Mali: la COPAM exige la tenue des concertations nationales pour libérer le pays

26 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Ci-contre Mohamed Tabouré et Younouss H Dicko

C’est la première fois que la coordination des organisations patriotiques du Mali (COPAM) organise une activité dans la ville de Kati, fief des militaires tombeurs de l’ex-régime. Et à cette occasion elle a réclamé la tenue d’assises nationales et l’établissement d’un conseil national de transition pour le changement.

Younouss Hameye Dicko, le président de la principale coalition qui avait soutenu l’ex-junte après le coup d’Etat.explique la position du mouvement:

« De notre point de vue le capitaine Sanogo ne sait même pas que nous sommes là. Parce qu’à aucun moment nous n’avons dit ou fait dire au capitaine que nous venions à Kati. C’est un hasard heureux. Nous n’avons jamais été une organisation pro-junte.

« Nous sommes une organisation pour le changement. La junte a initié un changement et ce changement nous convient », a-t-il déclaré au correspondant de BBC Afrique.

La COPAM et les ex-mutins partagent beaucoup d’idées et d’objectifs dont l’organisation d’une concertation nationale.

Lors de sa réunion à Kati a COPAM a lancé un appel à la tenue immédiate d’assises nationales souveraines.

Mohamed Cheik Tabouret, porte-parole de la COPAM:  »avec la conviction profonde que la concertation nationale sera souveraine pour dégager et mettre au rancart tous les usurpateurs téléguidés par la CEDEAO et la communauté internationale et instaurer à leur place un conseil national de transition pour le changement (CNTC).

Cet organe doté de pouvoir législatif et exécutif sera composé de civils et de militaires et chargé d’élire en son sein un président de transition et/ou un haut conseil d’Etat.

Younouss Hameye Dicko a précisé que si les concertations approuvent le président actuel, il restera, sinon un autre sera désigné à sa place.

Hors, les concertations nationales, maintes fois reportées, avaient deux objectifs principaux: à savoir établir une feuille de route consensuelle pour la transition et créer de nouveaux organes afin de mener à son terme la transition.

Il s’agissait par exemple de la commission nationales aux négociations chargée de nouer un dialogue avec les groupes armés opérant dans le nord.

Quant au capitaine Amadou Haya Sanogo qui avait dit ne pas être intéressé par le poste de président, il a récemment laissé entendre qu’au delà de son poste actuel, il répondrait « présent partout où les Maliens voudraient qu’il soit.

II est à la tête du comité militaire de suivi de la réforme des forces de défense et de sécurité.

bbc.co.uk

26 Réactions à Mali: la COPAM exige la tenue des concertations nationales pour libérer le pays

  1. coulibaly moussa

    Que ces gens aillent demander des assises à kidal avec comme président d’honneur Moussa ag, modérateur chérif bilal et orateur principal ce vendu d ancardine.
    C est une insulte au peuple que de parler encore de concertations pour changer de président après que le coup de changement du 1er ministre à été un succès.
    Qu’ on nous laisse avancer, c est irresponsable et même suicidaire de parler de concertations nationales à ce stade.
    Il est impossible que tous les maliens soient ministres alors revenez à de meilleurs sentiments.
    On ne pourra parler de concertations nationales qu’ après les élections dans le but de revoir tout notre système politique pour ne pas recréer les même conditions de malaise, mauvaise gouvernance, etc…….. sous couvert de démocratie et nous trouver un jour devant un autre coup d état.
    Mettez vos docs de concertations nationales en lieues sûre en attendant que notre pays retrouve Sa dignité
    Cela n empêche pas d aller voir du côté de diocounda ou de Diango s il n y a pas de places de conseillers vacants pour vous faire occuper en attendant

  2. MALCOM X1424

    Il n’y aura aucune concertation nationale pour libérer le pays,c’est bol total,a quoi bon d’organiser cette concertation étant donne que la résolution 2085 a été votée?Ben Dicko je comprends avec l’age qu’on perd un peu le nord,mais de la a exiger une concertation,ça devient chiant ca,on reste de porter main sur vous comme Dionkiss hein.
    A bon entendeur salut.

  3. FRONTO

    ou est KINGARAKE CHERS INTERNAUTES ?