Rive gauche : une impressionnante mobilisation

1

ELECTION-L’affluence Ă©tait forte dans les centres de vote et les agents des forces de l’ordre Ă©taient dĂ©ployĂ©s en grand nombre pour maintenir la sĂ©curitĂ© et la tranquillitĂ© des Ă©lecteurs et des agents Ă©lectoraux

Hier Ă  7h30, le Groupe scolaire de Hamdallaye Ă©tait dĂ©jĂ  rempli de monde. Ici, notre Ă©quipe de reportage avait Ă©tĂ© prĂ©cĂ©dĂ©e des prĂ©sidents des bureaux, des assesseurs et des dĂ©lĂ©guĂ©s des partis politiques. Tandis que certains dĂ©lĂ©guĂ©s des partis avaient dĂ©jĂ  gagnĂ© leurs bureaux, d’autres attendaient impatiemment leur mandant pour pouvoir accĂ©der aux leurs.

 

Pendant que l’on s’activait dans tous les sens, une dĂ©lĂ©gation des observateurs de la CEDAOA conduite par l’ancien prĂ©sident ghanĂ©en, John Kufor, et le prĂ©sident de la Commission de la CEDEAO, le BurkinabĂ© KadrĂ© DĂ©sirĂ© OuĂ©draogo, Ă©tait venue vĂ©rifier le dĂ©roulement du vote dans ce centre qui compte 65 bureaux de vote.

 

Ici, tout le monde a Ă©tĂ© frappĂ© par la mobilisation des Ă©lecteurs dĂšs la premiĂšre heure. Bien avant 8 heures, ils Ă©taient dĂ©jĂ  alignĂ©s devant les bureaux de vote. Les premiers votants sont ceux qui Ă©taient arrivĂ©s depuis 6 heures. C’est le cas de Issa Diarra. Il a Ă©tĂ© le premier Ă  voter dans le bureau 02. AprĂšs avoir glissĂ© son bulletin dans l’urne, sourire aux lĂšvres, Issa Diarra avait le sentiment d’avoir accompli avec fiertĂ© son devoir civique. « J’étais trĂšs dĂ©terminĂ© Ă  voter cette annĂ©e, c’est pourquoi je me suis levĂ© trĂšs tĂŽt et bien avant les agents Ă©lectoraux », a-t-il confiĂ©. IsmaĂ«l Diallo, troisiĂšme personne Ă  voter dans ce bureau, est venu lui aussi trĂšs tĂŽt, afin d’éviter d’attendre trĂšs longtemps dans le rang. Le prĂ©sident du bureau 02, Ousmane Mariko, a assurĂ© que tout le matĂ©riel Ă©lectoral Ă©tait en place pour le dĂ©but du vote. « On a ouvert le bureau Ă  8 heures pendant que tous les assesseurs et les dĂ©lĂ©guĂ©s des partis politiques et ceux de la CENI et de la Cour constitutionnelle Ă©taient prĂ©sents. Il y n’avait vraiment aucun blocage. Nous sommes heureux de dĂ©marrer sans difficultĂ© », a-t-il indiquĂ©.

 

Dans le bureau 28 oĂč se sont rendus les observateurs de la CEDEAO, tout Ă©tait Ă©galement fin prĂȘt et les Ă©lecteurs ont commencĂ© Ă  voter dĂšs 8h00. « L’isoloir, l’urne, les listes d’émargement, l’encre indĂ©lĂ©bile, les bulletins de vote, tout Ă©tait sur place avant l’ouverture du bureau aux Ă©lecteurs », a assurĂ© le prĂ©sident du bureau, Moussa TraorĂ©.

 

A 8h30, soit une demie heure aprĂšs l’ouverture des bureaux de vote, l’affluence Ă©tait trĂšs grande au Groupe scolaire Mamadou Lamine Diarra de Djicoroni Para avec ses 30 bureaux de vote. Il y avait une foule Ă©norme Ă  la porte d’entrĂ©e de l’école mais les Ă©lĂ©ments des forces de l’ordre Ă  savoir les policiers et gardes rĂ©publicains, veillaient au grain. L’accĂšs de la cour Ă©tait soumis Ă  la prĂ©sentation de la carte NINA par l’électeur. Pendant que les files s’étiraient devant les bureaux de vote, d’autres personnes cherchaient dĂ©sespĂ©rĂ©ment leurs bureaux de vote. Un jeune homme Ă©tait occupĂ© Ă  trouver les bureaux des gens grĂące Ă  son tĂ©lĂ©phone portable. Dans les bureaux 6, 12 et 13 que nous avons visitĂ©s, il n’y avait rien Ă  signaler. Tout Ă©tait en place et les Ă©lecteurs votaient dans le calme.

