Cri 2002 sur le chemin de la valorisation des autorités traditionnelles: Reconnaissance et consécration de 128 chefs de village et de quartier de Koutiala

2

Ils sont 128 chefs de village et de quartier du cercle de Koutiala à recevoir, hier mardi, lors des journées d’engagement public, des mains des autorités compétentes leurs décisions de nomination à vie.

En mars 2011, un forum régional sur la valorisation du rôle et de la place des autorités traditionnelles dans le cadre de la décentralisation, s’était tenu à Sikasso.

La rencontre était organisée par la Région de Sikasso et le Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie au Mali (Cri 2002). Ce forum avait regroupé près de 150 participants venus des 7 cercles de la 3e Région administrative du Mali.

Il avait recommandé l’accélération du processus de reconnaissance officielle des chefs de village, de fraction et de quartier ainsi que leur consécration par les autorités administratives et politiques. Ce processus est bien en marche. La cérémonie de consécration de 128 chefs de village et de quartier du cercle de Koutiala a eu lieu hier mardi 28 août dans la salle de conférence de la préfecture. Elle a regroupé de nombreux responsables traditionnels, administratifs et politiques, venus des 18 quartiers et 8 villages rattachés à la commune urbaine de Koutiala et des 36 communes du cercle de Koutiala.

Dans  son mot de bienvenue, le 3ème adjoint au Maire de la commune urbaine de Koutiala, Ataher Alassane Alher, a fait part de sa satisfaction.  Selon lui, la démarche de Cri 2002 vise à valoriser le rôle des responsables de la cellule de base de l’Etat qu’est le village en leur conférant une légitimité.

Au nom de l’ensemble des chefs de village et de quartier du cercle de Koutiala, le chef de quartier de Koulikoro, Mahamadou Coulibaly a remercié  Cri 2002 pour son initiative de valorisation du rôle des chefs et autorités traditionnels dans le cadre de la démocratie et de la décentralisation.

Le Préfet adjoint du cercle de Koutiala, Soumana Maïga, a axé son intervention sur le processus et les procédures d’élaboration et de remise des actes de nominations des chefs de village et de quartier. avant de rappeler les  attentes de l’Etat, des collectivités, des élus et des populations, et les perspectives, notamment dans les domaines de la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières, et de la consolidation du cadre de concertation pour la mise en œuvre du Plan triennal Cri-2002.

« Après avoir bouclé le cycle des foras régionaux sur le territoire national, et des restitutions dans les sept (07) cercles de la région de Sikasso grâce à l’appui financier de la coopération suisse, nous rentrons de plein pied dans l’opérationnalisation des résultats et recommandations issus de ces différents exercices participatifs et démocratiques entre acteurs étatiques et non étatiques sur la valorisation du rôle et de la place des autorités traditionnelles dans le cadre de la démocratie et de la décentralisation », a rappelé le président de Cri 2002, Dr Abdoulaye Sall.

Selon lui, cette consécration de chefs et autorités  traditionnels est celle de la décentralisation. Car, elle cérémonie traduit concrètement le partenariat qui unit le cercle de Koutiala à Cri 2002.

Il a précisé que si cette consécration donne des avantages aux chefs de village, elle leur confère également des devoirs et des obligations d’aider l’Etat et les collectivités territoriales comme par exemple dans la mobilisation des ressources financières auprès des contribuables. « Les droits, ils sont acquis, ils restent maintenant à chacune des parties à assumer démocratiquement ses responsabilités, principalement, dans les domaines de la mobilisation des ressources financières (TDRL), de l’information, de la formation, de la sensibilisation, de la mobilisation citoyenne pour le portage des réformes institutionnelles, du référendum et des élections générales de 2012. Nous avons toutes les cartes en main pour maîtriser et réussir ce challenge.

Que Dieu bénisse notre cher et beau pays, le Mali de nous tous », a déclaré le président de CRI-2002. Avant de rassurer que tout sera mis en œuvre pour renforcer les capacités des chefs de village, désormais légitimés dans leur fonction.

La cérémonie de consécration a été suivie par la présentation de la fiche d’élaboration des répertoires locaux par le Secrétaire général de Cri 2002, Modibo K. Keïta et leur remplissage par les chefs de village et de quartier présents. La journée d’aujourd’hui est consacrée à la présentation et à la validation des modules de formation pour la mobilisation des ressources humaines, matérielles et financières.

Cri 2002 sera demain à Sikasso pour le même exercice d’engagement public pour une collaboration forte et efficace des chefs et autorités traditionnelles avec la tutelle, les élus locaux et les collectivités dans leurs missions et attributions.

Soumaila GUINDO

Depuis Koutiala

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Foutaises des chefs traditionnels???? De la reculade dans un état de droit!
    Chef religieux, chef traditionnel, préfet…….

  2. des imbécilité pour nous distraire et nous faire oublier nos vrais problèmes

Comments are closed.