La 43ème session du conseil d’administration de la BDM-Sa s’est tenue hier à son siège : -5, 869 milliards de FCFA de résultat d’exploitation au terme des 9 premiers mois de 2011 – Un programme 2011-2015 adopté pour une implantation de la banque dans les pays membres de l’UEMOA

    0
    0

    La BDM-SA projette de s’implanter dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). ceci afin d’appuyer et d’accompagner nos concitoyens opérant  dans ces Etats. Cette implantation est l’un des objectifs inscrits dans le plan de développement à moyen terme 2011-2015 dont la Banque vient de se doter lors de la 43ème session de son Conseil d’administration qui s’est tenue hier mardi 27 décembre, au siège de l’établissement. Présidée par le PDG Abdoulaye Daffé, cette session a aussi adopté le budget d’investissement et d’exploitation de 2012. Enfin, les administrateurs ont pris connaissance avec satisfaction du résultat d’exploitation au terme des neuf mois d’activité de l’année 2011 qui se situe à 8 milliards 869 millions de francs CFA, contre 4 milliards 542 millions au 30 septembre 2010.

    Pour cette session ordinaire des administrateurs de la BDM-SA, les points inscrits à l’ordre du jour portaient essentiellement sur la revue de la situation de la Banque du 1er janvier au 30 septembre 2011, soit l’évolution de l’activité de la Banque sur les neuf premiers mois de l’année qui s’achève. Il y avait aussi l’examen et l’approbation des projets de budgets de l’exploitation et d’investissements de l’établissement au titre de l’exercice 2012 et du programme de développement qui à été adopté par les administrateurs. 

     Le document remis aux administrateurs, au titre de la revue, fait ressortir que l’évolution de la situation de la Banque au cours de l’année qui s’achève a été excellente. Au 30 septembre,  au terme de neuf mois d’activité, le résultat d’exploitation affiché a été de 5 milliards 869 millions de FCFA pour un objectif programmé de 5 milliards 388 millions. Les dépôts des clients auprès des agences se sont établis à 325 milliards de FCFA ; les emplois globaux sur le marché à 313 milliards de FCFA.

    "Dieu le Tout-Puissant nous a tous ici comblés, nous devons lui rendre grâce. Nous devons féliciter l’ensemble de nos collaborateurs qui ont rendu cette performance possible. Nous devons les féliciter pour leur engagement, leur détermination, pour la qualité de leur expertise qui a contribué à faire de notre établissement une banque profondément saine qui offre aujourd’hui à ses déposants le niveau de sécurité qui rassure ; à l’économie nationale l’accompagnement dont elle a besoin et à ses actionnaires le rendement qu’ils attendent " a expliqué le PDG Abdoulaye Daffé. Il a ajouté que ces réalisations sont aussi l’œuvre des administrateurs qui ont su "orienter quand il le faut, soutenir quand c’est nécessaire, tenir la main chaque fois que de besoin ".

    Concernant les points relatifs aux documents du programme à moyen terme et des budgets, il a exhorté les administrateurs à les examiner avec la rigueur qui les caractérise et de décider de la dotation de la Banque des moyens dont elle a besoin pour suivre avec succès le chemin qui la conduira à l’horizon 2015.

    Abdoulaye Daffé a souligné que les défis auxquels l’établissement doit faire face sont nombreux et variés et doivent être identifiés et relevés. Il s’agit des défis de son installation progressive sur le territoire des autres pays membres de l’UMOA pour permettre un meilleur accompagnement de nos opérateurs économiques, de la couverture du Mali profond pour offrir à chaque Malien les produits de cette banque citoyenne, de la prise en charge effective des besoins des Maliens de l’étranger grâce à une présence renforcée auprès de nos ressortissants hors UEMOA. Le PDG de la BDM-SA d’ajouter "Je n’ai pas de doute que chacun de ces objectifs est à notre portée car à la BDM-SA nous avons toujours su mieux faire qu’hier ".

    Faut-il souligner que la cérémonie d’ouverture de cette session a été l’occasion pour le PDG de la BDM-SA de présenter l’administrateur représentant la BMCE Bank du Maroc, Azzedine Alami, présent dans notre pays depuis quelques jours. Avant de terminer son intervention, Abdoulaye Daffé a profité de ces derniers moments de l’année 2011 pour souhaiter de vive voix à chacun des administrateurs, une très bonne et heureuse année 2012. Il a  émis le voeu que la nouvelle année apporte la bonne santé, la prospérité, la paix de l’âme et de l’esprit et qu’elle permette à la BDM-SA d’accomplir de nouveaux progrès pour davantage renforcer son positionnement sur le marché de l’UEMOA. Il espere enfin que 2012 soit pour le Mali une véritable année de concorde nationale.

    A la suite de Abdoulaye Daffé, l’administrateur pour le compte de la BMCE Bank du Maroc, Azzedine Alami s’est exprimé ainsi : "La BDM-SA nous a habitué à des résultats performants, des résultats à deux chiffres. Les fondements de notre banque sont bons. Je pense que la BDM-SA est de plus en plus universelle. Elle a inscrit au centre de ses préoccupations les clients. Je note avec satisfaction que l’exécution de l’ancien programme a été faite avec satisfaction et le nouveau programme prend en compte  les défis qui s’imposent tant sur le plan national que sous-régional. Je pense qu’avec la volonté qui anime chacun de nous et les moyens, nous pouvons exécuter ce nouveau plan avec succès ".

    Au nom de la BOAD, Jean Mercel Aboumon a félicité le management de la BDM-SA avec à sa tête le PDG, Abdoulaye Daffé qui, malgré un environnement toujours concurrentiel, a su faire ses preuves au Mali. Au nom du secteur privé qu’il représente dans le Conseil d’administration, Dr Ousmane Ba a remercié le PDG et son équipe «pour leur esprit gagnant qui permet engendrer des résultats régulièrement croissants constatés d’une session à une autre».

    Youssouf CAMARA

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.