Faridrôme de Blonba : Un espace de loisirs et de promotion des mets maliens

    0

    Le  samedi  23 Juillet 2011, la devanture du studio Blonba était prise d’assaut par un énorme public provenant des quatre coins de Bamako pour assister à l’ouverture du Faridrôme,  un lieu de vente de beignets à base de haricot. On pouvait y noter la présence du représentant du ministre de la Culture, Bah Diakité, le doyen Richard Toe, Dramé Atou Konaré, Sidi Dagnogo, patron de Spirit, le jeune Birama Cissé, fraîchement nommé chargé de mission au ministère de la Santé et d’autres amis et parents du promoteur de Blonba.

    L’ouverture de ce Faridrôme a été une cérémonie sans protocole. Le soin a été laissé au doyen Richard Toe de couper le ruban symbolique, avant la longue partie de dégustation au son de la musique. Un billard installé au milieu du Faridrôme occupait certains invités qui s’amusaient parfaitement, oubliant ainsi, pendant quelques heures, les affres de la vie mouvementée de Bamako et ses embouteillages.

    Promotion de l’art culinaire malien
    Ce Faridrôme est un vieux rêve que le promoteur de Blonba nourrissait depuis belle lurette. En effet, pour Alioune Ifra N’Diaye, il ne s’agit pas  seulement de faire la promotion de la culture malienne à travers seulement la musique et les arts. L’art culinaire a aussi besoin de promotion.
    Le Faridrôme, dans un premier temps, fera des mets à base de haricot, de mil et de fonio. C’est-à-dire qu’il  y aura du akra, fari, akra au poulet ou avec brochettes, etc. Le but est de démontrer le savoir-faire des Maliens, qui sont de fins gourmets. En tout cas, lorsque l’idée de création du Faridrôme vient d’un N’Diaye, un nom de famille dérivé de Diarra, cela ne surprend guère. Les Diarra sont connus comme de grands férus de haricot au Mali. C’est donc en fin connaisseur et bon consommateur de haricot qu’il a eu cette idée ingénieuse qui mérite un véritable coup de chapeau. Notons qu’en dehors des mets du terroir, le Faridrôme permet de s’adonner tranquillement à de sains divertissements comme le billard, le lido, le jeu de dames, le scrabble et autres jeux de cartes. 
                                               Kassim TRAORE

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER