Sommet extraordinaire des chefs d’etat et de gouvernement de la CEDEAO : «Un coup d’Etat» contre la junte… Les raisons d’un clash

52

La transition portée à 12 mois et conduite expressément par le président intérimaire, le prof. Dioncounda Traoré avec la plénitude de ses pouvoirs; Injonctions et sévère mise en garde aux militaires de regagner les casernes  et contre « toutes actions arbitraires et unilatérales » de la CNRDRE,  au risques de s’exposer à des «sanctions individuelles ciblées»… La junte ne s’attendait certainement pas à cette réaction, elle qui misait sur une collaboration avec  la CEDEAO en vue de conduire la transition après la période intérimaire de 40 jours.

C’est au grand complet que les  chefs d’Etat et de gouvernements ont pris les résolutions pour le moins contraignantes contre la junte militaire au Mali. C’était également en présence des observateurs des Etats et organisations comme celui du Président de la République

Islamique de Mauritanie, de l’Algérie, de la France, des Etats Unis d’Amérique, de l’Union Africaine, de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), des Nations Unies et de l’Union Européenne. Du beau monde, en somme (lire communiqué).

Les points contraignants

Les points 11, 12, 13, 14 et 15  de ladite résolution ne sont pas sans déplaire à la junte. Ils stipulent respectivement ceci :

«Les Chefs d’Etat et de Gouvernement décident de porter la transition au Mali sur une période de 12 mois, au cours desquels les élections présidentielles doivent être organisées pour choisir un nouveau

Président.

Le Sommet décide également d’étendre le mandat des organes de transition, notamment le Président par Intérim, le Premier

Ministre et le Gouvernement sur cette période de 12 mois pour assurer, dans la limite des pouvoirs qui leurs sont conférés par la Constitution, la continuité de la gouvernance du pays…

Les Chefs d’Etat et de Gouvernement demandent que les autorités de transition garantissent non seulement le droit de retour au Mali de l’ex Président, M. Amadou Toumani Touré et de toutes autres personnalités forcées de quitter le pays mais aussi leur sécurité une fois au pays.

Le Sommet exhorte les autorités de transition de prendre toutes les mesures pour déployer, durant la période de transition, les services centraux de l’administration dans tout le pays en particulier dans leNord.

Le Sommet salue la libération des personnalités détenues par les

Militaires le 17 avril 2012 et demande au CNRDRE d’honorer scrupuleusement son engagement pris dans le cadre de l’Accord en respectant l’ordre constitutionnel et en se soumettant aux autorités civiles de la transition.

A cet égard la Conférence demande aux membres du CNRDRE de retourner dans les casernes et de se consacrer à leur mission régalienne de défense du territoire.

La Conférence met en garde le CNRDRE que ses membres qui commettraient désormais toutes actions arbitraires et unilatérales seront passibles de sanctions individuelles ciblées».

Et en vue de montrer toute leur détermination, les chefs d’Etat et ministres présents «décident de prendre toutes les mesures nécessaires visant à assister le Mali dans le rétablissement de son unité et de son intégrité territoriale. A cet égard, les Chefs d’Etat et de Gouvernement instruisent la Commission de commencer, avec effet immédiat, le déploiement de la Force en Attente de la CEDEAO conformément au mandat approuvé».

Et l’on apprend du coup que le Président de la République Fédérale du

Nigeria, Goodluck Ebele Jonathan, a décidé de se joindre aux efforts du Médiateur S.E.M Blaise Compaoré dans la résolution pacifique de la crise au Mali».

Pour qui connait le poids et la place du Nigeria au sein de la communauté, on imagine que le dossier Mali tient véritablement à cœur l’organisation sous-régionale et par devers, la communauté internationale toute entière.

Les raisons d’un clash

Réagissant à chaud à la résolution de la CEDEAO, la junte a qualifié la rencontre d’Abidjan de «rendez-vous manqué». La rupture semble donc consommée entre les deux entités, si l’on se rappelle que le capitaine Sanogo avait, aux premiers jours du coup d’Etat, demandé à être compris par ladite communauté. Mais qu’est-ce qui peut bien justifier l’attitude va-t-en guerre de la CEDEAO après cet appel pour le moins pathétique de la junte?

C’est le point 8 de la résolution qui ouvre un coin de voile. Il est ainsi libellé : «La Conférence prend note de «l’engagement solennel» pris le 1er Avril 2012 par le Comité National de Redressement pour la Démocratie et la Restauration de l’Etat (CNRDRE), de restaurer rapidement la légalité constitutionnelle au Mali».

Notez que l’expression «l’engagement solennel» est bien en exergue et entre guillemets comme pour rappeler la promesse de la junte le 1er avril dernier.

A l’issue des pourparlers à la date indiquée, le CNRDRE s’était en effet engagé dans l’accord-cadre,  à rétablir la constitution de Février 1992 et à contribuer à la mise en place d’un gouvernement d’Union Nationale, composé de toutes les sensibilités  du pays. De l’eau a coulé sous le pont des Martyrs depuis cette déclaration.

