Marche de soutien à Cheick Modibo Diarra : Des jeunes battent le pavé pour dénoncer les attaques contre le premier ministre

0

L’association pour le développement de l’Afrique (ADA) et ses alliés ont organisé une marche de soutien au premier ministre, Cheick Modibo Diarra, le samedi 1er décembre 2012.  Les jeunes sont venus des différents quartiers de Bamako pour manifester leur soutien au premier ministre et à son gouvernement. La marche qui a débuté devant la bourse  du travail a pris fin au pied du monument Kwamé Nkrumah. Où les jeunes ont dénoncé les cabales contre Cheick Modibo Diarra.

Décidemment, les partisans du premier ministre, Cheick Modibo Diarra, sont sortis de leur réserve à travers une marche pacifique. Depuis qu’il a été nommé premier ministre, Dr Cheick Modibo Diarra, n’a pas que des amis. Il fait l’objet de beaucoup de contestations. Son cortège a été bloqué, le 13 novembre dernier, par des manifestants qui voulaient l’empêcher d’accéder à son bureau. Ces manifestants visiblement déterminés réclamaient sa démission du gouvernement. Plusieurs associations ont aussi organisé des conférences dénonçant l’incapacité du gouvernement dans la conduite des affaires courantes de la transition.

  Quelques centaines de jeunes ont battu le pavé, le samedi dernier, pour exprimer haut et fort leur soutien au premier ministre. On pouvait lire sur les banderoles “Ensemble pour un Mali de nos rêves ; nous jeunes du Mali nous sommes prêt pour libérer le Nord“, “le Mali d’abord et tout le reste après…“. Fousseiny Diallo au nom des manifestants  dira que cette marche de soutien au gouvernement est une initiative de plusieurs associations de jeunes.

En effet, depuis les événements du 22 mars 2012 qui ont abouti à un coup d’Etat et aggravé la crise du Nord, un gouvernement de transition a vu le jour pour solutionner la crise sociopolitique que notre pays traverse dans son ensemble. A peine quelques mois, ce gouvernement est confronté à des difficultés dues a des fausses informations et à la mauvaise volonté de certains individus qui ne voient que leur profit personnel, a déclaré Fousseiny Diallo. Il a indiqué que la souveraineté du Mali est menacée et piétinée par certains groupes d’individus. Et que le sort de notre pays est décidé ailleurs sans les Maliens.

Les jeunes maliens doivent manifester leur indignation face a toutes ces manipulations a l’endroit de nos autorités. Conscient de cette situation, les jeunes se sont dits plus engagés pour soutenir le gouvernement de la transition afin que notre pays puisse retrouver son intégrité territoriale.

Cléophas TYENOU, stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER