Festival Culturel du Cercle de Niono : 4000 festivaliers pour faire de Niono une destination touristique prisée

    0
    2





    Zone extrêmement cosmopolite, le Cercle de Niono est un cercle très riche tant sur le plan du développement que sur le plan culturel.  4000 festivaliers dont 400 invités se sont donné rendez-vous dans la ville de Niono les 16, 17 et 18 décembre pour célébrer dans la communion la 1ère édition du Festival Culturel de Niono. C’est ce qui ressort de l’entretien que nous avons eu hier  soir avec le président de l’Association pour le Développement du Cercle de Niono (ADCN), M. Souleymane Coulibaly, non moins Procureur Général près la Cour d’Appel de Bamako.

    Premier du genre, le Festival Culturel du Cercle de Niono  est organisé par l’Association pour le Développement du Cercle de Niono,  en partenariat avec l’Union Européenne et avec comme Marainne, Mme Touré Lobbo Traoré, Première Dame de la République du Mali.  «Toguna Agro Industrie est le Sponsor Officiel», explique le président de l’ADCN.

     

    Pourquoi un festival Culturel  à Niono?

     Le président Souleymane Coulibaly a fait remarquer que ce festival  «est un moyen de regrouper la population du Cercle de Niono pendant un temps donné. Ce moment de communion est mis à profit pour échanger sur la problématique du développement de notre circonscription et faire prendre conscience à chacun que le développement dont il s’agit  est l’affaire  de chacun de nous, pris individuellement. Mais aussi et surtout collectivement autour des chantiers majeurs  dont l’objectif principal est d’amener les gens à prendre conscience de leurs situations, et de comprendre qu’ils n’ont pas d’autres choix que de s’unir dans l’entente pour relever le défi du développement de notre Cercle et ce, dans tous les domaines.»

    Ce festival qui verra la participation des personnalités venus d’horizons divers,  sera un espace du donner et du recevoir, un moyen d’expression culturel, mais aussi de développement.  C’est pourquoi d’ailleurs le président de l’ADCN explique que le Cercle de Niono est une zone extrêmement cosmopolite et que ce festival qui «sera très coloré, sera l’occasion pour nous de présenter au peuple malien et au monde entier, une partie de nos immenses richesses culturelles, touristiques à travers des danses, chants, masques, expositions d’objets  d’arts des ethnies bambara, peulh, tamasheq, bozo, somono, minianka,  mossi , dogon,  soninké, etc.»

     

    Les retombées attendues

     Au programme de cette première édition du Festival  Culturel de Niono, la pose de la première pierre de l’Ecole Km 26 se trouvant derrière la Gare de l’Office. Outre cette action de développement de la localité,  il y aura des carnavals à travers la ville de Niono qui commenceront au Stade municipal  où se déroulera une réjouissance populaire.  A ceci,  s’ajoute la visite des sites touristiques du Cercle  à savoir,  le Niono Pont Robert, la Piscine des Blancs à Falembougou, les sites de Niono, Pogo, M’Bewani et Seribala.  Une conférence, notamment la communication sur la santé sera le clou de cette rencontre festive, ainsi que la finale de la Coupe ADCN. Comme pour dire que tout Niono est sur pied pour réussir cet événement inédit. Du préfet du Cercle au dernier citoyen. Avec pour objectif, réussir  à tout prix cet important rendez-vous.

    Ce qui, à n’en pas douter, contribuera pour beaucoup au développement de la localité. Et le président de l’ADCN a été on ne peut plus clair : «Après ce festival, je suis convaincu que Niono sera une destination touristique prisée tant pour les nationaux que pour les étrangers».

    A propos de l’accueil et l’ébergement, le président Souleymane Coulibaly rassure : «Toutes les dispositions sont prises pour loger les 4000 festivaliers. Etant donné que le président de la Commission Sécurité de cette manifestation est le Contrôleur Général Sissouma, il n’y a rien à craindre. Nous relèverons le défi de l’organisation».

    Boubacar KANTE

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.