Il y a eu d’abord ces arrestations et libérations en catimini et en violation de la procédure en vigueur. Une attitude qui, aux yeux des chefs d’Etat de la CEDEAO, constitue une grave violation de la loi fondamentale consacrant l’effectivité des libertés individuelles et collectives en République du Mali. Une posture qui a quelque peu entaché la sincérité de la junte aux yeux de son interlocuteur lequel dut même haussé le ton en vue d’obtenir la libération des personnalités concernées.

A ces cas de séquestration, s’ajoute l’exclusion de la classe politique  dans la composition du gouvernement Cheick Modibo Diarra  et en violation des termes de l’accord-cadre.

On imagine, en outre, que l’hostilité réservée au président sortant Amadou Toumani Touré n’est pas étrangère à la décision de la CEDEAO. Un souci qui apparaît dans la résolution prise par les

Chefs d’Etat et de Gouvernement à Abidjan: Ils demandent en effet que «les autorités de transition garantissent non seulement le droit de retour au Mali de l’ex Président, M. Amadou Toumani Touré et de toutes autres personnalités forcées de quitter le pays mais aussi leur sécurité une fois au pays».

A titre illustratif, l’évacuation de Soumaïla Cissé et de l’ancien président Amadou Toumani a été la croix et la bannière nonobstant les garanties écrites obtenues de la junte. En somme, la question semble plus relevée d’une méfiance.

En tout état de cause, si l’on peut reprocher à la CEDEAO la violation de l’accord-cadre et de la Constitution malienne à travers la désignation de facto du président intérimaire en qualité de président de la Transition et de la fixation de son mandat, la junte, non plus, n’est pas exempte de reproches. La seule différence est que la première possède, à l’heure actuelle, les moyens de sa politique au contraire de la seconde.

B.S. Diarra

PARTAGER

52 COMMENTAIRES

  1. Bien dit. On ne doit pas suivre l’exemple de gens qui sont loins d’être des exemples. Peut être quand Sarkho s’en ira de l’Elysée, les choses iront mieux à Bamako et à la CEDEAO. On pourra enfin faire face à la crise du nord.

  2. Maliens, maliennes,
    encore une fois, le Mali se trouve dans l’impasse. Une situation crée de toute pièce par ces manges mil. Il faudrait que le malien ou qu’il soit sache que nul ne fera le Mali sans les maliens, alors trouvons une solution à notre problème nous même sans compter sur qui que se soit. CEDEAO, FRANCE, ALGÉRIE, MAURITANIE personne n’a de leçon à nous donner. Ils veulent une démocratie de façade, pour assujettir notre pays d’avance.
    Par ce moyen, je profite et je demande à tous les maliens de s’unir et de combattre l’ennemi du Mali de l’intérieur comme de l’extérieur. Aujourd’hui c’est le Capt. Sanogo qui est traité de tous les mots parce que tout simplement il n’a pas accepter les vouloir des illuminati africains, il est donc indésirable, il faut l’écarter par tous les moyens.
    on sait pas a qui le tours demain. On reproche aux militaires de faire un coup d’état, mais D. Traore sans coup d’état constitutionnel ne serait pas président. Alors qu’on arrête de nous traiter de con.

  3. Malheureusement c’est comme ça que ça finit si on laisse l’oisiveté s’installer dans le pays avec une démocratie de façade , et une corruption a outrance a tous les niveaux de l’administration bref tout le giottisme généralisé . ATT et les hommes politiques malien n’avaient pas le mali cœur le système de d’état n’existe pas. Mes amis le pays va mal. On ne sait même pas quand le nord va être libéré on se demande que s’est-il passe pour que le mali tombe aussi bas. Ironie du sort l’ex président ; le premier ministre ; le ministre des affaires étrangère et j’en passe sont tous du nord. Les autres fils du nord sont introuvables c’est les enfants des cultivateurs de la savane dont la plupart n’as jamais vu le désert qui combattaient les rebelles et des quelque courageux Touaregs (que dieu les bénissent parce que ce n’est pas facile de combattre des gens du même bercail que toi) ce serait injuste d’accuser n’importe qui que ce soit.
    Si les hommes politiques maliens remplissent l’avion pour aller discuté des affaires du mali au Burkina il ne faut pas accuser le Burkina. Mes frères l’innocence et l’inconscience c’est fini pour le mali : ambe noh do

  4. MALIENNES ET MALIENS N AVEZ VOUS PAS ENCORE COMPRIS QUE BLAISE, ADO, YAYI BONI ET AUTRES NE VEULENT PAS DE L INTERET DU MALI? ALORS OUBLIONS CETTE SOIT DISANTE DE LA CEDEAO, ORGANISONS AVEC LES MOYENS DU BORD, LES MILLIARDS VOLES DE CES POLITIQUARDS POUR DEFENDRE NOS REGIONS. ATTMANIA ET SON CLAN ESSAYENT DE NOUS DIVERTIR. APRES AVOIR TRAHI LE PEUPLE MALIEN, L ARMEE EN DEALANT AVEC LA REBELLION, ATTMANIA POUSSE LOIN SA FOLIE EN EMPECHANT DE FAIRE FACE A L ESSENTIEL. ALORS ARRETONS DE GRACE CETTE GUERRE FRATRICIDE . IL DOIT ETRE JUGE POUR ” HAUTE TRAHISON”. MOHAMED SON BEAU FILS POUR ENRICHISSEMNT ILLICITE, SEMEGA PAREIL, SES FILLES QUI SONT MILLIARDAIRES, PAREIL. LA CEDEAO VEUT TOUT FAIRE POUR QUE CELA NE SOIT PAS UN BON PRECEDENT . MAIS C EST OUBLIER LA FERME ET TENACE DIGNITE ET VOLONTE DU PEUPLE MALIEN. ALORS SERRONS LES RANGS POUR BOUTER DE NOS RANGS CES POLITICIENS EGOISTES ET MECHANTS ET MAFIEUX DE PLUS. PENDANT QUE LE NORD BRULE , LA SEULE CHOSE QUE VOUS TROUVER A FAIRE DE DESTABILISER DAVANATAGE LE PAYS.

