Le mariage du siècle aujourd’hui au Babemba : Amelie Wabeyi et Decothey s’uniront pour le meilleur et pour le pire

    0

    C’est ce vendredi 8 juillet 2011 à 21 heures précises, qu’aura lieu le mariage du siècle entre Amélie Wabeyi et Decothey. Les deux humoristes comédiens de la série «Ma famille», très connus,  ont choisi la ville de Bamako pour célébrer leur mariage. Seulement, ce mariage n’est pas comme les autres: à l’accoutumée, c’est l’homme qui dote la femme. Cette fois-ci ce sera le contraire. C’est Amélie qui dotera Decothey. Bamako Hebdo est allé à la rencontre des nouveaux mariés à quelques heures du grand jour, pour recueillir leurs impressions. Entretien.

    Bamako Hebdo:
    Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de Bamako Hebdo ?
    Je m’appelle Amélie Wabeyi. Artiste comédienne de nationalité ivoirienne.


    Qu’est ce qui fait l’actualité d’Amélie?
    Je suis aujourd’hui à Bamako suite à des appels téléphoniques des Maliens qui m’ont fait comprendre qu’il y a Decothey qui me cherche partout et dit qu’il est prêt pour que je l’épouse. J’ai donc décidé de venir le rencontrer. Mais je ne sais pas si c’est par amour ou bien à cause de mon argent qu’il réclame ce mariage. Alors une fois arrivée à Bamako, je l’ai rencontré et il m’a exprimé le vœu d’une union, mais seulement il me demande de le doter.

    Es-tu prête à le doter ?
    Cette question, vous savez, je ne peux pas y répondre toute seule. Est-ce qu’une femme devrait doter un homme? Depuis 2002, ce problème je l’ai posé à mes sœurs ivoiriennes, et ça été débattu à l’Assemblée nationale. Malheureusement, les élus n’ont  pas accepté. Mais Decothey n’entend pas çà de cette oreille, il est aujourd’hui au Mali et ne cesse de m’embêter.

    Il tient  vraiment à ce que je le dote. Comme je disais tantôt, je ne peux pas prendre cette décision toute seule. J’appelle donc mes sœurs maliennes de me venir au secours, de sortir massivement et de se rendre au Babemba, ce vendredi 8 juillet 2011, afin qu’on puisse débattre et trouver une solution à ce problème une fois pour toute . Sinon, moi personnellement, à cause de l’amour que j’ai pour Decothey, je suis prête à le doter. Il a déjà payé sa robe de mariage et tous les accessoires. Tout est fin prêt pour le grand jour.

    En ce moment qui finance le mariage ?
    C’est moi, bien sûr ! Et je sais aussi que mes sœurs, quelque soit la décision que je vais prendre, me soutiendront. Vous savez, le cœur à ses raisons que la raison elle-même ignore. Moi j’aime Decothey et je suis prête à tout. Et puis, je suis vraiment  fatiguée de cette histoire.

    J’aime un homme, mais qui me demande de le doter. Il faut que mes sœurs viennent vraiment me dire ce que je dois faire.

    Parlant de la solidarité féminine, quelles sont celles que vous avez contactées personnellement pour vous venir en aide ?
    La Première dame, Madame Touré Lobo Traoré, est mon premier soutien. Nous communiquons chaque fois au téléphone et elle ne cesse de me renouveler son soutien. Elle me dit, à chaque fois, Amélie tiens bon. Quelle que soit ta décision, je suis avec toi et te soutiendrai jusqu’au bout. Il y a aussi la cantatrice malienne, Babani Koné, qui a mobilisé les femmes pour se rendre au Babemba, ce vendredi 8 juillet, a fin qu’ensemble nous trouvions une solution. Mais vous savez, mes sœurs connaissent  toutes le degré d’amour que j’ai pour Decothey. Raison pour laquelle je peux avouer que notre mariage aura effectivement lieu.

    Le mot de la fin ?
    Decothey veut que je le dote, que je m’occupe des problèmes financiers du foyer. Mais moi, je dis que si jamais les hommes décident qu’on les dote, qu’ils acceptent aussi que les rôles changent. Voilà pourquoi j’exhorte encore une fois de plus mes sœurs à se rendre massivement au Babemba pour qu’ensemble nous trouvions une solution à ce problème.

    Decothey répond à quelques questions de Bamako Hebdo au sujet de son mariage

    Qu’est ce qui justifie la présence de Decothey à Bamako?
    Je suis à Bamako pour me marier ou du moins qu’on me mari. Je puis déjà dire aux lecteurs que c’est le mariage du siècle qui s’annonce dans quelques heures.

    Pourquoi parle-t-on du mariage du siècle ?
    C”est vrai que chaque jour on célèbre les mariages, mais la différence est que  cette fois-ci c’est la femme qui envoie l’homme à la mairie, ça c’est d’un. De deux, pour assister à un mariage, généralement, on ne paye rien. Mais pour le cas de ce mariage, l’entrée est payante. Ça aura lieu au Babemba, ce vendredi 8 juillet 2011. Le ticket d’entrée est à 5000 FCFA seulement, et le samedi 9 juillet, mon couple offrira  un  cocktail à l’espace Bouna, l’entrée est à 2000 FCFA.

    Qu’est-ce qui vous a motivé pour demander à être doté par une femme ?

    Depuis Jésus Christ, pendant et après, c’est la routine. Pourquoi  c’est toujours l’homme qui devrait doter la femme,  ou du moins s’occuper des problèmes du foyer ? Il faudrait que les choses changent, que les femmes essayent aussi de prendre la famille en charge afin que nous les hommes nous essayions de souffler. Que notre argent nous permette aussi de prendre soin de nous. Et la réalité est telle que même dans la bible, Dieu a dit que " l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme " et non le contraire.

    Pensez-vous que c’est une bonne décision ?
    Oui, c’est une très bonne décision. Si enfin cela doit se réaliser ce vendredi au Babemba, sachez que c’est un travail que j’abats depuis 2002. Nous les hommes, nous sommes fatigués de trouer nos poches pour les femmes. Il faut que cela change. C’est d’ailleurs la femme qui dit " je suis dans mon foyer " et pour cela il faudrait qu’elle assume.

    Le mot de la fin ?
    J’appelle mes frères à se rendre massivement au Babemba pour apprendre les techniques que je vais leur montrer pour pousser les femmes à nous doter, pour qu’enfin nous puissions, nous aussi, faire des économies, garder notre argent, prendre soin de nous, etc. Nous ne connaissons jamais ce qui se trouve dans le bulletin de salaire d’une femme or le notre, avant même qu’on ne perçoive notre salaire, a déjà fait l’objet de répartitions. Alors mes frères ,rassurez -vous, tout ça va changer. J’ai d’ailleurs créé un site où se trouvent déjà quelques techniques, c’est : www.gigolo.ci. 
    Réalisé par Clarisse NJIKAM

    PARTAGER