 

MĂȘme constat au Groupe scolaire ABC de SĂ©bĂ©nikoro oĂč il y avait 25 bureaux de vote dont 6 Ă©taient sous des hangars en bĂąche. L’affluence Ă©tait sans commentaire. C’est dans le bureau 01 de ce centre que le candidat du RPM, Ibrahim Boubacar KĂ©ita dit IBK, a votĂ© aux environs de 10h30. Tout de blanc vĂȘtu et accompagnĂ© de son Ă©pouse et de son fils, IBK a difficilement traversĂ© la foule de ses partisans, venus l’ovationner et des journalistes, pour accĂ©der au bureau. La bousculade Ă©tait telle que le candidat du RPM n’a pu s’adresser Ă  la presse sur place. ExfiltrĂ© par sa garde rapprochĂ©e, c’est Ă  son domicile qu’IBK a fait sa dĂ©claration Ă  la presse dans laquelle il a soulignĂ© que le peuple Ă©tait heureux de renouer avec les pratiques dĂ©mocratiques, c’est cela qui explique cette grande mobilisation devant les bureaux de vote avec tous les dĂ©bordements constatĂ©s ça et lĂ . « Aujourd’hui, c’est une fĂȘte de la dĂ©mocratie. Seul le Mali sortira gagnant de ce scrutin historique qui nous fait oublier les cauchemars de ces derniĂšres annĂ©es, qui nous fait oublier cette tragĂ©die que nous avons vĂ©cue », a-t-il dĂ©clarĂ©.

 

Cette Ă©lection, a poursuivi IBK, est une occasion pour le Mali d’avoir un prĂ©sident « lĂ©gitime Ă©lu sur une base saine et sans aucune ambigĂŒitĂ© ». « Je suis toujours confiant et je crois en l’avenir de ce pays. J’ai toujours Ă©tĂ© un dĂ©mocrate et dans ce pays, je n’ai jamais contestĂ© les rĂ©sultats des Ă©lections », a-t-il dit en prĂ©cisant que seuls les rĂ©sultats des urnes dĂ©termineront s’il y aura un deuxiĂšme tour ou pas.

 

Il Ă©tait 11h30 et l’affluence ne cessait de grossir dans le centre de vote de l’école de Camp digue de Bolibana en Commune III oĂč se trouvaient 14 bureaux de vote. « Tout se passe bien ici. Les gens votent dans le calme et nous-mĂȘmes, on est vraiment Ă  l’aise dans notre pays », a avouĂ© le prĂ©sident du bureau 14, Moussa Fofana.

 

Partout oĂč nous sommes passĂ©, le constat s’imposait : l’affluence Ă©tait trĂšs grande dans les centres de vote et les agents des forces de l’ordre Ă©taient mobilisĂ©s en grand nombre pour maintenir la sĂ©curitĂ© et la tranquillitĂ© des Ă©lecteurs et des agents Ă©lectoraux. La seule difficultĂ© est que beaucoup d’électeurs tournaient en rond parce qu’ils ne connaissaient leurs bureaux.

 

M. KEITA

PARTAGER

1 commentaire

  1. A MAN EN COTE D’IVOIRE, C’EST L’URD DE SOUMAILA CISSE QUI ORGANISE LE SCRUTIN AVEC LA BÉNÉDICTION DU CONSUL D’ABIDJAN;D’OÙ LES NOMBREUSES FRAUDES DANS LES BUREAUX N°1 & 2. J’AI LES PREUVES POUR ÉTAYER MES PROPOS,CAR,AYANT ETE MOI MÊME ASSESSEUR AU BUREAU N°3. LE REPRÉSENTANT DE LA CENI VENU D’ABIDJAN ÉTAIT LOGE AU DOMICILE PRIVE D’UN SOUTIEN DE MR SOUMAILA CISSE ,IL A UTILISE LE VÉHICULE DE CE DERNIER POUR SES DÉPLACEMENTS.ILS ONT FAIT VOTER DES ÉLECTEURS NON INSCRITS SUR LES LISTES ÉLECTORALES DE MAN,QUAND D’AUTRES ONT VOTE SANS CARTES NINA OU PIÈCES ET NE SONT PAS SUR LES LISTES ,TOUT CELA SUR ORDRE DU CONSUL SELON LE MANDATAIRE DE LA CENI VENU D’ABIDJAN. JE SOUHAITE QUE CEUX QUI ONT VÉCU OU ASSISTE A TELS SCÈNES LES RELATENT SUR MALI WEB AFIN QUE LA VÉRITÉ ÉCLATE

Comments are closed.