  5. Nous disons que les ennemis du Mali « tapis dans l’ombre » sont vraiment forts tenaces et tiennent à la partition du Mali En effet ;
    -après avoir utilisé les lettrés maliens de l’exécutif d’ATT du législatif de Dioncounda des partis politiques sociétés civiles hommes en armes de la mouvance présidentielle (ou front du refus leur nouvelle appellation) qui ont affaibli le dispositif militaire de défense du pays (en le sous équipant en y introduisant des rebelles touaregs comme cheval de Troie) qui ont cédé également 1partie du nord du Mali aux islamistes et rebelles touaregs après les accords d’Alger et qui enfin ont reçu à bras ouverts ces rebelles avec armes en leur donnant le gîte et le couvert au frais du contribuable malien
    -après avoir équipé en armes sophistiqué ces bandits sans foi ni loi de rebelles touaregs et après avoir permis aux faux islamistes suppôts de Satan de s’armer grâce à l’argent qu’ils leurs donnaient de façon subtile (rançons contre libération d’otages) et grâce à l’argent du trafic de drogues qu’ils leur permettaient de faire Ils leur permirent ensuite d’attaquer ensemble l’armée au préalablement affaiblie et réaliser ainsi la partition du Mali
    -après avoir utilisé la CEDEAO qui dit envoyer 1armée d’interposition en place d’1armée d’intervention et par cet acte légalise officiellement la partition du Mali
    -maintenant ils sont en train de créer 1affrontement entre les différentes composantes de l’armée en se servant d’apatrides militaires maliens Ainsi l’armée divisée ne pourra sinon difficilement faire fasse à son devoir régalienne à savoir s’équiper rapidement en armes efficaces et aller bouter hors du Mali les bras armés des ennemis « tapis dans l’ombre » du Mali
    Nous disons aux militaires de se ressaisir Nous disons que nous traduirons les militaires complices de trahison envers le Mali devants des juridictions compétentes le moment venu même si cela doit prendre des années Nous disons qu’il est temps que le peuple malien se réveille et prend son destin en main en faisant de la résistance partout en frappant et neutralisant les ennemis et leurs dispositifs partout où ils sont car le complot contre le peuple malien et le Mali est international

  6. La CEDEAO veut juste mettre le feu au Mali. Pourquoi s’entre tuer pendant que notre pays est occupe? Quelqu’en soit la situation on doit respecter l’accord qu’on signe sinon pourquoi le signer? Je croie que le CNRDRE a plein droit de se defendre contre toute attaque. La classe politique malienne est plus que bordel sinon comment elle n’arrive pas a s’entendre ou avoir un consensus temporaire avant la fin de la transition alors que le pays est menace par les terroristes. Pourtant elle a pu trouver un consensus muet pendant 10 ans sous la mafia ATT.. tout simplement parce qu’ils ne faisaient tous que piller le pays.

    Cest au Burkina et la Cote d’Ivoire de decider a la place du Mali son destin. Guel gachis! La CEDEAO impose a la transition de ne pouvoir prendre aucune decision sans son aval…donc où est la souverainete du Mali? Il est temps de foutre la CEDEAO dehors elle n’a jamais resolu un probleme en Afrique elle cree de probleme! plus de 4 mois sous l’occupation terroriste le Mali est toujours a l’attente de la moindre aide logistique de la CEDEAO. Cela suffit comme evidence que cette organisation est une comedie…rien qu’une organisation usee par la France aux fins sinistres. Cest a elle de prouver le contraire. Elle ne arrive meme pas a respecter un simple accord avec une junte qui a ete pourtant flexible.

  7. Ce sanogo et ses colegues ne sont que des vagabons ,des voyous, des crapuls , il sera indispensable de leur donner une leçon ,pour que cela ne se repète plus jamais dans l’histoire de notre très cher MALI .Plus jamais de coup d’état de voyous . Le coup d’état, seul le peuple peut le faire par les urnes en ce temps de démocratie consu par A.T.T. ou par la revolte quand le système sur place est dictatorial et sanguinaire :UDPM .tu ne te souviens plus stupide “gnamakoudji ” ?
    La situation du nord malgré son existence depuis longtemps a tjrs été bien maitrisé par le gouv. A.T.T. ‘C’est á cause de l’arrivée de ces crapuls que le Mali a été asfixié agonisé , ce qui fait que les maliens pour la première fois dans l’histoire á eux seuls se trouvent dans une évidente inéficacité de resoudre leurs problèmes .
    Dieu merci ,la CDEAO ,nos chers frères,voisins ,amis sont lá pour sauver l’honneur . Sans la CEDEAO , LE MALI EST AU COLAPSE .

