Statut des médecins en spécialisation : Le MESRS rassure les “porteurs de blouses”

0

Après le sit-in devant le décanat de la Faculté de médecine et d’odontostomatologie, la semaine dernière, des milliers de “porteurs de blouses” ont manifesté le mercredi 11 juin au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique pour attirer l’attention du chef de ce département sur la situation des CES.

 

Les "blouses blanches"  au cours du sit-ing
Les “blouses blanches” au cours du sit-ing

Une délégation de l’Amicale des médecins en spécialisation du Mali a été reçue hier par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Me Mountaga Tall. Cette rencontre visait à relancerles canaux diplomatiques pour une solution définitive des problèmes des diplômes d’études spécialisés.

 

Depuis un certain temps, la relation entre le décanat et les CES a connu un sérieux coup de froid, à la suite du non-paiement des primes de garde des CES au regard de leur rôle dans les structures hospitalières, les frais d’inscriptions et pédagogiques et l’implication des CES dans l’élaboration de la convention hospitalo-universitaire.

 

Après maintes tentatives de dialogue avec l’administration de l’Université des sciences techniques et des technologies de Bamako (USTTB), les médecins en spécialisation ont finalement pris leurs responsabilités. Mercredi 11 juin, des centaines de personnes ont manifesté devant le ministère de l’Enseignement supérieur pour interpeller le ministre face à la situation des DES.

 

Divers appels ont été lancés, par les “porteurs de blouses”. La foule a brandi de nombreuses banderoles marquant son incompréhension, voire sa colère face à l’attitude peu orthodoxe de l’administration universitaire. Pour d’autres, c’est une mauvaise volonté manifestée par l’administration universitaire face à la nécessité de la situation.

 

Au cours d’un bref entretien avec le secrétaire général, Drissa Sangaré et son chargé à la communication, Florent Dakouo, le ministre a assuré les CES que les mesures idoines seront prises pour gérer la situation.

 

Le secrétaire général des médecins CES a remercié les militants pour leur mobilisation. Avant d’annoncer que le ministre a tenu un langage de vérité, en faisant face à sa responsabilité. “Le ministre a rassuré les porteurs de blouses que son département entreprendra des démarches pour une résolution définitive de leurs problèmes. Il a aussi promis un document-cadre de politique et plan stratégique, constituant le cadre légal et réglementaire définissant les missions essentielles des CES sera élaboré”, a ajouté le secrétaire général.

 

Bréhima Sogoba

 

PARTAGER