Elmehdi AG Hamaty lors du lancement de la 4ème édition du festival Ténéré : ‘’ L’insécurité n’empêchera pas ce festival ‘’

    0
    3

    Le lancement de la 4ème édition du festival Ténéré s’est déroulé le 6 décembre dernier à l’espace Touareg de Torokorobougou. C’était sous la présidence d’Elmehdi AG Hamaty, chef de cabinet du ministre de l’Artisanat et du Tourisme.

     

    Du 25 au 27 décembre, la ville de Tin Aouker dans la vallée du Tilemsi à Gao, vibrera au rythme de cette rencontre culturelle qui regroupera des artistes venus d’Afrique et d’ailleurs.   Le  festival Ténéré  est né de la volonté de l’association Danfo et Tartite en collaboration avec la mairie du Tilemsi, en vue de préserver la richesse culturelle sahélo-saharienne du nord  Mali.

     

    Placée sous le signe de la consolidation de la paix dans la bande sahélo-saharienne, cette 4ème édition se veut une plate forme d’échanges entre les hommes de culture.

    Selon Elmehdi AG Hamaty, chef de cabinet du ministre de l’Artisanat et du Tourisme, l’insécurité n’empêchera pas la tenue de cette 4ème édition. Les autorités maliennes ne ménageront aucun effort pour garantir la sécurité des participants a dit le Chef de Cabinet du département en charge du tourisme.

    Pour la présidente de l’association Danfo, Zéïnabou Oualette Mehdi, le Festival Ténéré offre l’occasion de montrer au monde entier une autre image des régions du nord, différente de l’étiquette de zone dangereuse que leur colle les médias occidentaux. Aussi, il permettra, selon elle, aux touristes, responsables politiques et habitants de la région, de discuter des problèmes auxquels la région est confrontée. « Il y a l’insécurité, mais cela ne nous empêche pas de vivre et de vaquer à nos activités », a déclaré la présidente de l’association Danfo. Le festival est parrainé par les ministres de la Culture, de l’Agriculture et de l’Artisanat et du Tourisme.

    Téné Koné, stagiaire

     

    Festival international de partenariat en Commune V :

     Le maire Bouacar Bah Bill satisfait de la 1ère édition

     

    Le festival international de partenariat initié par la mairie de la Commune V a fermé ses portes le lundi 5 décembre dernier, au stade Souleymane Mary Coulibaly. La cérémonie de clôture a été présidée par le maire de la commune Boubacar Bah Bill.

    Cinq jours durant (du 01 au 05 décembre), les responsables de la mairie de la Commune V ont échangé avec leurs partenaires à travers des conférences-débats et des échanges d’expériences. Dans  son discours de clôture, Bill s’est dit très satisfait du déroulement de cette 1ère édition, même si l’organisation n’a pas été très parfaite. Cette édition qui vient de s’achever a donné plus d’orientations aux responsables communaux pour l’organisation des éditions futures.

    Ce festival a été un véritable facteur d’échanges entre les participants du Mali et ceux venus du Ghana, du Niger, du Burkina-Faso, de la Guinée, du Togo et de la France. Au cours de ce festival, des formations sanctionnées par des attestations ont été  initiées par le Programme d’Appui au Développement  Culturel et Social (PADESC). L’occasion était bonne pour les artistes qui ont montré leur savoir-faire tout au long de ce festival, à travers deux points d’animation que sont le Centre Salif Togola de Sabalibougou et le stade Souleymane Mory Coulibaly. Les différents pays présents ont eu chacun une attestation de participation ainsi que des artistes. Vivement la deuxième édition.

    Drissa Togola

     

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.