La famille judiciaire en deuil : L’avocat Me Ibrahim Seydou Maiga n’est plus

6
Me-Ibrahim-Seydou-Maiga
Me-Ibrahim-Seydou-Maiga

Le bon Dieu vient de manifester sa puissance en rappelant à lui Me Seydou I Maiga, âgé de 57 ans, ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats. C’était dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 Mars 2013 suite à une courte maladie en France. La nouvelle qui a vite fait le tour de la capitale a plongé sa famille, ses collaborateurs, amis et camarade dans une grande stupéfaction. L’enterrement a lieu ce vendredi 14 mars 2014 après la prière du vendredi.

 

 

Digne fils de ce pays, avocat brillant, élégant, méticuleux, il tenait à cœur le respect de l’éthique et de la déontologie de sa profession.  Me  Seydou était un homme de conviction. On se rappelle encore en 2010 de ses réquisitions ou plaidoiries à la rentrée des cours et tribunaux. ‘’Ses interventions ne laissaient personne indifférente. Il était difficile de parler après le Bâtonnier’’ me confia l’un de ses collègues. Plein d’énergie, il avait une voix imposante, on ne le verra plus dans le prétoire.

 

 

En plus de sa qualité d’avocat, Me était aussi un vrai humaniste. Son argent n’était pas pour lui seul. Il savait soulager les personnes en difficulté. Nous fumes témoins  des nombreuses sollicitations des chefs de famille  et démunis qui venaient le voir constamment à longueur de journée à son cabinet sise à Sogoniko. Les vendredis, la cour de son cabinet ainsi que la rue qui le logeait ne désemplissait  de monde. Pour alléger les souffrances de ses compatriotes, il institua une somme d’argent  qu’il distribuait aux nécessiteux  chaque vendredi qu’il soit présent oui ou non à Bamako. Des vieux hommes, vielles femmes et mendiants pourront témoigner de sa largesse et de sa générosité. Ses gestes de bienfaisance sont désormais un souvenir pour les bénéficiaires.  Ces derniers ne reverront plus Seydou Maiga en chaire. Ses collègues, dès l’annonce brutale de la nouvelle ont envoyé une délégation à Paris afin de rapatrier le corps.

 

 

Quant à la presse, très à l’aise devant les micros et cameras, chaque fois disponible,  Me Maiga fut un ami pour nous. Nous ne t’oublierons jamais.

 

 

A sa famille endeuillée, nous compatissons à leur douleur qui est aussi la notre. Nous prions le bon Dieu pour le repos éternel de l’âme. Me Seydou sache que tu n’a pas vécu pour rien. Le monde se rappellera toujours de vous. Sache enfin Me Seydou, qu’après avoir vécu sa vie, rendu service à sa famille, la société, à son Etat, à l’humanité, la seule et unique récompense demeure la mort.

Dort en paix ‘’koro’’ Amen.

 

Mamady TOUNKARA

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Quelle triste nouvelle!
    Que son âme repose en paix et que la terre lui soit légère!
    Il fut vraiment un grand monsieur non seulement en tant qu’avocat mais aussi en tant que bâtonnier de l’ordre.

Comments are closed.