Démission forcée de Cheick Modibo Diarra : Dr Yaranga Coulibaly fera-t-il les frais ?

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Nommé au département de l’Agriculture à la faveur de la mise en place du gouvernement d’union nationale, l’ancien ministre de l’Agriculture, Dr Yaranga Coulibaly, mérite-t-il d’être reconduit ou mis à côté après la démission (forcée) du Premier ministre, Dr Cheick Modibo Diarra, président de son parti, RpDM ?

Dr Yaranga Coulibaly, ex-ministre de l’Agriculture

L’ancien ministre de l’Agriculture Dr Yaranga Coulibaly va-t-il conserver son fauteuil ? La question est abordée avec intérêt dans certains milieux de la capitale.

Pour certains observateurs en tant que cadre de parti politique (RpDM), Yaranga garde sa chance de conserver son fauteuil ou être simplement mis à la tête d’un autre département.  En tout cas, au sujet de la démission du premier ministre de pleins pouvoirs,  le capitaine Amadou Haya Sanogo est on ne plus clair : « Cheick Modibo était le seul blocage dans le fonctionnement du gouvernement ». Le tout nouveau Premier ministre, Diango Cissoko, lui dans ses premières déclarations, a laissé entendre  qu’il a besoin des hommes valables et intègres pour réussir sa mission.

Ces deux déclarations plaident à la faveur  de ce cadre compétent, discret et dévoué pour la cause de la Nation. Ce qui est bien logique, quand on sait d’une manière ou de l’autre, le ministre Coulibaly ne doit aucunement payer pour son appartenance au parti de l’ancien PM à qui il est capable de dire ce qu’il pense sans complaisance aucune.

A seulement trois mois à la tête du département de l’Agriculture, Dr Coulibaly a donné de l’espoir aux acteurs du secteur.  Outre le combat  des pratiques anormales dans le département,  Dr Yaranga avait déjà des projets pour l’agriculture dont le « projet d’agroville ». Ce projet se focalise sur la création d’une ville et installer les jeunes sur l’agriculture. Il a pour but, d’atteindre la sécurité et la souveraineté alimentaire, mais aussi  de contribuer à la réduction de la pauvreté et à la consolidation  de la paix sociale à travers la valorisation des produits agricoles et la génération des revenus.

Dr Yaranga, avait commencé à susciter un réel espoir aux yeux des partenaires techniques et financiers qui ne doutaient plus de l’engagement d’un homme engagé, dévoué et compétent.

Raisons politiques obligent, le ministère de l’Agriculture, longtemps dirigé par l’Adéma PASJ, pourrait se retrouver sous le contrôle du parti présidentiel qui y verra un moyen de garder sa mainmise  sur les 3 millions et quelques d’électeurs du monde paysan.

Cet intérêt ne devra aucunement faire perdre de vue aux autorités « le principe de l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ». Quitte au capitaine SANOGO, au président Dioncounda et à son nouveau Premier ministre, Diango Cissoko, de comprendre l’enjeu d’un gouvernement d’union. En reconduisant Dr Yaranga Coulibaly les autorités de Transition donneront une belle leçon d’équité dans l’attribution des portefeuilles pour la bonne conduite de la transition. Et le pauvre militant du RpDM ne pas être victime d’un changement dont il n’en est pour rien.

De source proche du RpDM, le troisième vice-président, Dr Yaranga COULIBALY était le seul à dire tout haut son point de vue à son président.

Dans tous les cas, c’est le Mali qui compte et nous avons le devoir de préserver l’intérêt national du Mali dont l’intégrité territoriale en se rappelant de notre devise : Un Peuple, Un But Une Foi

Lakabouré DIAWARA

 
SOURCE:  du   14 déc 2012.    

5 Réactions à Démission forcée de Cheick Modibo Diarra : Dr Yaranga Coulibaly fera-t-il les frais ?

  1. Kassin

    C’est événements se déroulent réellement entre 22 heures et 23 heures le samedi 15/12/2012 quelque part dans la banlieue bamakoise.

    -Officiers, Eh officiers venez voir!
    Venez vite!

    Eh Seyba, apporte moi la liste, vite!
    Allons dans la cour, allons, il fait plus frai la bas avec ce vent doux.

    -Garde à vous mon Capi, voilà la liste des ministres reconduits, tous nos ministres sont sur place et peau grattée à fait un bon boulot!

