Le ministre du commerce et de l’industrie à la cimenterie de Gangoterie : Le ciment Made in Mali enfin disponible

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le ministre du commerce et de l’industrie a effectué une visite, le vendredi 30 novembre,  sur le site de la cimenterie intégrée d’Astro de Gangotérie. L’objectif est de s’enquérir de l’état d’avancement de cette nouvelle unité industrielle. Le constat qui se dégage est que tout est mis en œuvre pour commencer la production.

Le ministre du Commerce et de l’industrie,Abdel Kader Konaté (C) visitant les installations

Le ministre du Commerce et de  l’industrie, Abdel Karim Konaté à la tête d’une forte délégation composée des membres de son cabinet, du directeur national du commerce et de la concurrence,  Mahamane Ansoumane Touré et de la directrice nationale des industries, Mme Traoré Haby Sow a effectué une visite sur le site de la cimenterie d’Astro à Gangoterie dans le cercle de Bafoulabé. Cette unité industrielle fait partie de la société Diamont Cement Mali (DCM-SA). Le DCM-SA a un capital social de 22 milliards répartis entre les investisseurs indiens, le gouvernement du Mali et les privés maliens pour 80 milliards de F CFA. Ce  qui fait de cette unité industrielle la  plus importante du pays. Elle va employer plus de 1 200 personnes soit près de 400 permanents. Le projet de la société  Diamont Cement-Mali fait partie de la cimenterie intégrée avec clinkérisation et broyage de ciment dont la grande partie à Astro et l’autre partie, c’est-à-dire le broyage à Dio-Gare, dans le cercle de Kati. Ce qui  permettra de produire 1 000 000 million de tonnes de ciment par an.

Dans la nouvelle usine d’Astro, le ministre Abdel Karim Konaté et sa délégation ont visité  l’extraction de la matière première au concassage en passant par le broyage jusqu’à l’emballage. Ici, les techniciens ont expliqué au ministre que le mélange du ciment composé de calcaire (95%), du sable (3%) et de l’oxyde de fer (2%) fait du produit made in Mali la meilleure de la sous région. La tonne sera accessible au consommateur à un prix de 87 000 F CFA .

Le directeur général de DCM-Mali, Kastori,  a salué la disponibilité et l’accompagnement du gouvernement qui a permis à la société de surmonter les difficultés. Pour finaliser les travaux, il a rassuré  que des techniciens  procéder ont au dernier réglage. Ce qui lui fera dire que l’inauguration n’est qu’une question de jours.

Le ministre Konaté a exprimé toute sa satisfaction à la partie indienne qui a accepté d’aider le Mali dans cette période difficile. En outre, il a affirmé que la production de cette unité intégrée permettra au Mali de faire l’économie de 100 milliards de F CFA. Quand on sait que l’importation du ciment par an est estimée à plus de 200 milliards de nos francs.

Pour la bonne marche de cette usine, elle est dotée d’une centrale thermique de plus de 26 mégawatts. Ici on procèdera à la formation des techniciens maliens lors de la   production afin de remplacer les techniciens étrangers.

Moussa SIDIBE

Envoyé spécial

 

 
SOURCE:  du   3 déc 2012.    

3 Réactions à Le ministre du commerce et de l’industrie à la cimenterie de Gangoterie : Le ciment Made in Mali enfin disponible

  1. hilaire

    action salutaire – bravo….bon vent a cette usine – maintenez le cap

  2. TrBarou

    Alors au travail, et surtout produisez la qualite dans le sens d’une entreprise durable. Sinon vous serez avale par le marche, car personne d’oserait acheter du banco a la place du ciment. Du courage.

  3. Taba

    Ce que je regrette de notre ancien President,ATT,c’est sa conviction de l’importance d’une industrialisation susceptible d’enclencher la croissance economique de l’economie nationale.Avec l’erection d’une acierie qui produira entre autres,des fers de constuction,le secteur construction et travaux publics pourra se developper ,creant beaucoup d’emplois bien remuneres.La politique d’un pays en developpement doit etre centree prioritairement sur la croissance et developpement et l’amelioration des besoins fondamentaux des populations.Un leadership qui est incapable de maitriser le processus de croissance de nos pays ,doit etre evite.Une classe politique preoccupee par le developpement ,c’est ce dont le pays a besoin.Je felicite l’Association des industriels du Mali.Voici un acte de foi dans l’avenir du Mali et de la CEDEAO qui se cherche.Dans cette crise qui nous perturbe c’est une bouffee d’air frais qui nous effleure!