Réconciliation nationale : Mobilisation pour le retour d’ATT

2
Le présidium lors de la conférence de presse
Le présidium lors de la conférence de presse

Convaincus que ce retour participe à la consolidation de la réconciliation et à l’instauration de la paix, les soutiens à l’ex-président Touré n’entendent exclure aucun recours légitime pour parvenir à leur but. Ils sollicitent l’implication directe du président Ibrahim Boubacar Keïta pour la réussite de cette œuvre combien utile pour le Mali.

ATT, faut-il rappeler, a quitté, sur demande expresse de la Cedeao, le Mali suite au stupide coup d’Etat de mars 2012. Aujourd’hui, ce que des Maliens nourrissent au fond du cœur vient d’être porté au grand jour par l’Association citoyenne pour le soutien à ATT (Acs-Att), à savoir : le retour d’ATT au bercail. L’initiative est certes portée par l’Acs-ATT ; mais elle partage cet idéal avec beaucoup d’autres regroupements (politiques et apolitiques) qui ont sonné, à travers une conférence de presse, la mobilisation générale afin qu’ATT et sa famille reviennent au pays. Déterminés, les responsables de ces mouvements entendent tout mettre en œuvre pour rendre possible ce retour, car « nous pensons que c’est ce qui contribuera davantage à nous amener vers la vraie paix… » estiment-ils.

Tour à tour, des leaders d’associations et de partis politiques ont expliqué, lors de la conférence de presse, le sens de leur combat qui n’est nullement mené contre qui que ce soit. Et encore moins motivé par des jeux d’intérêts propres aux initiateurs de cette lutte. Il s’agit plutôt de réhabiliter l’ancien président ATT ; cet homme qui, après avoir tout donné à sa patrie, se trouve « injustement en exil ». Plus qu’une nécessité, son retour est aujourd’hui un impératif pour la réussite du processus de réconciliation. C’est convaincu de cela que le président de l’Asc-ATT, Hamane Touré dit Serpent, estime que le temps est venu d’envisager ce retour qui doit, selon lui, s’effectuer dans le plus bref délai. Et que « les honneurs en ses rangs et qualités lui soient rendus dans les heures qui suivront son retour » a-t-il souhaité. Aussi, Hamane a demandé qu’ATT soit reconnu comme ancien président et que les poursuites judiciaires annoncées en son encontre soient levées. Dans les jours à venir, dit-il, « nous allons approcher les autorités, particulièrement le président afin qu’il nous aide dans cette démarche que nous voulons propres, c’est-à-dire dans les règles de l’art ».

 

Le temps du retour…

Pour Amadou Koïta, le leader du Ps Yeelen kura a mis l’accent sur les valeurs morales qu’incarne le président ATT. L’homme, depuis son exil, reste préoccupé par la situation au Mali, à croire Amadou Koïta. En effet, celui-ci affirme s’être rendu récemment à Dakar où il a rencontré un « ATT serein ». Le souci de l’ex-président serait toujours la stabilité du pays, pour lequel il ne cesse de prier afin que la sécurité y revienne. C’est dire que contrairement à ce que certains disent, le « retour d’ATT ne saurait être une source de tension au Mali ». D’ailleurs, n’a-t-il pas tout fait pour éviter un affrontement entre sa garde et les mutins, en mars 2012 ? Et aujourd’hui comme hier, ATT reste attacher à « l’idéal qui nous unis : le Mali » a affirmé Koïta qui s’interroge : la présence d’ATT dérange qui aujourd’hui ? Qui a peur qu’il revienne au Mali ?

Par ailleurs, le président du PS estime que les chefs d’Etat de la cedeao, qui ont demandé le départ d’ATT pour Dakar, doivent s’impliquer pour son retour. «Nous attendons leur réaction » dit-il.

Pour sa part, Nouhoum Togo, un des initiateurs de la cérémonie, a insisté sur les réalisations de l’ancien président. Aussi, a-t-il mis l’accent sur tout ce qu’il a entrepris pour offrir à l’armée les moyens…

Amadou Abdoulaye Diallo estime, lui aussi, que le temps du retour est arrivé, après des années d’exil. « Nous demandons que ce retour soit envisagé et organisé. Nous espérons que notre appel sera entendu et que, dans les jours ou dans les quelques semaines à venir,  nous nous retrouvions à l’aéroport international de Sénou pour l’accueillir, comme il se doit,» a-t-il clamé.

Par ailleurs, les organisateurs ont annoncé, pour le 26 mars prochain au Cicb, une Assemblée générale pour le retour d’ATT.

Issa B Dembélé

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. La réconciliation doit être dans nos comportement,ce n’est pas un simple mots que l’on prononce chaque fois pour tromper le peuple.
    Les amis d’ATT comme Amadou koita et Ahmed diane Semega et autres continuent de faire croire aux gens comme si IBK est commanditaire du coup d’État ou le départ d’ATT au Sénégal.

    ATT avait dit bonjour à qui quand il partait à Dakar?
    Il n’est aussi pas parti contre son gré.

  2. un Adage Bambara nous dit ” dougou tigui kôrô, o té dougou gnalé fè”
    C e n’est pas dans l’intérêt des faux dirigeants déchus que cette crise finisse. Les maliens actuellement,principalement ceux qui sont patriotes,et ont le souci pour ce pays ont une seule préoccupation aujourd’hui qui est la signature d’un accord de paix.

    La réconciliation nationale n’a pas besoin du retour d’ATT au mali,

Comments are closed.