Tanyinibougou : Le dernier Kotèba de Blonba

1

Depuis la fermeture de la prestigieuse salle de Blonba, sise Ă  FaladiĂ©, l’Ă©quipe de Blonba a redoublĂ© d’ardeur. Elle vient de crĂ©er un nouveau spectacle, intitulĂ© ”Tanyinibougou”, avec Ntchi TraorĂ©, Tièblèn TraorĂ©, Alima BaldĂ© et Nouhoum CissĂ© dit “Banyengo “. Une idĂ©e originale   mise en scène par Alioune Ifra NDiaye, avec comme  conseiller artistique son insĂ©parable complice, Jean Louis Sagot-Duvauroux. ”Tanyinibougou” est un  texte de Ntchi TraorĂ©, Tièblèn TraorĂ© et Alioune Ifra NDiaye. Ils ont commencĂ© la rĂ©pĂ©tition, il y a un mois. Le spectacle sera prĂ©sentĂ© le 6 octobre prochain au palais de la culture de Bamako. Nous avons profitĂ© d’une soirĂ©e, pour aller voir les artistes que sont BaldĂ©, Ismo, TiĂ©blen , Ntchi et Banyengo. En prĂ©sence d’Alioune Ifra N’Diaye le metteur en scène.

Après les succès du “Retour de BougouniĂ©rĂ© ” , de “ BougouniĂ©rĂ© invite Ă  dĂ®ner “, de Sourakamoussou Lalley, de ” Sud-Nord, Kotèba de quartier “, de ” Bama Saba ” ( près de cinq cent reprĂ©sentations en France, en Belgique, au Luxembourg, au Canada, au SĂ©nĂ©gal, au Benin, au Togo, en GuinĂ©e et au Mali) , BlonBa prĂ©pare un nouveau spectacle de Kotèba entièrement en Bamanan. Cette pièce s’intitule “ Tanyinibougou “. Elle  donne une suite Ă  la vie de ” Guimba Kassambra “. Ce cĂ©lèbre personnage principal de la mythique  pièce de Kotèba ” Wari “,  en l’installant dans le Mali d’aujourd’hui.  C’est autour de ce personnage dont le rĂ´le est jouĂ© par Ntchi TraorĂ©, qu’Alioune a bati l’idĂ©e de la pièce. Il est aussi le personnage principal de la pièce. C’est  un maire d’une collectivité  “ pleine d’ambition “. ” DĂ©sormais, Guimba Kassambra (Ntchi TraorĂ©) est maire de Tanyinibougou. Cadre supĂ©rieur hyper diplĂ´mĂ©, très proche des citoyens.

Guimba a l’esprit fort occupĂ© par un sport bien connu : le “Tanyini“, la chasse Ă  l’argent. Avec son acolyte  Tanyini BablĂ©n, il complote de liquider Tanyinibougou et de partager la recette avec tous les citoyens”.  Quant à  Tanyini BablĂ©n, un  laquais chercheur d’argent, faiseur de thĂ©,  planton,  assistant du Maire, Ă©lu,  on ne sait pas exactement sa place dans la mairie.

Une chose est quand mĂŞme claire, rien ne se trame Ă  Tanyinibougou sans lui. Lui-mĂŞme se dĂ©finit comme le laquais, le lèche-cul de ” son excellence, l’honorable, monsieur le maire Guimba Kassambra “. Tanyini BablĂ©n n’a qu’un seul Dieu : l’argent. Le complot de liquidation de Tanyinibougou ? Il en est la cheville ouvrière. Les autres  personnages de ce Kotèba,  Nouhoun CissĂ© dit Banyengo. Il joue le rĂ´le de l’Imam.  Celui de BĂ©lĂ©bĂ©lĂ©, mademoiselle la PrĂ©sidente de l’association des femmes veuves de Tanyinibougou, est dĂ©tenu par Alima BaldĂ©.  Bocoum le commerçant, est revenu Ă  Ismael N’Diaye dit Ismo. Il y joue aussi  le chef des apprentis chauffeurs de Tanyinibougou. Le Cap’taine, l’aveugle-mendiant sont les autres protagonistes secondaires de la conspiration contre Tanyinibougou.

En tout cas, dans les deux tableaux que nous avons pu suivre,  Guimba et son complice arrivent Ă  leur fin sans difficultĂ©. Ils ont  vendu Tanyinibougou , Taniyi BablĂ©n et le maire ont trouvĂ© preneurs.  Tanyinibougou est soldĂ©e: terrains vierges, terrains viabilisĂ©s, mosquĂ©e, cimetière, place publique, Ă©glise, Ă©cole, route, mĂŞme la mairie…. Tout y passe. L’argent  est encaissĂ©.  Que vont-ils en faire ? Le spectacle vous le dira.

En crĂ©ant ce spectacle, Blonba pose le vĂ©ritable problème de la citoyennetĂ©, les actions et les faits qui ont conduit le pays au coup d’Ă©tat, comme pour dire que tout a Ă©tĂ© dit mais rien Ă  faire. Pour  une mise en scène, Alioune veut innover encore, avec une scène mobile,  moderne au service d’un art issu de la tradition.

La pièce de Kotèba ” Tanyinibougou “ sera prĂ©sentĂ©e,  le Samedi 6 octobre prochain, au palais de la culture en prĂ©sence des hautes autoritĂ©s de la transition. Une  tournĂ©e nationale suivra immĂ©diatement. Pour cela, BlonBa a Ă©laborĂ© un dispositif technique qui permettra de montrer le spectacle dans de bonnes conditions partout au Mali. ‘‘Nous prĂ©voyons une trentaine de reprĂ©sentations, Ă  la fin de l’hivernage, dans tous les grands cercles du Mali. Nous envisageons aussi une tournĂ©e internationale vers la diaspora malienne en CĂ´te d’Ivoire, au Gabon, aux USA, en Espagne et en France”.

Le projet de Kotèba ” Tanyinibougou “ est dans cette logique. Il marque une  Ă©tape dans la rĂ©flexion de BlonBa sur le kotèba et son apport possible Ă  la construction d’un nouveau Mali.

         Kassim TRAORE

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. J’ai une suggestion a faire. Le Mali actuel a besoin de conscientisation, et pour cela rien de mieux qu’un titre comme “FOUGARIW” ou encore “FADEN SAGO” et pourquoi pas meme “FASSO DJANFALAW” en l’honneur de nos champions internationaux du sprint. Croire qu’en caressant la bete malienne dans le sens du poil nous aidera n’est que chimerique et illusoire. Nos vauriens en treillis ne vont pas bouger d’un pas tant que des actions energiques ne vont pas etre prises dans ce sens.
    Quelle honte!!!

Comments are closed.