    -Bien Seyba, il me semble qu’il est plus intelligent que Big Man Zero, il va nous aider faire oublier le nord par les maliens pour un bon moment!
    Eh Seyba, appelle le Colonel-caporal!

    -Oui mon Capi, Ah là t’es devenu le meilleur chasseur du Mandé « Karamogo i dan sago »
    « Karamogo i dan i dan i ni ko »
    Même RFI et AFP, tout le monde parle de ce faux problème de nouveau gouvernement qu’on a créer.

    Personne ne parle plus du nord, à part une émission de TV5 , mais c’est loin d’être le succès.
    Les internautes maliens ne jurent que par Diango Cissoko et son gouvernement Cheick Modibo Diarra mais sans Cheick Modibo Diarra.

    T’es génial mon capitaine!

    -Avec quelques nouveaux quand même hein, Manga Dembelé, un nouvel arabe un certain Ould…
    Kiakiakiakiakia, je fais comme Tamacheq voleur, ce quand même marrant qu’on a pu détourner les maliens de tous leurs objectifs et tout le monde a oublié qu’on a reçu des armes débloquées de Conakry.
    Ah vraiment on est tranquille maintenant, même Kidal Info s’engouffre dans la dans tête baissée.

    -La magie est que ça marche à tous les coup et tout le monde croit que Diango va faire des miracles.

    -Miracles ou pas mon colonel-caporal, il faut qu’il nous donne plus de pignons que Big Man Zero sinon lui on lui fera trainer sur le goudron avant qu’il signe sa démission.

    Avertit le Lieutenant-capitaine Konaré pour qu’il suit de près!

    -Non Capi, on ne fait pas ça avant 8 mois, comme cela on gagnera autant de temps avant que quelqu’un vient nous déranger avec cette affaire du nord.

    -Eh Seyba, que disent les américains?

    -Ils ne veulent pas d’actions militaires au nord à cause de nous et de tous ce qu’on fait sur le pouvoir transitoire au Mali, et ils veulent un président élu carrément, ce que les maliens ne veulent pas.
    Tout le monde est d’accord avec nos bêtises.

    -Très bien Seyba, comme cela on dors tranquille à Kati ici pendant longtemps avec femmes et alcool.

    Elle n’est pas belle la vie?

    J+12

  2. emoo

    Cet engouement à devenir ministre à tout prix dans ce pays est symptomatique des vraies valeurs de notre societé…. s’enrichir, se servir et non servir le pays…. et cela a atteint son point culminant avec la défection des militaires qui ont fui le champ de bataille, celui en temps normal de l’honneur, pour se terrer à Kati, dévaliser les banques, agresser les hommes sensés riches et aux affaires…

    Cette gangrène a atteint les jeunes cadres et ravage même le milieu des étudiants et éleves… Un millier de CV…..en 48 heures… de quoi aller sur le Guiness Book…

    Comme si l’on ne peut servir son pays qu’en étant….. Ministre.

    C’est terrible…. l’état d’esprit actuel de notre pays, quand tout le monde y compris les rebelles MNLA qui ont eu des milliards ne pensent qu’à se sucrer sur le dos de la mère patrie… et non la servir et la rendre forte….. Le Mali est devenu le Yélebougou de la planète à cause de tout ceci….

    La douleur me ronge…

  3. tiefari

    :mrgreen: :mrgreen: cher lakabouré traore pas diawara,te cache pas on va te donné des fessier :-D :-D :-D

  4. Younouss

    Lakaboure tremble deja car il voit ses propres avantages hypotheque si yaranga partait. c’est cela le griotisme et le journalismealimentaire. Si le monsieur est competent, Dioncounda et Django vont surement le maintenir! de quoi avez vous peur, LAkaboure?

  5. Elkondor

    Ton article, cher Lakabouré DIAWARA, me semble trop fleuri envers le Dr Yaranga qui a été mon prof. En 3 mois d’activité, aucun ministre n’a vraiment cartonné. Aucun ! et ceux qui bougeaient, comme Dr Mamadou SIDIBE de l’action sociale, c’est justement parce que le social a chaud !!!
    Le blocage des budgets durant le second semestre a stoppé toutes les activités dans tous les départements ministériels sauf la primature.
    Alors raconte pas ta vie STP