Crise du Nord : Dons de vivres et des consultations médicales gratuites aux populations déplacées

1

L’ONG espagnole « Mujeres en zona de conflicto » (MZC) vient de voler au secours des populations déplacées de la Commune de Gao à Bamako. Distribution de vivres et des consultations médicales gratuites avec distribution de médicaments à la Clinique Mah Doumbia de Boulkassoumbougou étaient au programme.

Le 1er septembre 2012, MZC, dans le cadre de son Projet d’appui a la prévention des crises alimentaires au Nord du Mali, a procédé à une distribution de vivres. 14 tonnes de mil, 7 tonnes de riz, 700 litres d’huile et 140 grandes boites de lait Nido  ont été distribués à 131 familles déplacées de Gao et installées à Bamako. « L’ONG espagnole MZC, en accord avec ses partenaires et en collaboration avec la Mairie de Gao, a décidé de voler au secours des populations de Gao déplacées a Bamako », a indiqué Mohamed Ag Akératane, Coordinateur des activités de l’ONG espagnole au Mali.

Selon lui, l’ONG intervenait déjà dans la Commune de Gao avant la crise. « Mais, avec le déclenchement des hostilités et face au déplacement des populations, nous avons sollicité nos partenaires pour les assister à Bamako », a-t-il ajouté. Mme Seina Issa Maiga, 4eme adjointe au Maire de Gao, a ensuite procédé à la remise symbolique des vivres à deux dames triées sur le volet. Se basant sur le fait que les déplacés ont des difficultés énormes à Bamako, loin de la base de leurs activités habituelles, l’ONG espagnole MZC et l’ONG MEDES-SAPCOM se sont donné la main pour voler à leur secours sur le plan de la santé. A cet effet, une journée de consultations médicales gratuites, suivies de distribution de médicament, a été organisée le dimanche 2 septembre 2012 à la Clinique Mah Doumbia à Boulkassoumbougou. Initiée pour les populations déplacées de Gao à Bamako, la consultation gratuite, avec distribution de médicament, a été ouverte à toutes les couches de la population malienne.

Et, pour servir de façon convenable tous les patients, la Clinique Mah Doumbia a ouvert plusieurs services : 2 salles de médecine générale, 2 salles de pédiatrie, une salle de gynécologie, une salle de dermatologie, une salle d’odonto stomatologie, une salle d’acuponcture et des salles d’examen complémentaires (laboratoire, radiographie et échographie). « Nous avons pris toutes les dispositions pour consulter au moins 400 malades. Mais, il n’y a aucun doute, ce chiffre sera dépassé », nous a indiqué Dr Sidi Konaté, médecin permanent de la clinique Mah Doumbia.

Assane Koné

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bonjour Monsieur le Responsable, nous sommes une association chrétienne, nous faisons des dons et des soins aux pauvres; actuellement nous avons ouvert un centre de santé dans un quartier reculé de Lomé, on a besoin d’un Echographe pour pouvoir aider les femmes enceintes svp si vous pouvez nous aider. le nom du centre est CMS GADH .MERCI
    µ

Comments are closed.