Tièman Hubert Coulibaly, Abdoulaye Idrissa Maïga : Les catalyseurs paient pour leurs forfaitures

19
Les catalyseurs paient pour leurs forfaitures
Tieman Hubert Coulbaly et Abdoulaye Idrissa Maiga (G-D)

IBK a surpris une fois de plus dans ses prises de décision. Samedi, le chef de l’Etat sur proposition du Premier ministre, a procédé à un léger réaménagement de l’équipe gouvernementale.  Premier constat : Un seul sortant. Tiéman Hubert Coulibaly, jusque-là ministre de la Défense, a été chassé. IBK et son enfant ‘’chouchou’’ n’étaient plus en odeur de sainteté.

Première raison, l’armée malienne malgré les efforts des pays amis est faible face aux groupes armés. Ils ont du mal à assumer leur devoir régalien et à chaque attaque, le bilan est lourd. Certains perdent la vie, d’autres se blessent et le matériel payé à coût de milliards est emporté.  Au sein de l’armée, l’homme est décrié. Il passait le clair de son temps dans des business et des communiqués mensongers que de se soucier du moral de ses hommes affaiblis par le manque de condition.

Deuxième raison : Le cas du chroniqueur Ras Bath. Tiéman aurait une part de responsabilité. Rasta voulait étaler au grand jour sur la place publique, la réalité qui mine ce grand corps malade qu’est l’armée malienne. Et donc, il fallait trouver une astuce pour le museler. Le jour de la libération de Rasta, Tiéman aurait piqué la colère. Il se serait déplacé, au lieu de détention provisoire tenu secret, pour manifester son mécontentement.

Troisième raison : Tiéman s’est attaqué publiquement à l’ancien ministre de la Défense, Soumeïlou Boubeye Maïga, après la sortie de ce dernier sur la santé de l’armée malienne et les stratégies à mettre en place pour  l’atteinte du résultat souhaité. Il tacle les dirigeants des 20 dernières années qu’ils jugent responsables de l’état de délabrement de l’armée malienne et à lui d’ajouter ‘’qu’ils nous laissent travailler’’. Quelques jours après la nomination de Boubeye au poste de Secrétaire général de la Présidence, Coulibaly prend la porte et de manière humiliante parce qu’il est le seul chassé.

Abdoulaye Idrissa Maïga est bien l’un des éléments clés qui sèment le désordre au sein du RPM. Pion de Karim et la première dame, il cherche par tous les moyens à écraser les dinosaures du parti en l’occurrence Bocary Tréta l’un des cerveaux du RPM depuis sa création.

Maïga ne s’arrête pas en si bon chemin. Il essaie de tout ‘’ Niagami’’. Dans son département de l’Administration Territoriale, il veut forcer l’organisation des élections sans tenir compte de l’état critique du pays. Suite aux pressions politiques et sociales, il y renonce. Un temps après, Maïga  décide d’organiser les élections communales le 20 novembre et après  tente de faire passer une loi électorale inimaginable dans l’unique but de réduire la présence de poids lourds à la prochaine élection présidentielle. Si la loi passe à l’assemblée, tout prétendant au poste de président devrait avoir 15 députés, 5 conseillers nationaux et déposer 35 millions sur la table.

IBK certainement conscient des enjeux d’une telle stratégie à conséquence fâcheuse a décidé d’enlever Maïga à l’administration territoriale. Son départ  est  un pari gagné par tous les partis politiques qui se sont opposés à la chose. Et cela pourrait être également la fin de course d’un tel projet fantoche.

Il lui est confié le département de la Défense et des Anciens Combattants. Déjà, le doute plane quant à sa capacité à gérer le poste. Maïga n’a pas un bon tempérament vis-à-vis de ses prochains alors que l’armée  en demande beaucoup.

Ben, c’est peut être une manière de le pousser vers la sortie. Car il dérange toute la classe politique aujourd’hui.

