PM-FDR-COPAM-IBK 2012-ADPS-COREN : Qui roule réellement pour le Mali ?

14

La mise en place du gouvernement d’union nationale (Gun) a malheureusement permis Ă  certains acteurs d’étaler sur la place publique des ambitions bassement alimentaires contrariant les discours faussement patriotiques serinĂ©s sur les toits de la RĂ©publique.  Et pourtant, il est temps que la course derriĂšre les victuailles politiques cĂšde la place Ă  la fibre patriotique requise en ces temps-ci pour relever les dĂ©fis.

 Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra aprĂšs 4 mois de gestion primatoriale avec les “pleins pouvoirs” doit s’aviser que la recrĂ©ation est terminĂ©e. Les Maliens en ont marre de ses multiples communiquĂ©s d’impuissance chaque fois que les nĂ©buleuses d’Ançar Eddine, Aqmi et Mujao se livrent Ă  l’application, dans toute sa rigueur, de leur “charia”. Le descendant de Da Monzon Diarra, s’il pouvait en ĂȘtre fier, doit se rĂ©soudre Ă  faire face Ă  sa premiĂšre mission : la reconquĂȘte du territoire.

Il lui est demandĂ© de libĂ©rer le pays et d’organiser des Ă©lections transparentes et crĂ©dibles dans une annĂ©e, nous sommes au 5e mois oĂč les occupants accentuent leur emprise sur le territoire occupĂ©. Le Premier ministre, Cheick Modibo Diarra reste confus dans son Ă©lan. TantĂŽt on a l’impression qu’on va nĂ©gocier, tantĂŽt c’est l’option militaire qui est Ă©voquĂ©e.

Dans tous les cas, les Maliens s’impatientent. La tempĂȘte FDR qui a sĂ©rieusement secouĂ© son trĂŽne et l’a suffisamment effrayĂ©, appartient dĂ©sormais au passĂ©. Le gouvernement d’union nationale, qu’il a taillĂ© Ă  sa mesure et contestĂ© par certains acteurs, devrait se mettre au travail parce que le temps est cher.

Si le ridicule pouvait tuer au sein de la classe politique !

Alors qu’ils passent le temps Ă  crier dans nos oreilles que seul compte le Mali, la mise en place du gouvernement d’union nationale a permis de dĂ©couvrir la vraie face de certains acteurs. On a pu assister Ă  la pression-chantage exercĂ©e par l’alliance IBK-Mali 2012 pour arracher ses deux maroquins gouvernementaux.

De hautes luttes, le prĂ©sident de cette alliance, Bocar Moussa Diarra, prĂ©sident de l’UM-RDA – s’il pouvait suivre l’exemple des Modibo KĂ©ita, TiĂ©oulĂ© Mamadou KonatĂ© – s’est vu attribuer un strapontin politique avec le poste de ministre dĂ©lĂ©guĂ© chargĂ© des Langues nationales et de l’Instruction civique. L’homme qui disait que son As n’est autre chose que le Mali devrait comprendre que tous les Maliens, Ă  quelque niveau que ce soit, peuvent bien servir le pays, si c’est rĂ©ellement pour la cause du Mali.

Il y a aussi le cas de l’ADPS de Soumana Sako qui dĂ©savoue le gouvernement. Et son leader ne s’est pas empĂȘchĂ© de s’attaquer aussi au fait qu’un dĂ©partement chargĂ© des Affaires religieuses et du Culte y a Ă©tĂ© crĂ©Ă©. Certains expliquent cette position rebelle par le fait que l’alliance ne se sent pas reprĂ©sentĂ©e dans ce gouvernement.

Dans tous les cas, Zorro et compagnons doivent mettre le Mali en avant et s’élever au-dessus des querelles bassement matĂ©rielles. Comme l’a dit le prĂ©sident de la RĂ©publique par intĂ©rim, Pr. Dioncounda TraorĂ© dans son adresse Ă  la nation, “chacun d’entre nous a une dette envers ce grand Mali, aujourd’hui malade et qui attend de ses dĂ©biteurs l’acquittement de cette dette”.

Est-ce le cas chez nos acteurs politiques notamment Ă  la Copam ? Ce regroupement pro-junte a volĂ© en Ă©clats suite Ă  la mise en place du nouveau gouvernement. Chacun, voyant midi devant sa porte, voulait ĂȘtre ministre pour bien dĂ©guster le gĂąteau national. Et puisque le regroupement n’a pas Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour la cause exclusive du Mali, le mauvais casting des victuailles politiques a donc sonnĂ© la mort de la Copam.

Et ses premiers responsables ne peuvent que constater le cercueil. Comme le disent les bambaras, Mali ko tĂš (ce n’est pas pour la cause du Mali). Si Hamadoun Amion Guindo et Adama TraorĂ© ont agi comme le disent leurs dĂ©tracteurs, c’est qu’ils n’ont pas mis le Mali avant. Et si leurs dĂ©tracteurs ont aussi franchi le Rubicon en les limogeant pour n’avoir pas figurĂ© dans le nouveau gouvernement, ceux-ci aussi n’ont pas mis le Mali en avant.

