Présidentielle 2013 : Yeah Samaké portera les couleurs du PACP

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer
Yeah Samaké

Yeah Samaké

Ce qui n’était qu’un secret de polichinelle a été finalement confirmé. Niankoro dit Yeah Samaké, maire de Ouéléssebougou, défendra les couleurs du Parti pour l’Action Civique et Patriotique (PACP) à la prochaine présidentielle. Il a été désigné hier au cours du premier congrès ordinaire du parti, tenu au CICB.  

Ce premier congrès ordinaire, qui regroupait les délégués venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays, se tient à un moment où notre pays traverse la plus grave crise politico-sécuritaire de son histoire. Cette crise, selon le Président du parti, Niankoro dit Yeah Samaké, est le résultat de plusieurs années de mauvaise gestion et de manque de justice sociale.

Il a réaffirmé l’opposition du PACP à l’affairisme, à la gabegie, à la corruption, à l’impunité et au laisser-aller. Convaincu que le Mali se relèvera des cendres de cette tragédie humaine, le Président du PACP a rappelé la devise du parti, à savoir Unité, Travail, Progrès. Niankoro dit Yeah Samaké a également affirmé devant les militants et responsables de son parti que le PACP fait partie des toutes premières formations politiques à avoir dénoncé le coup d’Etat du 22 mars.

«Les événements nous ont obligé à consacrer nos ressources à une cause plus essentielle, celle de sauver l’intégrité de notre patrie et de restaurer la démocratie. Le matin du 23 mars 2012, une délégation du parti a bravé le couvre-feu et s’est rendue à Kati pour confronter les putschistes et leur demander de remettre immédiatement le pouvoir aux civils. Pendant que certains traversaient les frontières dans le sens inverse, cette délégation de notre parti transmettait depuis Kati son message de condamnation du Coup d’Etat militaire. Le Parti pour l’Action Civique et Patriotique, au lendemain de sa naissance, a été confronté au défi de restaurer la démocratie qui s’est effondrée le 22 mars 2012» a expliqué le désormais candidat du parti.

Au cours de ces assises, les congressistes ont porté leur choix sur Niankoro dit Yeah Samaké pour défendre les couleurs du parti à la présidentielle de 2013. Ils ont aussi examiné le rapport d’activité du Secrétaire général du parti, Aboubacar Sidiki Fomba. De l’exposé du Secrétaire général du parti, il ressort que le PACP a, entre autres, effectué une mission au camp de réfugiés de Mintao, au Burkina Faso, où il a procédé à des dons aux réfugiés. Autres activités phares du parti, les dons, à travers son Président, de fournitures scolaires aux écoles à Kéniero, Ouéléssebougou et Kadiolo.

Auparavant, Yeah Samaké, à la tête d’une forte délégation du bureau politique de son parti, avait effectué, le dimanche 19 mai, une visite de terrain à Dioila. Dans la capitale du Banico, le Président du PACP était venu répondre à l’invitation de ses militants, qui organisaient leur rentrée politique. Accueilli à la Maison des jeunes de la ville par une foule de militants, Yeah Samaké a profité de cette sortie pour exposer sa vision aux populations de Dioila.

Au cœur de son projet, on retient l’éducation. Sans tomber dans des promesses électoralistes sans lendemain, Yeah Samaké a promis de faire profiter Dioila des relations qu’il entretient à l’étranger. Pour cela, il a signalé la construction future de salles de classes dans certains villages du cercle, après les élections de 2013. Niankoro dit Yeah Samaké a, entre autres, mis l’accent à Dioila sur la décentralisation comme moyen de développement communautaire, avant de plaider pour le changement à la faveur de la prochaine présidentielle.

Fort de plusieurs comités dans cette ville, la rentrée politique du PACP, dans la capitale du Banico, a enregistré la présence de délégués venus de Béléco, Banco et Massigui. Elle a été mise à profit par la première responsable locale du parti, Moussocoura Samaké, pour confier le PACP aux habitants. Il faut souligner que, dans son intervention, le Secrétaire général du bureau national du PACP avait vanté les mérites du Président du parti. A son actif, la construction de 19 écoles à travers le pays, la mise à la disposition des élèves et étudiants maliens de plusieurs dizaines de bourses d’études et les séances de consultations et de traitements médicaux gratuits qu’il organise chaque année au profit des vieilles personnes à Ouéléssebougou.

Yaya Samaké  

 

 
SOURCE:  du   25 mai 2013.    

2 Réactions à Présidentielle 2013 : Yeah Samaké portera les couleurs du PACP

  1. Visus_Mali

    C’est bien que les jeunes investissent le champ politique. Courage!

  2. tienimango

    grand frere en tout cas avec toi le vrai chagement est possible ….realy change…on est avec toi ….vive le pacp vive mali rising fondation….