Boubacar Yalkoué

 

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. Tout le monde est au courant que ses Karim keita et sa mere qui prennent toute les décisions au mali pauvre de nous

  2. Est le hasard ou les memes causes amenant les meme effets? Janvier 2012, la multiplication des attaques avec beaucoup de morts de soldats. Aout 2016, multiplcations des attaques avec mort de soldats et prises d’otages. 2012 changement de Ministre de la defense (ou du moins permutation entre Sadio Gassama de l’interieur avec celui de la defense). 2016- meme scenario. Janvier Fevrier Mars 2012 continuation des attaques jusqu’a ce que les truffions aient pris peur pour se retourner contre le pouvoir politique. August-Septembre augmentation du nombre des attaques et limogeage du MDAC et nomination a sa place du Ministre de l’Administration

  3. je rejoins le point de vue du (pro amadou sanogo)la verite c est qu on a pas d armee mais s il ya un seul qui peut donner la gagne a notre armee de fonctionnaires c est bien lui il ne fera pas de miracles mais fera ce qui est humainement possible,il est un homme intransigeant envers lui meme d abord et c est sur qu il n accepte pas la complaisance et la mollesse il faut qu il propose a tous les militaires qui ne sont pas prets au sacrifice de sortir de l armee et de se battre avec le noyau dur restant

    • L’erreur de sanogo à ete de ne pas liquide tout les vieux homme politique Corrumpus du mali avant de laisser le pouvoir

  4. 🙂 BOUBEYE C’EST SUR MANIPULE QLQ PART AVEC DES ATTAQUES LE P’TI MAIGA MON COUSIN EST DE NATURE A TT 🙂 TIEMAN N’EST Q’UNE VICT’M

  5. Mr le journaliste, Aliou Idrissa Maiga est de Gao , une terre de dignité et de bravoure que je peux témoigner en tant qu ancien combattant C’est à dire qu’il n’est pas et ne sera jamais le pion de quelqu’un. Membre fondateur du RPM, directeur de campagne élection législatives 2007 et présidentielle 2013, c’est sa rigueur sa loyauté et sa compétence qui lui valent là où il est. Arretez vos bassesses et sachez que tout le monde n’est pas comme vous.

    • Monzomba arrêtons avec les mots bravoures et dignité ont à ete tous humilier dénigre par une petite bande d’hommes armés notre pays est devenu la risée du monde

  6. La situation sous Abdoulaye Idrissa Maiga serait pire que sous THC. Ce n’est pas une question de tête mais un problème de système! Force de combattants que vous avez aujourd’hui au front et qui ont été recrutés sur fond de corruption et de népotisme ne répondent plus aux normes du soldat du 21ieme siècle qui demandent une certaine motivation et un certain don de soi allant jusqu’au sacrifice ultime tel qu’on voit chez les militaires Tchadiens. C’est ce qui manque chez certains FAMA et qui explique leurs “replis tactiques” au moindre coup de fusil…

  7. c’est ne pas une question de ministre, c’est une question de mal gouvernance.
    c’est une honte pour le MALI, N remaniement,N changement des ministre pendant 3 ans seulement.

  8. de la meme maniere il va semer le meme desordre dans l armee qu ibk fasse tre tre attention s il se met a jouer le meme jeu l armee et la politique ne sont pas pareil l armee est capable ibk aura un gros probleme s il ne fait pas attention l emportera a bon enttendeur

    • Ne vous méprenez pas, Mr Maïga a un grand sens de l’organisation et du commandement. Il n’est pas comme d’autres qui s’accrochent malgré les déboires et les désaveux. Le connaissant nous savons que seul le sentiment du devoir bien accompli l’anime. POLITIQUE? il faut le connaitre pour savoir qu’il n’est pas du genre à dire ”tchouou!” et ”tcha”. C’est un véritable combattant et sans doute pour l’instant un des meilleurs choix pour ce poste stratégique. Lui peut dire la VÉRITÉ a qui que ce soit et sans ambages Courage Maïga! et Bonne chance!
      Puisse Allah te donner la force et le courage de mener à bien cette lourde mission à toi confiée, Amîn.
      La Nation te suit et te regarde en espérant que tu réussira là où ton cousin THC a échoué.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here