Editorial : Rien ne sera plus comme avant

14

Un Etat voyou qui utilise les emblèmes de la Nation et les institutions corrompues de la République pour concevoir et manager une économie parallèle criminelle au grand dam des populations vulnérables, pauvres et ignorantes qui ont été les seules victimes directes de l’occupation du territoire. Le Mali n’en veut plus.

ABDUn Etat où une minorité d’individus qui, du simple fait de la couleur blanche de leur peau, maintient honteusement les populations majoritaires noires dans une situation dégradante de sujets « volontaires » avec la complicité de l’Etat central et de ses démembrements au mépris des règles les plus élémentaires de droits à la propriété, à la promotion sociale et à la démocratie. Les maliens ne l’accepteront plus.

Un Etat où règne une corruption endémique poussée à l’extrême au point de transformer des artisans analphabètes en cadres supérieurs de l’administration, des ouvriers et bouchers en médecins, des lycéens mineurs en militaires. Les citoyens sérieux y mettront un terme.

Un Etat dirigé par des hommes vicieux et corrompus qui travestissent les règles édictées par les ancêtres pour maintenir la femme dans un état d’objet qui n’est utile que pour le sexe et les dures labeurs, et le jeune dans un état d’ignorance et d’oisiveté qui le confine à la mendicité, au vol, au mensonge et à la toxicomanie. Une aussi horrible escroquerie ne prospèrera plus au Mali.

Un Etat qui a réussi la formidable prouesse de promouvoir une société malienne contemporaine dans laquelle le courage et l’honnêteté sont transformés en  folie, et le mérite, la connaissance et la compétence en malédiction. Cela les populations n’en veulent plus.

Un Etat promoteur de l’enrichissement sélectif sans efforts qui a fini par rendre le peuple paresseux et désespéré, donc facile à acheter et à vendre au gré de la direction du vent.

Un pays où des citoyens paient 4 à 5 millions pour un poste en douanes, aux impôts et au trésor qui ne te garantit qu’un salaire misérable de 40.000 fcfa, mais avec des « opportunités » infinies de vol, de corruption, et de concussion sans risque.

Un Etat pour lequel l’assemblée nationale, sensée être la représentation nationale du peuple, se mue en bras armé du Président (gouvernement) contre le peuple. Alors ça suffit ! Le peuple en a plus que marre !

Aliou Badara Diarra

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Oui rien ne sera comme avant mais quels sont tes moyens pour parer à toutes éventualités?
    Avec le simple slogan sans réaction ce qui arrivera est plus à craindre.
    Prenez garde!

  2. A cause des pĂ©ripĂ©ties interminable pour la regularisation de sa situation d’ancien Redacteur en Admistrateur comme d’autres : Mon père me disait : “JE CROIS QUE C’EST PAR RECONNAISSANCE DU MERITE DES ANCIENS ADMINSITRATEURS DE LA FONCTION PUBLIQUE : SI TEL EST LE CAS ON DOIT PLUS SE BATTRE POUR CELA … PUISQU’ON LE MERITE… SINON CE N’EST PAS LA PEINE !

  3. Sous d’autres cieux, il y a des ”Y en a marre”. Qu’avons-nous au Mali?
    Il est certain que des hommes intègres existent au Mali. Le problème est que la majoritĂ© des maliens n’en veulent pas. ILS SONT TAXES DE MAUDITS PAR TOUTE LA SOCIETE! Quand le malien ordinaire critique la corruption et le nĂ©potisme, il veut simplement dire: ”Pourquoi volez-vous sans me donner ma part ?”.
    Mais en démocratie, ce sont les moyens financiers et organisationnels immenses qui gagnent des élections libres et transparentes, de sorte qu’inévitablement les mêmes reviendront, la jeune génération étant dépourvue de ces moyens, à supposer que cette nouvelle génération soit honnête et patriote. Car c’est de cela qu’il s’agit essentiellement. Et il ne faut pas nier que des réalisations merveilleuses ont été réalisées durant ces vingt dernières années.

