Débat hier sur la Déclaration de politique générale à l’Assemblée nationale

5

 -” Il n’y a pas de dépenses de prestige au niveau du Gouvernement mais des dépenses utiles “, le Premier ministre dixit

– ” Ce document est une suite de copier-coller “, rétorque l’opposition

La déclaration de politique générale du Premier ministre Modibo Keîta
Le Premier ministre Modibo Keîta

Durant plus de six heures d’horloge, le débat sur la Déclaration de politique générale (DPG) du Premier ministre Modibo Kéita a retenu l’attention de toute la République hier, à l’Assemblée Nationale, sous la présidence de l’honorable Modibo Kéita. Les députés dont Yacouba Michel Koné, Me Zoumana N’Tji Doumbia, Aguissa Seydou Touré, Salia Togola, Salia Togola, Fatoumata Niamaly, Mamadou Lamine Djiguiné, Moussa Diarra, N’Doula Thiam, Karim Kéita, Belco Bah, Idrissa Sankaré, Hady Niangado, Bréhima Béridogo, Mahamadou Hawa Gassama, Alkaïdi Mamoudou Touré et d’autres ont exprimé diverses préoccupations et soutenu ou critiqué les projets annoncés par le Premier ministre Modibo Kéita dans son document de 20 pages présenté le lundi 8 juin devant la Représentation nationale. Et le Premier ministre de déclarer que le gouvernement mettra tout en œuvre pour assurer un mieux être aux Maliens

Le Premier ministre, Modibo Kéita a expliqué sa volonté d’améliorer la qualité des services publics pour une meilleure prise en charge des préoccupations de la nation. Il s’est félicité du satisfécit de pans entiers de la communauté internationale sur la gouvernance du Mali. Il a mis un accent sur le prix décerné le 7 juin dernier à Rome par la FAO au président de la République pour les efforts faits en matière de lutte contre la sous-alimentation, à travers l’affectation de 15 % du budget national au développement agricole.

Au plan sécuritaire, le Premier ministre n’est pas allé dans les détails par rapport à l’actualité et aux dernières évolutions de la situation sur le terrain. Il a néanmoins indiqué que sur les derniers événements survenus à Misséni, dans le cercle de Kadiolo, Modibo Kéita a souligné  qu’il s’agit d’une alerte que le gouvernement saura juguler. ” Nous sommes conscients de cette alerte et les informations dont nous disposons nous permettront de réajuster notre stratégie en matière de lutte contre le terrorisme “, a-t-il ajouté.

Et le Premier ministre de souligner que les dépenses faites par le gouvernement sont toutes utiles et non des dépenses de prestige. Avant de souligner le bien-fondé des travaux de construction de la résidence des hôtes de marque.

Sécurité renforcée avec une armée mieux structurée

Pour l’honorable Karim Kéita, non moins président de la Commission Défense de l’Hémicycle, la DPG hiérarchise les besoins en mettant l’accent sur la sécurité des personnes et la protection de leurs biens dans un environnement de paix. ” Cependant, comme vous le mentionnez dans votre déclaration, en évoquant la mise en œuvre de l’accord, les étapes à venir seront cruciales pour la consolidation de la paix, notamment avec le concours des forces de défense et de sécurité requinquées par une loi d’orientation et programmation militaire “, a-t-il déclaré à l’endroit du Premier ministre. Et d’encourager la réflexion sur la recherche de financement de la loi d’orientation et de programmation militaire. ” Nous embrassons tous le souvenir d’une armée autrefois puissante, respectée et bien équipée. Cette armée d’antan fut le fruit d’un partenariat avec l’URSS, dans un contexte de guerre froide dont nous avions su tirer profit, notamment en nous dotant de vecteurs aériens tels que les avions de chasse mais surtout de bases aériennes telles que la base 101 de Sénou “. Celle-ci, a-t-il précisé, était d’une importance stratégique pour les ponts aériens cubains et soviétiques.

Et le député élu en commune II du district de Bamako d’indiquer que les députés pourront voter bientôt la ratification d’un traité de coopération en matière de défense avec la République française. “ A la différence des accords de défense qui tendent à confier la sécurité d’un pays à un autre et à autoriser l’intervention directe d’une armée étrangère, ce traité instituera une coopération dans les domaines tels que : les échanges de vue et d’informations, l’organisation, l’équipement et l’entrainement des forces, l’organisation de transits, de stationnements temporaires, d’escales aériennes, du conseil aux forces, de la formation des membres du personnel malien, etc “.

Pour l’honorable Karim Kéita, les forces armées et de sécurité devront avoir bientôt leur centre d’études stratégiques, qui sera un think thank de référence qui s’adressera prioritairement aux décideurs politiques et économiques.

Projets routiers appréciés par des députés

Pour sa part, l’honorable Yacouba Traoré, le président de la Commission Travaux publics de l’Assemblée nationale, a rappelé que la route précède le développement. Et, dira-t-il, les projets routiers retenus dans cette  DPG répondent de façon générale à l’attente des objectifs de désenclavement intérieur et extérieur du Mali.