    • “Sans la CEDEAO , LE MALI EST AU COLAPSE .” Je rapplle que le Mali etant le pays pivot fondateur de la CEDEAO est sous l’attaque terroriste depuis 4 mois sans que a CEDEAO ne puisse faire la moindre d’action. Donc de parles tu?

      • Bonjour vision 2012,
        La CEDEAO a ces règles pour intervenir. Au début de la rébellion, tous ont pensé que c’était une petite bouchée pour l’armée malienne. C’est surtout les derniers échecs qui ont révélé l’ampleur de cette rébellion! En outre il faut dire que le mali est un Etat souverain. Et tant que ATT n’en a pas fait la demande, aucun pays n’a le droit d’intervenir en territoire Malien.
        A l’heure actuelle, la CEDEAO ne peut travailler avec des autorités qui ne sont pas légitimes.
        Enfin, comprenez que la CEDEAO n’est pas une organisation militaire, mais une communauté économique. La branche militaire n’était pas prévue à ce que je sache à sa création. Donc la CEDEAO n’est pas un marché de désordre. Et même si CEDEAO était une organisation militaire, sachez que les touaregs sont aussi une communauté intégrée par la CEDEAO. On ne peut aller en guerre contre eux sans d’abord essayé de les entendre/comprendre.

        Moins de passion vous fera comprendre. Bien à vous!

  8. slt gnamakoundji
    je vous comprend parfaitement , mais en toute honnêteté on savait tous que rien ne pouvait être régler en 40 jrs , tous les maliens le savaient ( la junte , les politiques , la population , la communauté international , mais pkoi accepter ? je sais que vous allez me parler de constitution , mais là c’est la voie de la raison qui aurait dût primer sur la constitution , on doit tous tirer dans le même sens pour sortir le pays de sa situation actuelle . moi je trouve qu’au lendemain de la prise de fonction président ils auraient du faire une modification exceptionnelle de la constitution avec l’accord de tous les parties concernées . merci

  9. Ce sanogo et ses colegues ne sont que des vagabons ,des voyous, des crapuls , il sera indispensable de leur donner une leçon ,pour que cela ne se repète plus jamais dans l’histoire de notre très cher MALI .Plus jamais de coup d’état de voyous . Le coup d’état, seul le peuple peut le faire par les urnes en ce temps de démocratie consu par A.T.T.

  10. mes respects à toutes les maliennes et maliens
    a quoi bon de remué le couteau dans la plaie , tout d’abord je tiens à souligner une chose très important ,personne n’est dupe tout le monde savait qu’une transition de 40 jours était impossible même avec la très bonne volonté de chaque partie les trois parties le savait ( junte , cedeao , le gouvernement ) à la mesure ou le pays est tjrs divisé , même si on organisait les élections pendant ces 40 jrs ( ce qui est quasi irréalisable ) le nord du pays ne prendrai guère part ; donc c’est l’azawad qui sort gagnant. on les avaient beaucoup applaudi quand ils sont arrivés (junte ) , là c’est la déception qui gagne la population malienne .ce que le peuple veux aujourd’hui c’est l’intégrité territorial de la nation ; car sans intégrité pas d’élection , et les mieux placé pour la réconquerir c’est l’armée donc sanogo et ses hommes . ils nous ont demandés de leur faire confiance et c’est la dessus qu’on leur ferons confiance uniquement sur ça , si j’ai bonne mémoire c’était la prérogative majeur de leur prise de pouvoir . Et ma seule question est la suivante : pourquoi la junte à accepter la feuille de route de la cedeao sachant bel et bien que le pays ne retrouvera pas son intégrité territorial en 40 jours et qu’il pourra pas avoir d’élection sans intégrité ; a moins qu’ils n’ont jamais eu l’intention de partir ?

  11. vvvraiment militaires rentres dans vos casernes,votre place c est au front.
    Un coup d etat a un mois des elections…
    Maintenant le regime d Att est tombe.Que voulez vous? etre president?
    Donc laisses vos tenus et entres dans la polique.

  12. On n’a pas besoin de soldats etrangers. Qu’est ce ces 200-300 soldats pourront faire dans le pays. Juste pour pour venir creer de desordre. Si la Cedeao veut la paix dans le Mali qu’elle vienne en assistance par moyens logistiques. On comprend bien alors la Cedeao veut envoyer ses soldats juste pour destabiliser le pays, pas pour le retour a la norme du pays.
    Soit vigilante Cedeao, sinon le monde risquerai de tomber dans la main des ennemis de vos amis. Et vos amis egalement tomberont tot ou tard dans la coquille de leurs ennemis.

  13. viveeeeeeee les beret rouge courage le peuple vous soutient vibve aztt il faut cobnnbatre ce junte qui ne fait que bouffer a bamako au lieu daller au nord connbatre abat les puthiste 😆 😆 😆 😆 vive blaise vive les beret rouge le peuple vous soutient

    • Toi tu es un satan tu veux que les maliens s’entre tuent berets rouges contre beret verts.

