Les années passent mais le temps du cœur est immuable

2

27 octobre 1995

27 octobre 2012

Le 27 octobre 1995, en route pour la prière du vendredi à Niono, Tiéoulé Mamadou Konaté s’endormait dans la paix du Seigneur, entrant ainsi avec confiance et piété dans l’éternité de Dieu.

S’il est vrai que le temps apaise les douleurs et sèche les larmes, il ne saurait effacer ton souvenir.

Puisses-tu, dans le Jardin du Silence où tu reposes, sentir dans nos prières les marques de notre affection inaltérable !

Tu étais habité par la passion du Mali ; tu ne voulais pas être un simple orpailleur en quête d’un Mali meilleur ; tu voulais, avec la confiance des tiens, en être le modeste orfèvre. Dieu en a décidé autrement.

En ce jour anniversaire de son rappel à Dieu, vous qui l’avez connu et aimé, ayez une pensée pieuse pour le repos de son âme !

Ton épouse Monique et nos enfants Diongoye, Mamadou et Dantouma.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Le MALIBA c’est bien beau cher ami, mais c’est encore mieux que si le Maliba reconnaissait tous ces enfants, en les respectant, ne pas les mepriser et les mettre tous au meme pied d’egalite;.. si tel etait le cas.. on n’en serait pas la aujourd’hui chez vous. Et en plus comme vous ne voulez pas des etrangers chez vous pour combattre les rebelles ou les bandis c’est selon… Et vous n’avez pas les moyens de reconquerrir le nord sans l’aide des etrangers… Vous allez faire COMMENT ? Apprenez la discrimination et l’exclusion, n’ont jamais ete des solutions.
    Courage quand meme en esperant que vous allez arreter de s’attaquer a des personnes qui ne font que leur travail initulement et s’attaquer aux vrais problemes du Mali.

Comments are closed.