  4. Ne pas jeter le bĂ©bĂ© avec l’eau du bain. Si vous avez des preuves de ce que vous avancez, aidez la justice Ă  y mettre un terme. Une chose est de critiquer, une autre chose est d’en apporter les preuves…

  5. CHACUN A COMPRIS CE QUE CE MONSIEUR VEUT DIRE. ACCEPTER OU PAS EST LA QUESTION CAR PERSONNE VEUT PLUS UNE GESTION CONSENSUELLE POUR PILLER CE PAYS. ON VEUT PLUS DE CES PREDACTEURS CONVERTIS.

  6. « Un Etat dirigé par des hommes vicieux et corrompus qui travestissent les règles édictées par les ancêtres pour maintenir la femme dans un état d’objet qui n’est utile que pour le sexe et les dures labeurs, et le jeune dans un état d’ignorance et d’oisiveté qui le confine à la mendicité, au vol, au mensonge et à la toxicomanie. »Aliou Badara Diarra
    Je crois qu’en une phrase vous aviez peint la gestion du Mali pendant ces vingts dernières années.Vraiment tout est bien dit .Je crois qu’il est grand temps de passer à l’action.Aujourd’hui le Mali a besoin d’une jeunesse responsable soucieuse de son avenir sans laquelle pas de décollage.La voix des urnes demeure aujourd’hui la voix royale pour le CHANGEMENT.Que la JEUNESSE foule du pied la corruption et choisir le CANDIDAT IDEAL.

  7. “Un Etat dirigĂ© par des hommes vicieux et corrompus qui travestissent les règles Ă©dictĂ©es par les ancĂŞtres pour maintenir la femme dans un Ă©tat d’objet qui n’est utile que pour le sexe et les dures labeurs, et le jeune dans un Ă©tat d’ignorance et d’oisivetĂ© qui le confine Ă  la mendicitĂ©, au vol, au mensonge et Ă  la toxicomanie.”Aliou Badara Diarra
    Je crois qu’en une phrase vous aviez peint la gestion du Mali pendant ces vingts dernières annĂ©es.Vraiment tout est bien dit .Je crois qu’il est grand temps de passer Ă  l’action.Aujourd’hui le Mali a besoin d’une jeunesse responsable soucieux de son avenir sans laquelle pas de dĂ©collage.La voix des urnes demeure aujourd’hui la voix royale pour le CHANGEMENT.Que la JEUNESSE foule du pied la corruption et choisir le CANDIDAT IDEAL.

  8. ne vous meprenez de ce Monsieur Diarra. Ce qu’il dit est tres vrai. On ne peut plus rester les bras croises. j’aimerais vraiment prendre contact avec vous. a bientot,

  9. A moins d’une rĂ©volution populaire patriotique anti-impĂ©rialiste, dĂ©mocratique, de rupture avec le nĂ©ocolonialisme qui jette Ă  terre la bourgeoisie compradore malienne et la classe politique pourrie qui la sert, on peut, sans se tromper, parier que tout , mais tout sera comme avant; surtout dans un Mali tenu par la coloniale, des Ă©lections pipĂ©es d’avance Ă  venir et la bancocratie mondiale (FMI-BCE-BM).

  10. “Rien ne sera plus comme avant” pourquoi et comment ?

    Fais – tu prĂ©diction ? Tu es devenu prophete alors.

    Es – tu le prochain chef putchiste ?

  11. LE POVRE DIARRA EST ATEINT DE PARPHRENIE. IL NES SAIT PAS CE KIL ECRIT. MALEUREUSEMEN DE LE CABANON NE RESOIT PLUS DE PARAPHRENES NI DE DE PARANO.

  12. avant est mĂŞme meilleur qu’aujourd’hui.
    les gens disent que la junte est venue pĂ´ur nettoyer se trompent, la corruption continue et les nominations de faveur ont cours.
    ne devient pas rollins du ghana, qui le veut.

  13. je me demande comment la jeunesse malienne pense de cette situation catastrophique, JEUNE DU MALI reveillons-nous ensemble nous partirons un pays juste et equilitable oĂą il verra bon de vivre.Personne ne fera ce pays Ă  notre place, nous sommes les seuls et unique batisseurs.Nous sommes les seuls et uniques moteur du changement, yes we can.

    • Merci..joe…..pour ta reflection, nous jeunesse malienne c est maintenant ou jamais,,..comment sortir de cette situation catastrophique…le moment est venue de dire non..a ses. Politiciens porteurs de malheurs…vive le mali foprt et unie..

Comments are closed.