  14. nous ne voulons pas de soldat de la C D E A O pour securiser le pouvour en transition, nous demandons surtout a la CDEAO d’aller combatre au nord!
    en plus nous n’avons pas besoin d’une CDEAO pour l’interet des dirigeants mais plutot pour l’interet des peuples de la CEDEAO

    • Tu DIS quoi? que la CDEOA envoie une armee pour combatre au nord?
      ARE YOU OK?????????????????
      IL N’Y A PLUS D’HOMMES AU MALI OU QUOI? LES FILS DE LA CDEAO ONT LEUR PROPRES PAYS AUSSI A DEFFENDRE. TU VEUX QU’ILS AILLENT AU MALI COMBATTRE AU NORD ALORS QUE VOS VILAINS MILITAIRES RESTENT A BAMAKO BOUFFER DU MAFE. REMUES BIEN TA SUBSTANCE GRISE AVANT D’AVANCER DE CONNERIES.

    • Personne n’ira au nord mourir pour SANOGO et sa bande. C’est à eux d’aller mourir pour le Mali si tant est qu’ils aiment le pays. Voilà la CEDEAO c’est un dieu tout puissant capable de faire des miracles. C’est des gens comme toi et moi avec leur famille, leur peur et leur envie de vivre. Le sacrifice est d’abord malien. Mais s’il n’y a que le Colonel Gamou pour défendre la patrie, la CEDEAO ira combattre avec lui. Seulement à la fin du combat, Sanogo et ses hommes seront pendus haut et court!

      J’espère par ces quelques mots simples t’avoir éclairé Bakass!

      • Personne n’ira au nord mourir pour SANOGO et sa bande. C’est à eux d’aller mourir pour le Mali si tant est qu’ils aiment le pays. Voilà la CEDEAO n’est pas un dieu tout puissant capable de faire des miracles. C’est des gens comme toi et moi avec leur famille, leur peur et leur envie de vivre. Le sacrifice est d’abord malien. Mais s’il n’y a que le Colonel Gamou pour défendre la patrie, la CEDEAO ira combattre avec lui. Seulement à la fin du combat, Sanogo et ses hommes seront pendus haut et court!

        J’espère par ces quelques mots simples t’avoir éclairé Bakass!

  15. sanogo doit retourner aux caserne il y’a un president et un premier ministre ; mais pour quoi il refuse d’aller au front ? il veut etre president cest pas par la force on peut devenir president ,ca souffit !!!

    • si je comprend bien peut ètre vous etes du camp des faux politiciens malien? pour quoi es donc parler vous cmme ça?en tout cas les doivent dire ADIEU a tout ces politiciens de ses dix ans sous le mandat du traitre qui leurs a tous donner leurs parts du gateau, pour etre opprimer sinon pour quoi les partis politique n’ont pas denoncé la mise en vente aux enchers du pays

    • Mon ami si tu n’est pas content de Sanogo tu te mouche.Vous croyez que’on besoin des politiciens corrompu comme Dioncouda?
      Au terme de ces quanante jours il pliera bagage.C’est ceux qui ne visent que leurs intérêts qui veulent mettre le Mali à feu.Le mali n’a pas de leçon de démocratie à recevoir de la CEDEAO,car ces pauvres dirigeants ne sont que des délinquants réunis.Nous savons comment Allassane Ouattara a marché sur les cadavres des pauvres civils pour s’asseoir au pauvoir et comment l’amitricide qu’il est,est venu au pouvoir et continu de massacrer ses opposants pour toujours se maintenir au pouvoir.Mais qu’ils sachent tous que rien n’est éternel car tout finira un jour.Donc vos pouvoir n’est qu’éphémère et le jour ou ils vont rendre des comptes aucun soutien ne leur sauvera de l’enfer.

      • Tout ce qu’on demande à vos sanogo et consort c’est d’aller au front comme ils l’avaient annoncé lorsqu’ils faisaient leur coup d’état. c’est pas aux militaires de faire la morale aux politiques mais c’est au peuple de décider chaque cinq qui va décider de son sort. après cinq ans de mandat si le président ne répond pas aux attentes du peuple celui ci le dégage. c’est pas à un militaire poltron qui a fui devant les rebels touregs de parler au nom du peuple.

