Le Mali se félicite des avancées réalisées sur la voie de la stabilisation

1
Le Mali se félicite des avancées réalisées sur la voie de la stabilisation
Le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita. Photo: ONU

27 septembre 2014 – Le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, s’est félicité samedi, à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, des avancées réalisées depuis un an par son pays sur la voie de la stabilisation et de la réconciliation nationale, après le grave conflit de 2012-2013.

 

« Des évolutions significatives ont été enregistrées dans les domaines politique et sécuritaire, en matière de rétablissement de l’autorité de l’Etat, de protection des droits de l’Homme, du développement de l’action humanitaire, de l’exécution du mandat de la MINUSMA (Mission de l’ONU pour la stabilisation au Mali) », a-t-il déclaré.

 

Le gouvernement malien, a poursuivi M. Keita, a « engagé une large gamme d’actions couvrant la décentralisation (…), la réconciliation nationale et le vivre ensemble, le développement effectif des régions du nord du Mali, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption et l’impunité ».

 

A cet égard, le chef de l’Etat malien a notamment cité l’organisation par son gouvernement des « Etats généraux de la décentralisation » et des « Assises nationales sur le nord du Mali ».

« Aujourd’hui se tissent à Alger, avec la facilitation de l’Algérie et l’accompagnement de la communauté internationale, les fils du dialogue inclusif inter-malien sur une paix globale et définitive », a affirmé M. Keita.

 

Une première session de pourparlers, en juillet, a abouti « à la signature conjointe d’une feuille de route consensuelle et d’une déclaration de cessation des hostilités dans le nord du Mali », a-t-il précisé.

 

Depuis lors, le gouvernement et les groupes armés du Nord poursuivent « les discussions de la deuxième phase devant conduire à se mettre d’accord sur une vision commune du futur, a apporter progressivement une solution à tous les points de divergence et à amorcer la phase finale devant se conclure par la signature de l’accord de paix en terre malienne ».

 

Le président malien a saisi l’occasion pour remercier « l’Union africaine, la CEDEAO, l’ONU, l’Union européenne, l’OCI, l’Algérie, le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, la France, la Suisse et tous les autres partenaires pour leurs efforts (…) et pour leur pleine mobilisation dans l’accompagnement du processus de dialogue inclusif inter-malien ».

 

M. Keita a également évoqué d’autres défis qui « interpellent la communauté internationale dans la sous-région sahélo-saharienne dont fait partie le Mali » et qui exigent « des réponses collectives ».

 

« Les attaques terroristes perpétrées notamment en Libye, au Nigéria, au Kenya, en Ouganda, en Tunisie et au Moyen-Orient, quoique spatialement disjointes, constituent en réalité des menaces graves, les mêmes menaces à la paix et à la sécurité internationales », a-t-il dit, rendant « un vibrant hommage » à la mémoire de l’otage français Hervé Gourdel « lâchement et sauvagement assassiné récemment encore en Algérie ».

Il a « condamné avec la dernière énergie toutes les formes de terrorisme et d’extrémisme », soulignant que « le terrorisme, singulièrement celui conduit sous la bannière de l’extrémisme religieux, est complètement étranger à la société malienne ».

 

Source: un.org/

PARTAGER

1 commentaire

  1. Le régime des voleurs et menteurs et le malheur du Mali:
    ZON BRIN ET NGALO MARA!

    Pris la main dans le sac par le FMI, le plus médiocre des régimes africains qui jurait de mettre le Mali sur les cales, vient d’annuler quelques uns des marchés publics de son grand bradage de l’argent public au Mali.

    Élu pour résoudre les problèmes d’un pays enfoncé dans une crise sécuritaire, IBK profite de cette situation moribonde de son pays pour s’adonner à l’un des systèmes de vol les plus élaborés en Afrique.

    258 milliards, c’est la somme d’argent volés par IBK et sa famille en un an d’exercice de pouvoir à la tête d’un pays en guerre.

    Ni unité du pays, ni sa sécurité, ni les conditions de vie des travailleurs, ni l’emploi, ni école ni santé n’ont connu la moindre amélioration sous son régime médiocre et menteur.

    Il voyage et se vante sur du vent mais toujours avec l’argent volé du Mali.

    Il tourne le dos aux préoccupations quotidiennes des maliens et s’adonnent à un véritable ravage du trésor public par un réseau mafieux et abondamment vagabond dans le gaspillage de l’argent public chez nous.

    Le FMI, la banque mondiale et l’union européenne viennent de réussir un grand coup contre le plus médiocre des régimes africains du moment.

    Un gouvernement de menteurs professionnels avaient fait croire qu’il n’y avait aucun problème avec le FMI avant d’avouer qu’il y avait des soucis sur des marchés publics passés en catimini à des coups de milliards dans un pays qui manque de tout et qui est classés parmi les plus pauvres du monde.

    Avion, motos, chaussettes, maisons et terrains privés à coup de milliards ont été préférés à la remise à niveau d’une armée malienne dans l’agonie totale face aux rebelles du nord.

    Le gouvernement des menteurs professionnels comptent sur les marches pacifiques de la société civile pour faire plier les velléités indépendantistes des voyous armés du nord du Mali.

    Il courbe l’échine en Algérie pour espérer échapper à la partition du pays au lieu de booster son armée pour aller en découdre avec les voyous armés qui ne connaissent que le langage de la violence.

    Même les imams du pays sont mis en contribution par le Mandé Zonkè pour espérer avoir la paix mais il ne sait pas ou feint de ne pas savoir que tous ces imams étaient au grand complet déjà présents au Mali quand Iyad Ag Ghali et sa nuée de djihâdistes d’Aqmi et autres Ansardine coupaient à la pèle mains et pieds à Gao et Tombouctou, il y a juste 2 ans et n’ont trouvé autres choses que des “convois humanitaires” pour nourrir ces mêmes voyous sur le dos de notre État.

    En digne médiocre dirigeant africain il ne sait pas non plus que le salut du Mali viendra de sa capacité à se surpasser, à remobiliser POSITIVEMENT SES RESSOURCES FINANCIÈRES, matérielles et humaines pour constituer un rempart contre le banditisme armé du nord quel qu’il soit.

    Minusma, Berkane, Beurre au lait, tout cela n’est que gadget, pour amuser l’ONU dans les tours en verre de New York, sinon un pays qui veut s’en sortir du banditisme bannit le gaspillage de ses ressources et se met au travail pour son progrès et sa sécurité.

    Mais le régime des voleurs et menteurs d’IBK, le Mandé Zonkè, a préféré la figuration, le faire semblant, le vol à l’échelle industrielle avec paire chaussette à 30000 FCFA, pour essayer de faire croire aux maliens qu’il résout le problème du nord ou apporte quelques chose aux travailleurs de l’UNTM.

    Calomnie et injures sont devenues les deux plus grands compagnons des voleurs et menteurs du régime le plus d’Afrique qui essaie par tous les moyens de nous empêcher de dire la vérité aux maliens humiliés et bafoués.

    Mais la vérité est éternelle et triomphera toujours!

    Salute!

Comments are closed.