Décès du procureur général de Kayes : Le ministre Bathily salue la mémoire d’un modèle de probité et de rigueur

19

Décès du procureur général de Kayes : Le ministre Bathily salue la mémoire d’un modèle de probité et de rigueurLe monde judiciaire est en deuil. Le procureur général de Kayes est brusquement décédé lundi dernier. Dans un communiqué, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Mohamed Ali Bathily lui rend hommage, en saluant « la mémoire d’un magistrat au parcours exemplaire pour la profession ». Selon le Garde des sceaux, Moussa Bagayoko « demeure pour l’institution judiciaire un modèle de probité et de rigueur ».

« Il a su œuvrer à la promotion de l’institution judiciaire et incarner une justice innovante. Il a mis à profit ses grandes valeurs éthiques et morales pour promouvoir le sens de la mission du magistrat dans un souci d’ouverture », poursuit le ministre qui présente ses condoléances sincères à sa famille et à ses proches.

Moussa Bagayoko était né en 1957 à Dossola (Kéléya) dans le cercle de Bougouni. Il fit ses études primaires à Kangaré avant de passer le Diplôme d’études fondamentales à Koutiala. Il passe son Bac au lycée de Badalabougou à Bamako avant d’entrer à l’Ecole normale d’administration (Section sciences juridiques). Il en sort en 1983 et passe directement au concours d’entrée à la magistrature. Il  commence comme juge d’instruction à Sikasso où il avait effectué son stage.  Mais c’est la fonction de procureur qui guidera le reste de  sa carrière. On le retrouve successivement à Koro, à Barouéli comme juge de paix à compétence étendue, puis à Gao en qualité de procureur de la République. Il revient ensuite à Mopti comme avocat général à la Cour d’appel. De Mopti, il est muté à Bamako en tant que avocat général à la Cour d’appel. Son dernier poste a été celui de Procureur général à Kayes.

Membre fondateur de l’Association malienne des procureurs et poursuivants, Moussa Bagayoko a été admis à l’Association internationale des procureurs et poursuivants et à l’Association internationale des procureurs et poursuivants francophones. « Il avait le métier de procureur dans l’âme. Déjà à l’école, on l’appelait monsieur  le procureur », témoigne son intime ami et promotionnaire Mohamed Chérif  Koné, avocat général à la Cour suprême qui salue en Moussa Bagayoko, un homme totalement dévoué à la tâche, honnête et rigoureux.

La Nation reconnaissante a élevé le défunt au grade d’Officier de l’Ordre national du Mali. Dormez en paix « monsieur le procureur » !

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. ils l ont tues des apatride magistrat a kayes par ce que il a interdit la corruption dieu ne dort pas ibk il faut controle les magistras kayisens ils ecroue toujour les pauvres a la place des coupables se que bagayoko a tourjour evite

  2. il a su qu’il y a un autre procureur dont le mandat de dépôt est sans appel. Il a sémé la terreur à kayes et n’a épargné personne. Vas y que la chance te souri

  3. voici un juge modèle honnête la preuve en est, l’affaire de Torodo Sy qui a suscité un tollé . Mais Mr Bagayoko n’a pas eu froid aux yeux, il l’a comdané à la mort. ça était un procès exeptionnel à kayes .Bagayoko dort en paix.

    • PG COMME ON L”APPELAIT A LA COUR D”APPEL DE BAMAKO A LAISSE UN GRAND VIDE AU SEIN DE LA CLASSE JUDICIAIRE.C”ÉTAIT UN ÉMINENT MAGISTRAT.JE SUIS ECOEUREE JE PRÉSENTE MES CONDOLÉANCES LES PLUS ATTRISTÉES A LA FAMILLE EPLEUREE.QUE TON ÂME REPOSE EN PAIX PG.

  4. Pour rappel, celui-la est le magistrate qui a remplace Daniel TESSOUGUE pendant qques heures a la tete de la Cour d’Appel de Bko.
    Il a deja joue de grands role ds ce poste. Durant ces quelques heures de function, il a laisse de grands souvenirs ds la tete de Bathily.
    Que la terre lui soit legere!

  5. INA LILAHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!
    QUE LE TOUT PUISSANT ALLAH L’ACCUEILLE DANS SON PARADIS!
    Je presente mes condoleances a’ la famille du defunt!

  6. Allahou Tala est le juge suprême,nos juges dans cette vie de tentation de corruption doivent apprendre a juger avec acquitte et impartialité car cette mort attend tout le monde .

  7. La mort n’est la victoire de personne sur personne. Tout le monde passe par là. Inali lahi wua ina ilahi radioun. D’après ce que nous avons apris de lui, sa vie est bien remplie de bonnes oeuvres. Que ces bonnes oeuvres soient une preuve de Pardon ici et à l’au delà. Amen.
    Que son âme repose en paix. Amen.

Comments are closed.