Le Coren aussi ?

Que dire du FDR dont le seul souci Ă©tait devenu ces derniers temps le gouvernement d’union nationale sur fond de dĂ©part du Premier ministre Cheick Modibo Diarra ! Quand Cheick rendait public son premier gouvernement le 24 avril 2012, le Front pour la sauvegarde de la dĂ©mocratie et de la RĂ©publique (FDR) bien que n’ayant pas Ă©tĂ© consultĂ© a fortiori y figurer, disait ne rien entreprendre pour empĂȘcher ce gouvernement d’accomplir sa mission. Mais cette profession de foi n’a pu malheureusement rĂ©sister Ă  l’épreuve de la faim politique.

Et finalement on avait l’impression que seul le gouvernement Ă©tait devenu la seule prĂ©occupation des frontistes, opposĂ©s au coup d’Etat du 22 mars. N’ayant pu rĂ©colter que 4 strapontins sur la trentaine de ministĂšres crĂ©Ă©s, l’unitĂ© va se maintenir difficilement dans les rangs du FDR. Des sources annoncent que le regroupement pourrait voler en Ă©clats suite Ă  la mise en place de ce gouvernement. Et on comprendra que ce n’était pas le Mali qui Ă©tait Ă  l’origine de ce front grĂ©gaire, mais la bataille pour la sauvegarde des victuailles politiques.

Les jeunes aussi ne sont pas restĂ©s en marge de ce qui paraĂźt ĂȘtre le combat des vautours autour de la dĂ©pouille du Mali. Le 1er vice-prĂ©sident du Conseil national des jeunes (CNJ), Alioune GuĂšye, n’a manquĂ© pas d’exprimer sa dĂ©ception face au fait que cette frange importante des Maliens ne soit pas prise en compte dans le gouvernement CMD II. Pourtant, croit-il savoir, c’est le prĂ©sident de la RĂ©publique, en invitant les forces de la nation Ă  envoyer leurs CV au Premier ministre Cheick Modibo Diarra, qui encourageait la participation des femmes et des jeunes.

Alioune GuÚye dont le seul CV a été envoyé par le CNJ, histoire de maximiser ses chances, regrette que son organisation, qui a été aussi consultée par Pr. Dioncounda Traoré, sorte bredouille de la chasse au gibier-Mali. Néanmoins, il souhaite que la faute soit réparée au cours des nominations dans les cabinets ministériels.

Mais le comportement alimentaire qui a le plus surpris aura Ă©tĂ© celui d’un responsable du Collectif des ressortissants du Nord (Coren). Au moment oĂč on croyait que la libĂ©ration du Nord Ă©tait le seul combat qui vaille au Coren, son prĂ©sident Malick Alfousseyni, perd le Nord dans une interview dans laquelle il dĂ©savouait le gouvernement par le fait qu’il ne contient pas de SonrhaĂŻs.

L’homme s’est fait dĂ©savouer par l’opinion nationale jusque mĂȘme au sein du mĂȘme Coren, oĂč son secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral, M. Dicko, n’a pas manquĂ© de diffuser un communiquĂ© la semaine Ă©coulĂ©e pour se dĂ©marquer de ces considĂ©rations tribales de son prĂ©sident. Pour lui, ce qui compte, c’est la libĂ©ration du Nord, et c’est ce qui compte aussi pour tout bon patriote malien.

Comme on le voit, le danger serait ĂŽte-toi d’ici que je m’y mette.  La gestion publique n’est pas un partage de gĂąteau. Etant dans ou dehors du gouvernement, chaque fils du pays peut apporter sa pierre Ă  la construction de l’édifice national Ă  travers des propositions constructives. Les critiques stĂ©riles encore en cours tiennent beaucoup plus Ă  des questions de place qu’autre chose. Tout le monde ne peut pas figurer dans un gouvernement. Les dĂ©bats inutiles nous ramĂšnent en arriĂšre. Donnons-nous la main et taisons les bisbilles politiques afin de permettre aux ministres commis Ă  la tĂąche de faire face aux dossiers brĂ»lants de l’heure.

