: il ne peut rien :lol: :lol: :lol:

    • nka

      Malick peut instruire et toute ta lignée. Vous voulez que chaque fois qu’il y a coup d’État il faut amnistier? La spirale doit s’arrêter quelque part! La justice travaille sur ce dossier! Elle ne subit aucune pression. Vous savez que la justice a demandé le dessaisissement du premier juge parce que le dossier n’évoluait pas? Celui qui a repris le dossier est entrain de faire de son mieux!

  9. M.T

    COURAGE MALICK TA TACHE EST TRES DIFFICILE