Crise au sein du football : Un bureau parallèle “mort né” présidé par Mamadou Dipa Fané !

0
Mamadou Dipa Fané
Mamadou Dipa Fané

Malgré qu’ils n’aient pas la majorité (50% + 1) des votants, les “frondeurs” ont tenu leur petite réunion dans un hôtel de la place, le dimanche 30 août dernier. Le but essentiel de cette rencontre était de faire un “Coup d’Etat” à l’actuel Président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Baba Diarra. Heureusement,  le département des Sports et le Comité National Olympique et Sportif du Mali (CNOSM) n’étaient pas représentés à cette réunion.

Au finish, les “frondeurs” ont mis en place un bureau parallèle qui n’a aucune légitimité au regard  des textes qui régissent la FEMAFOOT. C’est dire que c’est tout simplement un bureau “mort né”. Déjà, il y a une confusion pour présider ce bureau illégitime. Tantôt, on parle de Mamadou Dipa Fané, tantôt, c’est Seydou Ag Abéta, président de la ligue de football de Kidal.

Les “frondeurs” ont également reconduit dix membres de la liste de  Boubacar Baba Diarra lors de l’Assemblée générale élective du 8 octobre 2013 à Mopti. Ces personnes disent ne pas être concernées par ce bureau fantoche.

En tout cas, c’est le Comité exécutif dirigé par Boubacar Baba Diarra qui gère les affaires du football malien. Le siège de la FEMAFOOT est occupé par l’équipe de l’Inspecteur général de police. Certainement que les putschistes vont devoir se trouver un autre abri. De toutes les façons, ils ne seront reconnus ni par la FIFA ni par la CAF. Selon nos sources, les personnes concernées par ce “Coup d’Etat” risquent d’être suspendues et même radiées à vie par l’instance dirigeante du football mondial pour “indiscipline“.                                                              

Alou B. HAÏDARA

PARTAGER