Décès de Mamadou lamine Doumbia (MLD) : Les témoignages des confrères et de nos lecteurs

3
Mamadou Lamine Doumbia MLD, chroniqueur
Mamadou Lamine Doumbia MLD

Il n’élevait jamais le ton. Signe indéniable de respect pour les autres.

MLD a vécu à la manière d’un véritable intellectuel, davantage porté sur les choses de l’esprit que sur les considérations matérielles.

Dans sa pratique du journalisme, il a choisi de promener un regard éclectique et acerbe sur les tares de notre époque. Un choix difficile à assumer, face à un public peu sensible à la critique et surtout peu porté sur l’autocritique.

Ses saillies, qu’il nous servait régulièrement à travers la rubrique ” ROUE LIBRE “, tiraient leurs références de temps où les valeurs humaines étaient franches et dépouillées. A-t-il été compris ?

MLD s’est tué à vouloir éclairer une société qui a, depuis quelque temps, perdu l’essentiel de ses repères et ne croit plus en grand’ chose.

Puisse sa mort servir à ramener ses jeunes confrères aux vertus professionnelles d’un métier dont il fut certainement, au Mali, un des flambeaux.

Je suis d’accord avec ceux qui pensent qu’il faudra lui rendre l’hommage qu’il mérite.

Adieu MLD, que la mort t’apporte définitivement le repos de l’âme !

        Mamadou KOUYATE, journaliste.

 

Pr Abdoulaye Diarra, Recteur de l’Université des sciences Juridiques et politiques de Bamako

Le Recteur Abdoulaye Diarra
Le Recteur Abdoulaye Diarra

” MLD, un homme qui a marqué son temps “

Journaliste, historien, philosophe, homme de culture, MLD a incontestablement marqué son temps au service de son pays, de l’Afrique et de tous les peuples épris de paix et de justice.

Plume fertile, arguments féconds et imaginations fertiles, ce patriote et homme de lettres a brillamment traité tous les sujets préoccupants sur la démocratie, les droits de l’homme et la paix dans notre pays.

Il appartient sans nul doute et selon les mots du philosophe et écrivain Albert Camus à cette ” génération qui puise jusque dans la défaite les raisons d’espérer“.

Dors en paix, MLD

Poulo -sport
Le président Codem, Poulo

La Nation te sera reconnaissante

 «Les condoléances de la CODEM»

Le Bureau national de la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM), a appris avec tristesse le décès de Mamadou Lamine Doumbia, rédacteur en chef du journal L’Indépendant, décès survenu le mardi 27 janvier 2015 à Bamako.

A sa famille, à ses collègues et à toute la presse malienne, le parti CODEM présente ses condoléances les plus émues. Que son âme repose en paix.

                                                                                                Amen!

                Le secrétaire à la communication, Allaye Guindo

 

«MLD, un journaliste exemplaire !»

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la disparation de notre confrère MLD, un journaliste exemplaire, un professionnel hors pair. Les mots me manquent pour qualifier l’homme.

MLD avait un style particulier .C’était un homme très cultivé, qui avait une connaissance parfaite de l’histoire comme on pouvait le sentir dans sa “ Roue libre “.

La nouvelle génération de journalistes doit s’inspirer de ses œuvres.  Sa disparition constitue une grande perte pour la presse malienne. A sa famille durement éprouvée et au Directeur de la publication du journal L’INDEPENDANT, j’adresse mes condoléances les plus  attristées.

 Moussa Soro Sy, journaliste

 

«Une très forte pensée pour la rédaction et la famille de MLD»

Je suis très touché par la perte brutale de notre confrère MLD. je prie Allah Soubahana Wataala pour le repos de son âme. Une très forte pensée pour la rédaction de L’Indépendant et la famille Doumbia.

Moustapha Tall, journaliste

BCEAO-Mali

 

Alfousseyni3Alfouseiny Sidibé, journaliste

 «Une plume, un style vient de disparaitre “

C’est avec une profonde émotion que j’ai appris le décès du grand frère et doyen MLD.

Une plume, un style vient de disparaitre. Ainsi, en a décidé le Bon Dieu.

Toutes mes condoléances, en cette douloureuse circonstance. Qu’Allah l’accueille dans son paradis. Amen !

 

 

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

Comments are closed.