  16. Le problème n’est pas le capitaine Sanogo ! C’est aussi le non respect des accords je relate les faits! les Sbires de la France Dioncounda et la CEDEAO veut plonge le Mali encore plus dans la merde .je suis malien lucide je m’en fou de Sanogo ou de quiconque la n’est pas le problème:je résume, le poisson pourrit toujours par la tête. La CEDEAO est une organisation pourrie ; et sa putréfaction, il faut le reconnaître, découle du pourrissement moral de ceux-là même qui la dirigent.
    Ils sont aux soldes de la France à travers L’ONU a poussé les chefs d’états de la Cedeao qui essayent d’en finir avec le Mali. Pouvait-on s’attendre d’une cohorte de faiseurs de coups d’état, qu’elle résolve les questions de la déficience démocratique en Afrique sans passer par les voies tortueuses du mensonge, des virevoltes, et des magouilles ? Lorsque, LA CEDEAO appose sa signature sur un accord cadre avec la junte malienne, et le lendemain même, renie sa propre signature, comme il sait si bien le faire et l’a souventes fois fait.Nous disions qu’on a plus confiance aux instances internationales qui veulent voir ces forces étrangères s’installer et faire leur merde au Mali!
    je suis sidéré et dégoûtée du déficit d’honnêteté des dirigeants de la CEDEAO, qui samedi dernier ont tenté de désavouer un texte qu’ils avaient signé le 06 Avril et qui limitait l’intérim de Diancounda à 40 jours selon la constitution malienne, moi je dénonce une situation du faux , du Flou et du faire semblant! . Nous voulons de l’aide mais dans le respect totale ! Même si dioncounda doit continuer c’est aux forces vives de la nation malienne d’en décidé!Dioncounda et la CEDEAO ont trahie le Mali , ce sont les sbires de la France , qui voit que la situation malienne l’échappe!
    La démocratie, nous ne cessons de le dire, est comme la charité bien ordonnée ; elle commence par soi-même. Il est tout à fait absurde d’attendre d’une organisation gérée par des personnes qui n’ont de vertus que celles de la pègre mafieuse qu’elle infuse une morale considérée à l’Afrique. Pour restaurer la démocratie au Mali, il aurait d’abord fallu que les arbitres de la crise malienne fussent habités d’un élan démocratique. Or, ce qui manque le plus à la CEDEAO, c’est la démocratie et le respect de la parole donnée. Alassane Dramane Ouattara et sa clique les sous hommes de Sarkozy viennent de le démontrer au Mali … Si on accepte on es foutu , en quelque semaine on était arrivé a une normalisation! C’est inadmissible qu’une organisation sous régionale gère le Mali sans l’aval des maliens! C’est pas une question de pro junte ou anti junte mais c’est le bon sens qui voudra pas qu’on suit des gens qui change de cap au bon vouloir de leur maître sans voir l’intérêt du Mali!!!!!!

    Nous avons maintenant compris le complot intenté par la CEDEAO contre le Mali. En effet, depuis les premières heures du coup opéré le capitaine sanogo et son équipe, l’intention de la CEDEAO est toujours de restaurer ATT au pouvoir. Ils l’ont fait savoir dans leur déclaration d’Abidjan le 27 avril passé: garantir le retour de ATT au Mali et d’assurer sa sécurité une fois sur place au Mali. Mais le problème a été que le capitaine et son équipe ont été naifs, ils ont cru qu’ils avaient des hommes dignes de foi et confiance. Mais c’était loin de comprendre, que ces traitres de Blaise, de Alassane et les apatrides maliens ne méritaient aucune confiance. Les bérets rouges qui ont voulu renverser Sanogo et son équipe, sont appuyés par des hommes de la CEDEAO. Mais aussi longtemps que Dieu est juste, les injustes ne vaincront jamais. Ces hommes d’ATT qui étaient payés à 13 millions de franc CFA par mois, rendront compte du mal qu’ils ont commis contre les maliens.
    La France et son émissaires (Dioncounda et sa bande) mettront tout en oeuvre pour combattre Sanogo et son équipe. Mais Dieu sécurise et donnera la victoire au peuple du Mali sous l’égide de Sanogo et son équipe

    • A vous ententendre on oublierait que le Mali est aujourd’hui divisé en deux. On croirait que l’objectif de la CEDEAO est avant tout d’installer des hommes politiques de la convenance des dirigeants de cette institution sous régionale à la tête du Mali. On croirait que Sanogo a été investi par le peuple malien pour parler en son nom. A vous entendre parler de Sanogo on croirait entendre parler d’un héro de guerre revenu de Kidal, Tombouctou ou Gao avec dans sa besace les têtes des chefs d’AQMI, ANSAR DINE ou FNLA. A vous entendre défendre Sanogo on croirait qu’il a vaillamment libéré les populations de ces villes sous le joug d’une dictature islamiste au Nord du mali.Vous semblez oublier que ses populations du Nord sont maliennes et se sont elles qui voudraient être sauvées par l’armée de Sanogo ou la CEDEAO. il est bien de rester à Bamako et defendre des militaires incables de défendre le peuple. allez demander à vos frères de tombouktou si la durée de la transition est leur préoccupation première.

  17. N’ALLEZ PAS CHERCHER CE UNIEME COUP DE FORCE CONTRE NOTRE PEUPLE AILLEURS: ATT DEPUIS SON EXILE SENEGALAIS ET DES EX-DIGNITAIRES POLITIQUES NON CONTENTS DE N’ÊTRE PAS ASSOCIES AU GOUVERNEMNT CMD QUI EN SERAIENT LES COMMANDITAIRES!MAIS LE PEUPLE MALIEN TRIOMPHERA TOUJOURS CAR DIEU NE DORT PAS!VOUS AVEZ PASSE DES ANNEES A VOLER LE PEUPLE ET VOUS VOULEZ PAS QUITTER LE POUVOIR!VIVE L’ARMEE NATIONALE!VIVE LE CNRDRE! 😉

  18. sanogo est un imbécile.Qu’il dégage le plus vite possible pour qu’on puisse régler ce problème.

  19. apres 40 jours que le president par interim se degage , il faut un autre figure qui fait pas parti de ex- regime d’ ATT . Que sa soit dionconda ou autre .

