Décès de Cheick Oumar Soumano, Président du RECOTRADE : Message de condoléances du Président de la République

5
Cheick Oumar Soumano, Président du RECOTRADE
Cheick Oumar Soumano, Président du RECOTRADE

Le dimanche 18 octobre dernier, alors qu’il se trouvait au Maroc pour y subir des examens médicaux, Cheick Oumar Soumano a été arraché brutalement à l’affection des siens et de la Nation malienne tout entière à l’âge de 68 ans.

En cette douloureuse circonstance, je voudrais, au nom du Peuple du Mali, du Gouvernement, de l’ensemble des Institutions et au mien propre,présenter mes condoléances attristées à la Famille SOUMANO, ainsi qu’aux Niamakala du Mali qui pleurent une de leurs figures emblématiques.

Je prie Allah le Tout-Miséricordieux afin qu’il accueille notre défunt frère en Son Paradis.

D’un commerce particulièrement agréable et fidèle à la République en toutes circonstances, Cheick Oumar Soumano laisse à la postérité l’image du griot moderne. Sans jamais renier ni ses origines ni ses fonctions sociales, il a œuvré, avec enthousiasme, à revaloriser la participation des communicateurs traditionnels à l’effort de construction nationale.

A ce titre et en ses qualités de membre du Conseil nationale de la Société Civile (CNSC) et de président du Réseau des Communicateurs Traditionnels pour le Développement (RECOTRADE), Cheick Oumar SOUMANO était un habitué des cérémonies officielles au cours desquelles ses interventions étaient fort appréciées.

Dans la vie professionnelle, ses concitoyens se souviennent de lui comme de la vitrine du Grand Hôtel de Bamako où il officia pendant 20 ans comme réceptionniste.

Le Maitre de la parole qu’il fut s’essaya aussi au cinéma en jouant, avec maestria, le rôle d’un Ministre dans le dans le film Walaha du réalisateur Feu Djibril KOUYATE.

En Cheick Oumar SOUMANO, nous perdons un amoureux du Mali, un dépositaire de la riche culture malienne et un intrépide artisan de la paix.

Dors en paix, « Monsieur le Ministre ». Tes disciples sauront garder la flamme allumée !

Koulouba, le 20 octobre 2015

Ibrahim Boubacar KEITA
Président de la République

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Dort en paix ” monsieur le ministre” la nation te sera reconnaissante.
    Vous avez fait le griotisme autrement.
    Dort en paix encore SOUMANO KORO!!!

  2. Dort en paix <> la nation te sera reconnaissante.
    Vous avez fait le griotisme autrement.
    Dort en paix encore SOUMANO KORO!!!

  3. Dormez en paix M.SOUMANO.”Tout artiste est précieux car il apaise le monde humain et enrichit le cœur des hommes”.Que votre chemin tout tracé soit suivi par beaucoup d’autres “niamakala” qui comme vous sont FIERS DE L’ÊTRE. 😉

    • Sambou-le-raciste et IBK le Mande Zonkeba sont dans un meme bateau pour nous ramener derriere au 13eme siecle, que meurt le griotisme afin qu naisse l’artiste. Un homme ne doit pas dependre d’un homme et un enfant ne doit pas etre ne predestine pour chanter pour un autre enfant

      • @Koro KING. Article 13 : N’offensez jamais les « Nyaras » (paroliers attitrés).Ce que tu viens de faire est une violation de l’article 13 dunCharte de Krukanfuga.Par conséquent c’est mon général Sanogo / MWB lui-même qui prononcera ta sentence.Je demande “clémence” à NALOMA! :mrgreen:

Comments are closed.