A le croire, une avancée notoire est déjà atteinte dans la mise en œuvre des projets structurants comme la route Bamako- Koulikoro en 2×2 voies, le pont de Kayo, la voirie de Ségou (10 km), l’échangeur au rond point de Markala. Il a aussi cité d’autres chantiers d’infrastructures routières.

Pour l’honorable Yacouba Traoré, malgré les énormes efforts consentis dans le programme de désenclavement en si peu de temps dans un pays avec beaucoup de défis à relever, il faut que le gouvernement jette un regard attentif sur quelques tronçons routiers, dont les axes Koury-Kifosso-Kimparana, Yorosso-Boura-frontière du Burkina, Yanfolila-Guélinkoro-Frontière guinéenne, Ouélessebougou-Sélingué-Faraba, Somadougou-Wo. L’élu de Ségou a félicité le gouvernement pour les efforts qu’il fait en terme de désenclavement et d’aménagement des routes avec le projet d’achèvement, d’extension et de modernisation de l’aéroport international de Bamako-Sénou dont les travaux viennent de démarrer. Ce qui, a-t-il expliqué, permettra au Mali de renforcer sa capacité de sécurisation et de sûreté en matière de transport aérien.

Des critiques acerbes de l’opposition

Pour leur part, des députés de l’opposition comme Mahamadou Gassama, Alkaïdi Mamoudou Touré ont mis l’accent sur de ” nombreuses insuffisances ” du document présenté par le Premier ministre Modibo Kéita.

Il s’agit, a dit le député Touré, de l’insécurité criarde. ” Faut-il fuir ou quitter le pays ? “, a-t-il questionné. Avant de dénoncer l’absence de toute réforme concernant le secteur privé.

Il a, en outre, dénoncé ce qu’il a appelé ” le vain mot de l’indépendance de la justice. Il n’y a aucune amélioration du secteur de la justice, depuis l’installation du nouveau président de la République “. Et d’ajouter que la lutte contre la corruption et la délinquance financière demeure un vœu pieux. Puisque, dira-t-il, l’année 2014 a été décrétée année de la lutte contre la corruption ; mais c’est durant cette année que l’on a assisté à une course effrénée à l’enrichissement, à la corruption, à des malversations de toutes natures. Il est ainsi revenu sur le dossier de l’avion présidentiel et de ” surfacturations de l’achat d’équipements militaires… Des cadres soupçonnés de malversations sortis du gouvernement ont été nommés le lendemain à la présidence de la République “, a-t-il fulminé. Et l’honorable Gassama de marteler que la DPG du Premier ministre n’est qu’une suite de copier-coller incohérent qui ne donne aucun timing de concrétisation des intentions annoncées.

Les débats se sont poursuivis tard dans la soirée alors même que l’on ne doute pas que le vote de confiance au Premier ministre sera une réalité ; étant donné que le gouvernement dispose d’une majorité confortable à l’Assemblée nationale.

Nous y reviendrons.

Bruno D SEGBEDJI

 

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Au sortir d’une guerre,on se doit etre indulgent envers un programme du Gouvernement apres-crise; les infrastructures ont ete delaissees ,il faut les reprendre;il faut organiser les services publics ,reouvrir les centres de sante et les ecoles.Le programme presente temoigne le travail serieux des departements ministeriels sous la directio du Premier Ministre.Il y a cependant des lacunes graves :l’insuffisance de la production electrique et plus de raccordement du Nord par la voie ferree et l’identification d’un partenaire ou des partenaires strategiques.Le projet de voie ferree est autant d’importance economique que strategique.Il faut aussi des bateaux dragueurs qui puissent tirer plusieurs chalants-marchandise et chalants-citerne sur le fleuve.Le chemin de fer est strategique pour mettre fin a l’isolement du Nord ,son ravitaillement en nourriture et le transport des troupes de defense nationale.En ce qui concerne l’augmentation de la capacite electrique pour faire face aux besoins grandisants des villes et aux besoins d’une industrialisation qui peut etre grande consommatrice d’electricite,il faut nouer un partenariat avec la Guinee pour l’equipement de certains grands sites de barrages hydroelectrique et le financement des lignes de haute tension electrique,soit dans le cadre OMVS,SOIT SUR LE PLAN BILATERAL.Entre temps les potentialites du bassin du fleuve Senegal doivent etre exploitees et epuisees.Pourquoi la Guinee?A cause de ses ressources naturelles exceptionnelles.Le financement d’un complexe moyen d’alumine/aluminium ou d’un complexe de fabrication d’acier electrique peut reduire notamment le prix de l’electricite produite en Guinee.Nous constatons que tous les travaux de grandes infrastructures en Afrique et au Mali,sont realises par la Chine.Le partenariat Strategique du Mali/Chine devient un facteur de la reconstruction du pays,qu’on le veuille ou pas.

  2. IBK le Mande Zonkeba a rate l’annee 2014 et l’annee 2015, un voleur comme lui ne peut pas lutter contre la corruption, un nepotiste ne peut pas lutter contre le favoritisme et il ne veut pas d’une justice independante car la justice va l’arreter avec sa famille et ses amis, IB est un echec complet.

  3. 2014 sera l’année de lutte contre la corruption
    Mon œil ibk prend les gens comme des ivrognes il faut qu’il pense que tout monde n’es pas comme lui

Comments are closed.