    • Dioncounda soit conscient une fois dans ta vie
      tu nous as corrompu plusieurs fois et là tu trahit est tu es entrain de nous diviser
      pour quoi tu réagit pas merde
      Penses au Mali et aux Maliens

  20. Nous disons que les ennemis du Mali « tapis dans l’ombre » sont vraiment forts tenaces et tiennent à la partition du Mali En effet ;
    après avoir utilisé les lettrés maliens de l’exécutif d’ATT du législatif de Dioncounda des partis politiques sociétés civiles hommes en armes de la mouvance présidentielle qui ont affaibli le dispositif militaire de défense du pays (en le sous équipant en y introduisant des rebelles touaregs comme cheval de Troie) qui ont cédé également 1partie du nord du Mali aux islamistes et rebelles touaregs après les accords d’Alger
    après avoir équipé en armements efficaces les faux islamiques suppôt de Satan (en payant les rançons d’otages en leur permettant de tirer profit des trafics de drogues qui est 1forme détournée de financement pour des achats d’armes) ainsi que les bandits sans foi ni loi de rebelles touaregs qui ensemble ont occupé 1portion du Mali provocant ainsi la partition du pays
    après avoir utilisé la CEDEAO qui par l’envoie d’1armée d’interposition cautionne légalise ainsi la partition du Mali
    C’est maintenant l’affrontement entre les différentes composantes de l’armée aux fins que l’armée ainsi divisée ne puisse plus faire fasse à son devoir régalienne à savoir s’équiper rapidement d’armes efficaces et d’aller bouter hors du Mali ces faux islamiste suppôts de Satan et ces bandits sans foi ni loi de rebelles touaregs Nous disons aux militaires de se ressaisir Nous disons que nous traduirons les militaires complices de trahison envers le Mali devants des juridictions compétentes le moment venu même si cela doit prendre des années
    Nous disons qu’ils temps que le peuple se réveille et prenne son destin en main car le complot contre le peuple malien et le Mali est international

    • y Allah si seulement tous les Maliens comprennaient les choses ainsi surtout les militaires on pourra tres vite nous debarasser de ces bandits. il est claire que la CEDEAO NE SE SOUCIT POINT DU NORD OU DE L INTEGRITE TERRITORIAL les Maliens doivent faire preuve de lucidite une autre division plongera ce pays dans l ombre pour une periode inconnu. le moment est tres mal choisi pour s entredechirer mais s unir contre nos ennemis les rebels et la CEDEAO dont le but est d affaiblir l armee Malienn sinon on n as besoin d homme au sud on a seulement besoin de logistiques ces tous. Reveillons SINON LES DISCIPLES DE SATAN(CEDEAO FRANCE ONU UE) ONT CHOISI LE MALI COMME LEUR PROCHAINE SACRIFICE ET ILS HESITERONT PAS A ASSASSINER LES MEMBRES DE LA JUNTE SURTOUT LE PRESIDENT(QUE Dieu les protege)le CEDEAO COMPTE MANIPULE LE SORT DU MALI A TRAVERS CE GOUVERNEMENT DE TRANSITION ET ILS NE METTRONT RIEN A LA DISPOSITION DE L ARMEE POUR RECOUVRIR LE NORD CEST LEUR DEMOCRATIE EMPOISONNE QUI LES IMPORTENT.

  21. A tout seigneur,toute louange,le peuple malien n’est pas le tissu de l’hypnose occidental ni encore moins de la cedeo,on ne parvient jamais a un accord et apres le trahir,ce serait preuve de malhonnetete poussé a l’extreme absurdité,le cnrdre n’est pas neutre dans cette affaire,dites-moi ou est la voix du peuple malien,prenons conscience des faits et jugeons.

  22. Le jour J est arrivé. Le coup D’état plannifié est dirigé
    par l’ ORGANISATION TERRORISTE la plus connue en AFRIQUE la CDEAO-FRANCAFRICAINE, EST EN COURS MAINTENANT.
    LE JOUR EST VENU DE DÉCIDER D’ETRE LBRE, MALIEN, OU D’ETRE ESCLAVE DE LA FRANCAFRQUE POUR ENCORE AU MOINS UN SIÉCLE.
    LE SACRIFICE NÉCESSAIRE DOIT ETRE FAIT.

    POUR COMPRENDRE LE TANGO SATIRIQUE DE L’ ORGANISATION TERRORISTE CDEAO-FRANCAFRICAINE LISEZ SVP CI-DESSOUS:

    AfriCom : Contrôle de l’Afrique

    A l’horizon 2013, un quart du pétrole et des matières premières consommés aux USA devraient provenir d’Afrique. Sur la base de constat, un think tank israélo-états-unien l’Institute for Advanced Strategic & Political Studies (IASPS) a préconisé la création d’un commandement militaire US pour l’Afrique, l’Africom. Il a été inauguré par l’administration W. Bush à la fin de son mandat et placé sous le commandement du général afro-américain William E. Ward, ancien coordinateur de la sécurité entre Israël et l’Autorité palestinienne.
    L’annonce de ce dispositif a suscité une forte résistance en Afrique et aucun État n’a accepté d’héberger le commandement général, lequel s’est en définitive installé en Allemagne et en Italie.
    La montée en puissance de l’Africom devrait s’articuler autour de la base US de Djibouti où stationnent déjà des troupes israéliennes. Une emphase particulière devrait être portée au contrôle du Golfe de Guinée. Dans un premier temps, pour des raisons diplomatiques, elle devrait prendre la forme d’un réseau de petites bases, plutôt que de la construction de grandes installations. Washington devrait aussi prendre des initiatives pour se donner une image plus conciliante, notamment en acceptant l’exploitation chinoise des champs pétroliers soudanais, donc en cessant de déstabiliser ce pays.
    Simultanément, la France devrait réduire sa présence militaire, la partager avec d’autres États de l’Union européenne, et la mettre au service des opérations de maintien de la paix de l’Union africaine. Paris dispose encore de 9 000 hommes sur place, stationnés en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Gabon, en Centrafrique, au Tchad et à Djibouti.
    En 2011, l’OTAN a envahit la Libye « Bab el Africa » (porte de l’Afrique), notamment avec l’intention d’y installer à terme la base principale de l’Africom.