Abdoulaye Diakité

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. bandes de laches ce gouvernement n’est pas dĂ©cidĂ© Ă  faire la guerre pour rĂ©cupĂ©rer le nord soyez donc pret Ă  tronquer votre libertĂ© mais qu’ils s’arrĂ©tent au mali.
    le blocus sera total quand les islamistes occuperont tout le mali.
    Et surtout aucun pays frontalier n’accueillera de rĂ©fugiĂ©s.
    puisque vous refusez de mourir dans la dignité,vivez dans la honte

  2. ahmadou,merci pour ton analyse tu sais ces journaleux ne mangent pas avec leurs enfants si non je me demande comment ils arrivent Ă  nourrir leur famille avec du faux et esperer que leurs enfants vaudront mieux qu’eux c’est Ă  dire des vauriens

  3. Mr le journaliste,votre analyse n’est pas complĂšte ,je ne sais pas si c’est fait exprĂšs ou pas mais soyez honnete avec vos lecteurs si vous avez du respect pour eux,car meme les enfants savent aujour’dhui qu’il quelques hommes politiques qui se sont demarquĂ© avant meme que la liste du gouvernement ne sorte ,donc ne noyez pas le poisson si non on dira que les journalistes ne sont point pour le mali aussi ,mais pour creer l’amalgame de mettre tous les faussoyeurs et les dignes fils du pays dans le meme panier histoire de decrĂ©dibiliser tous les politiques ,cela au compte de qui? seul vous Mr diakite pourrez repondre, vive le peuple, vive la veritĂ© ,vive OUMAR MARIKO ,honorable si tu as la chance de lire ma reaction,saches que leurs medisances d’ou quelles viennent ne font que renforcer nos convictions pour ta lutte meme si tu as aussi tes defaux comme tout etre ,tu es vraiment au dessus du lot CHAPEAU!!!!!! 🙄 🙄

  4. Vous devez vous debarasser ce PM amateur qui ne fera point l’affaire du mali , seulement des discours kilometriques tantot de peur negotiation , tantot de menace l’option militaire .
    Le Mali va passer tout son temps dans cette situation d’impasse tant que cet amateur est la pas pour sauver le Mali mais faire l’affaire de la jeunte .
    Il est vraisemblable que les problemes auxquels nous vivons aujourd’huit aient ete cause principalement par la jeunte, qui (jeunte) chassa un president constitutionnelle pour incompetance de gerer le probleme du nord .
    Cette action que je qualifie CHASSETTE favorisa l’occupation du 2/3 du nord , la jeunte dite de competant , voir synonyme de lache , fuyard .
    Donc , en toute logique , cette jeunte etant a la tete de l’armee peut se resumer en une armee de lache , fuyard , d’ou la CEDEAO est une necessite pour le mali .

  5. Diakité vous avez fait une analyse objective de la situation actuelle au Mali.

    Quant au dĂ©fenseure du Satan MNLA qu’il pĂ©risse en enfer car le MNLA est le principal responsable de tout le chaos que vit le mali aujourd’hui. 😆

  6. Diakité vous avez fait une analyse objective de la situation actuelle au Mali.

    Quant au dĂ©fenseure du Satan MNLA qu’il pĂ©risse en enfer car le MNLA est le principal responsable de tout le chaos que vit le mali aujourd’hui.

  7. Tu es mal informé Diakité, la Copam est bel et bien vivante. Elle a pris des sanctions contre les traßtres et continue sa lutte pour le changement.

  8. Les maliens regardent et Ă©coutent les uns et les autres et choisira le moment venu celui qui fait mieux l’affaire du Mali. Mais aussi l’histoire retiendra l’image de chacune d’entre nous dans la gestion de cette crise combien historique pour notre payes. Tous ceux qui ont des ambitions politiques doivent savoir que les Ă©lecteurs les regardent.
    Au Mali le slogan de sorti de crise est l’union et le travail.

  9. Enfin de retour, le MNLA vous dit bonjour et vous donne rendez-vous tous sur le terrain! Les ennemis du MNLA vont bientÎt maigrir sans régime! Non plutÎt avec un régime spécial, assez spécial!

    Chers pauvres maliens aux abois, vous aurez d’amers suprpises. Dieu est avec le MNLA, allez en enfer si vous vous opposez a la volonte divine! Je m’adresse surtout aux gorilles nommes Timbouktou et vision2012

    Qu’Allah le tout puissant maudisse eternellement les ennemis du MNLA. Amen!

    • Le MLNA est le rĂ©incarnation du Satan et si toi tu as foi pourquoi prendre des armes pour mettre tout un pays en danger alors les touaregs sont minoritaires au mali. Si tu crois rĂ©ellement Ă  Dieu tu dĂ©fendras pas le MLNA car vous allez pĂ©rir en enfer. Qu’Allah maudisse le MNLA AMEN

  10. PM-FDR-COPAM-IBK 2012-ADPS-COREN-SADI-LE MALI :
    Pour tu roules réellement Mr Aboulaye Diakité

    Si le ridicule pouvait tuer au sein de la maison de presse !
    il n y aurait plus que quelques uns :mrgreen: :mrgreen:

  11. Seul le MP22 et le parti SADI sont sorti grandi de cette aventure ministĂ©rielle car aucune de 2 organisations n’a envoyĂ© de CV. Que quelqu’un prouve le contraire. Leur logique reste et demeure l’organisation d’une concertation nationale dont le seul projet de la commission d’ organisation a suffi a Amion Guindo de proposer des CV pour son syndicat. Donc ces ministres ne reprĂ©sentent pas la COPAM mais Amion Guindo.

Comments are closed.