Décédé dimanche dernier en Tunisie à l’âge de 82 ans : La Nation a rendu mercredi dernier un vibrant hommage à Bakari Kamian. Il repose désormais au cimetière de Niaréla

1

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, au nom de la nation, a rendu mercredi un hommage mérité à l’historien Bakari Kamian, décédé le 11 décembre dernier en Tunisie des suites d’une maladie. Cette grande figure emblématique a été accompagnée à sa dernière demeure par une foule des grands jours au cimetière de Niaréla. Pour IBK, Bakari Kamian fut une fierté du Mali. “Kamian est toujours là !” a-t-il dit.

C’est le dimanche 11 décembre dernier que l’historien Bakari Kamian a rendu l’âme dans une clinique en Tunisie où il  avait été évacué pour des soins médicaux. La disparition de cette figure emblématique a été accueillie comme une grande perte pour la nation. Raison pour laquelle, un vibrant hommage lui a été rendu, le mercredi dernier, sur le terrain de football de Korofina.

En plus du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, on notait la présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre Modibo Kéïta ainsi que les présidents des institutions de la République. L’ancien président de la République, Pr Dioncounda Traoré, le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, le Médiateur de la République, les anciens Premiers ministres ainsi que des responsables de l’Administration étaient présents à cette cérémonie d’adieu. Sans oublier les compagnons du défunt (écrivains et historiens) et certains membres du gouvernement.

Bakari Kamian fut Chevalier de l’Ordre national du Mali (1999) avant d’être Commandeur de l’Ordre national du Mali (2008) et Grand Officier de l’Ordre national du Mali cette année même, à l’occasion de la fête de l’indépendance.  C’est à San que feu Bakari Kamian a vu le jour en 1922. Il fit des études à l’Ecole primaire supérieure Terrasson de Fougères de Bamako de 1943 à 1946, avant de rejoindre la fameuse Ecole normale de Katibougou où il obtint le diplôme d’instituteur-adjoint. Ce qui a permis d’enseigner à l’Ecole primaire de Nyamina de 1951 à 1952.

Attiré par les études, Bakari Kamian a décidé de poursuivre. C’est ainsi que de 1949 à 1951, il obtient son baccalauréat.  S’ouvrit alors à lui le chemin de la Métropole où la Sorbonne l’accueillit à Paris de 1952 à 1959 pour  – un Certificat d’études supérieures d’Histoire contemporaine et de Géographie Régionale en 1954, un Certificat d’études supérieures d’Histoire du Moyen-âge en 1955, un Certificat d’études supérieures de Géographie Générale en 1956 (mention Bien) et une licence d’enseignement de Géographie la même année.

Bakari Kamian fut un brillant étudiant. Entièrement tourné vers les études et la recherche, Monsieur Kamian obtint son agrégation de Géographie en 1964 à la Sorbonne. Cet immense savoir, feu Bakari Kamian le mettra au service de l’école et des apprenants de tous bords. D’abord en France, où il enseigna dans différents lycées parisiens (lycée Louis le Grand, lycée Montaigne, lycée Marie Curie, entre autres), ensuite au Mali où il cumula les fonctions de Professeur et d’administrateur scolaire plusieurs années durant : Professeur, censeur, proviseur du Lycée Askia Mohamed (Ex Terrasson de fougères) de 1961 à 1963 ; Professeur et directeur général de l’Ecole normale supérieure du Mali de 1964 à 1967; Professeur à l’Emia et à l’Ecole d’Etat-major de Koulikoro de 2003 à 2007.

Ce véritable homme de culture, aurait failli à son devoir, s’il n’avait fait sien cet adage qui veut que “deux choses s’accroissent lorsqu’on les partage, l’amour et le savoir”… Son savoir, Le Professeur l’a partagé dans de nombreuses publications qui ont contribué à faire connaître le Mali profond et l’histoire de milliers de combattants maliens qui se sont sacrifiés sur des théâtres d’opération à l’Etranger: Géomorphologie de la Vallée du Baní dans la Région de San (1957); Connaissance de la République du Mali (1962); Djenné et Tombouctou (2000); Des tranchées de Verdun à l’Eglise Saint Bernard, 80 000 combattants maliens au secours de la France (2001).

Travailleur infatigable, enseignant et chercheur émérite, rassembleur reconnu et respecté, le Professeur Kamian a mené une vie associative très riche. C’est ainsi qu’il fut, entre autres : Membre fondateur de la Fondation Léopold Sédar Senghor; Membre de la Société de linguistique de Paris; Membre de l’Association des historiens africains; Membre de l’Association des géographes français. Sa grande capacité de travail et son sens élevé de la responsabilité et du devoir bien accompli, Feu Bakari Kamian les a mis au service de la Nation malienne. Il fut ainsi: l’un des rapporteurs des assises sur la Réforme de l’Education en 1962; Secrétaire général de la Conférence des ministres africains de l’Education à Lagos en 1976; Président du Comité du Centenaire du Palais de Koulouba (2005-2006).     

 A.B.H

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here