  23. Sanogo n’est qu’un ignard et un opportuniste qui veut s’éterniser au pouvoir sans faire le minimum pour libérer le Nord.
    Il ne fait que montrer le muscle aux civiles maliens en arrêtant des personnes qui n’inquiètent plus personne. Il exagère en faisant tuer des étudiants.
    C’est franchement un pendard et un apatride qui a balayé le pouvoir déjà fragile d’ATT pour précipiter le Nord sous le contrôle de nos ennemis et plonger le Mali dans l’impasse.
    Nous, nous avions les yeux ouverts avant la naissance de cet opportuniste de Sanogo

  24. La CEDEAO n’a fait que rectifier les erreurs de l’accord cadre qui jure avec la constitution malienne et les conventions de la CEDEAO et des Nations Unies dont le Mali est signataire. Toute disposition doit s’enraciner dans ces différentes lois et ne doit les violer en aucun cas pour être valide. Malheureusement la convention a rétabli l’ordre constitutionnel sans dissoudre la junte qui était une autorité incompatible avec l’ordre constitutionnel. Le Président intérimaire doit jouir de la plénitude des pouvoirs du Président de la République alors que Djioncounda et le 1er ministre qu’il n’a pas nommé en réalité continuent d’obeir aux ordres de la junte qui n’a aucune existence juridique ou légale.
    Par ailleurs, l’esprit de l’intérim c’est d’organiser les élections et de conduire les affaires de l’Etat jusqu’à lélection du nouveau président auquel le président intérimaire doit passer le pouvoir.
    La médiation burkinabè a voulu tout faire pour éviter d’en arriver à un règlement par la force bien que c’était clair que la junte retourne dans les casernes. Mais la junte a compris dans le sens qui l’arrange et prévoit de revenir aux commandes après les 40 jours de Djioncounda.

    Il n’ y a pas eu de trahison parce que le Mali était bien présent au sommet de la CEDEAO à travers son président intérimaire qui est son représentant constitutionnel.
    La junte n’existe pas légalement pour que la CEDEAO la concerte.

    Autre chose: supposons que la CEDEAO n’a pas tenu compte de l’accord cadre, si la junte n’est pas assoifé de pouvoir et imbue de son intérêt personnel, elle devrait céder.

    La junte sait parfaitement qu’elle ne peut pas résoudre le problème du Nord sans l’aide de la communauté internationale qui est subordonnée à l’accord de la CEDEAO.
    Sanogo ne peut rien garantir comme il le dit. Si la CEDEAO veut envoyer une force à Kati même, ce n’est pas un fuyard du camp d’Aguelhoc qui va l’en empêcher. La force de la CEDEAO sera appuyée par la France et les Etats Unis. Les gens qui contrôle le Nord aujourd’hui et qui ont fait fuir Sanogo et sa bande étaient dans l’armée libyenne pour défendre Kadafi. Ils ont été défaits par les forces internationales.
    Il faut que Sanogo évite de faire piller le Mali, s’il est intelligent. Sinon, il sera moins chanceux que Gbagbo.

  25. Le ciel nous est tombé sur la tête.
    Mais essayons de garder la tête sur les épaules.
    Et surtout, ne perdons pas le nord …
    Pour nous y aider, essayons de répondre à ces 2 questions :
    – qu’est-ce qu’un accord-cadre ?
    – la signature du représentant du médiateur engage-t-elle la CEDEAO ?

    Vive le Mali !

    • Je peux te guarantir une chose, la CDEAO s’en fout completement d’un accord avec Sanogo…

      On joue avec le feu au Mali.

      Moussa Ag

  26. vous être tt des ingrats sanogo ki vs ouvrir les yeux et ct l homme for de Bamako ordurière tt les homme ki ont vendu le mali ou leur fils ik ont bouffe le mali sanogo va tt les traduit en justice et le plus ingrats ct la cedao ki foutre sa merde entre l arme malienne et dioncouda ki a encore vendu le mali sur un plateau d argent en aillent pleure a Abidjan pour ca propre protection honte a tt apatride
    vive sanogo et vive le mali la patrie ou la more ns vaincrons

    • tu as interet a ton sphincteur tu ne connait rien,tu ne comprend rien et tu ne connaitra rien,ces des petits imbeciles comme toi ,avec vos des idées de filous qui mettent les pays africains en retard,tu na pas droit a la vie de meme sanogo et son clan,vous etes tous passibles pandeson,chien que tu es,bon na rien

Comments are closed.