Le secrétaire d’Etat adjoint par intérim chargé des affaires africaines, Donald Yamamoto, hier face à la presse : “Les élections se tiendront à Kidal avec l’aide de la Minusma et de l’opération Serval…”

2

Le 16 juillet dernier, lors d’une table ronde organisée à l’Ambassade des Etats Unis au Mali, M. Yamamoto a été on ne peut plus clair sur la tenue effective de l’élection présidentielle le 28 juillet prochain. D’ailleurs pour lui, son souci majeur n’est plus de poser la question sur la tenue effective des élections, mais plutôt de l’après élection, car un véritable challenge attend le peuple malien. Ces déclarations étaient faites en présence de son Excellence l’Ambassadeur des Etats Unis au Mali, Mary Beth Leonard, du chargé des affaires publiques, William D. Bellis, du spécialiste en information, Idrissa Fané et les hommes de média.

 

 

Le secrétaire d'Etat par intérim, Donald Yamamoto (au centre) répondant aux questions des journalistes
Le secrétaire d’Etat par intérim, Donald Yamamoto (au centre) répondant aux questions des journalistes

Selon le Secrétaire d’Etat, lors d’une rencontre, les autorités maliennes, les organisations internationales représentées au Mali et même l’Ambassade des Etats Unis, ont affirmé que tout est fin prêt pour la tenue effective des élections le 28 juillet prochain et ” c’est pourquoi je dis que notre préoccupation majeure aujourd’hui est l’après élection surtout la mise en œuvre des différents chantiers qui doivent être lancés juste après ces élections “. Il ira plus loin en rappelant que seul un gouvernement élu peut faire face aux défis qui sont ceux du Mali dans le contexte actuel.

Cette élection constitue une étape critique dans la résolution de la situation actuelle.  On parle d’un report de 3 ou 6 mois, je ne pense pas qu’un  report soit nécessaire. Est ce que cela permettra d’améliorer la qualité de façon significative ? Ce serait un gâchis, d’autant plus qu’on va briser l’élan  qu’a la population aujourd’hui, d’aller aux urnes. ”

 

 

M. Yamamoto rappellera que de nos jours,  les Etats Unis ont pris  des sanctions contre le Mali  et pour que ces sanctions soient levées, il faut la tenue des élections. “Nous pensons qu’il est important aujourd’hui que nous avancions au lieu de nous attarder sur certains points qui ne vont que nous compliquer la tâche. Il est important de savoir que ce qui se passe au Mali aujourd’hui ne concerne pas que le Mali, cela concerne l’Afrique, bref le monde entier. Donc pour nous aussi c’est un poids, car la réussite du Mali c’est une  réussite à nous tous !

 

 

Le Secrétaire d’Etat adjoint a également abordé le cas des requêtes après les élections comme pour prévenir les faiseurs de troubles. ” Une élection est un processus et ce processus doit être respecté par tous. Si un candidat veut rejeter les résultats, qu’il argumente son rejet et qu’il l’envoie à la cour constitutionnelle qui a le droit d’étudier et de trancher sur la base de la loi, qui s’applique à tout le monde “.  A ce sujet, Son Excellence l’Ambassadeur des USA au Mali apportera plus d’éclaircissement en rappelant que  les autorités maliennes et les présidents des partis politiques ont accepté de commun accord le choix des listes. Et c’est à l’unanimité que le fichier Ravec a été sélectionné malgré ses inconvénients. ” Je pense que tous les Maliens qu’ils soient candidats déclarés ou électeurs doivent participer avec enthousiasme à cette élection, accomplir son droit civique, mais aussi pour permettre à ce pays de dépasser cette période difficile”. Pour elle le cas de Kidal s’améliore de jour en jour et il  faudra du temps pour que cette partie du pays retrouve toutes ses capacités.

Abordant le cas de Kidal, M. Donald expliquera que pour lui Kidal ne pose pas de problème, d’autant plus que sur le terrain, il y’a l’opération Serval et la Minusma qui vont jouer un grand rôle en cette période. ” Ces troupes là vont sécuriser les élections, afin qu’elles soient libres, transparentes et crédibles. Les élections se tiendront à Kidal avec l’aide de la Minusma et de l’opération Serval.”

 

 

Le Secrétaire d’Etat chargé des Affaires africaines rappellera qu’un mandat clair sera donné au nouveau leadership démocratique du Mali, pour aborder les questions de la paix et de la réconciliation qui sont si cruciales pour la reconstruction du Mali. ”  Nous, au sein de la communauté internationale, nous savons que la tenue de ces élections constitue une énorme entreprise logistique pour le Mali dans des conditions très difficiles.

 

 

La communauté internationale donne tout son soutien pour aider le Mali à accomplir les taches restantes. Leur réussite est d’une importance cruciale, non seulement pour restaurer, mais aussi pour assurer la paix et la stabilité entre tous les Maliens sans distinction de race, d’ethnie ou de religion. ” Avant d’ajouter que les Etats Unis se veulent impartiaux dans cette élection ” tant que les élections seront libres, crédibles et transparentes, nous soutiendrons le gouvernement élu. Quelle que soit la partie qui gagnera cette élection, nous osons croire que tout le monde  va se focaliser sur l’intérêt du Mali d’abord. Ceux qui ont gagné et ceux qui ont perdu devront se mettre ensemble dans l’intérêt du Mali “.

 

 

Il a clôturé la rencontre par un message fort à l’endroit des Maliens, en les exhortant à aller massivement aux urnes. “Nous encourageons tous les Maliens à participer aux élections avec enthousiasme et d’exercer leur responsabilité civique. Ces élections ne permettront non pas seulement au Mali de créer un gouvernement dans l’intérêt de tous les Maliens, elles établiront aussi les bases pour le développement des institutions démocratiques durables et d’une société civile dynamique, mettant le Mali sur la voie d’un avenir brillant et prospère “.

Clarisse NJKAM

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Mon frere malien et malienne fait attention les americans le gouvernement american l’aime pas que l’afrique avance eu sont racistes les americans blanc l’aime pas notre pay
    Répondre

  2. Mon frere malien et malienne fait attention les americans le gouvernement american l’aime pas que l’afrique avange eu sont racistes les americans blanc l’aime pas notre pay

Comments are closed.