L’UM-RDA de la CVI opte pour la carte Bittar

0
0

C’est sous le sceau de la Convention ‘’pour un Mali émergent’’ que la section VI, UM-RDA du district de Bamako a décidé de faire cause commune avec le candidat Jeamille Bittar  à  l’élection présidentielle de 2012. La cérémonie de cette union a eu lieu, samedi 18 février dernier, sur le terrain des sports des 1008 logements de Yirimadio.

 

Cette cérémonie avait l’allure d’une soirée de ‘’Balani’’. Mais, elle était chargée de significations.

Il s’agissait, selon le coordinateur des chefs de quartier dela Commune VI, Seydou Kanté , d’une soirée de reconnaissance du leadership de Bittar.

« Toute ascension de Bittar, constitue en premier  lieu, pour nous populations de la CVI, un honneur  grandiose» dit-il

Modibo Coulibaly, Sécretaire Général de la section VI, UM-RDA-Faso-Jigi du district de Bamako, a, remercié Jeamille Bittar et sa délégation pour avoir honoré de leur présence  cette cérémonie. Selon lui, le candidat Bittar, incarne l’alternance générationnelle. Son parcours, a-t-il dit, et son patriotisme forcent l’admiration de tout bon citoyen. En  pointant le doigt sur l’hôte du jour, M. Coulibaly déclara : « Bittar, vous avez été un bon manager et vous serez un bon Président ». Avant d’ajouter, que leur soutien pour l’atteinte de cet objectif s’exprimera désormais de façon vigoureuse et irréversible.

Abondant dans le même sens, la responsable des femmes, Aramatou Samaké et celui des jeunes, Niafou Sissoko, de la section VI UM-RDA, ont réaffirmé leur engagement à soutenir l’enfant de San dans la course au Palais de Koulouba. Pour Niafou Sissoko, dans le contexte politique actuel, leur adhésion à la cause de Bittar, vise à permettre aux Maliens d’avoir un Président, capable de surmonter les défis de l’heure.

Le temps fort de cette cérémonie, aura été, l’intervention du candidat Jeamille Bittar.

Visiblement ému, par la chaleur de l’accueil et la vigueur des messages, le porte-étendard de l’UMAM n’a pas manqué de remercier les uns et les autres pour leur marque de confiance. A l’en croire, s’il s’est proposé de  briguer la magistrature suprême, c’est par ce qu’il est animé par la ferme volonté de traduire en réalité les préoccupations des Maliens dans les domaines, les plus vitaux du développement. A savoir, l’éducation, l’emploi des jeunes et  le développement économique.

« A l’heure de la campagne, je vais vous dévoiler plus en détails les grands axes de mon projet de société » a rassuré Jeamille Bitar, avant d’indiquer qu’il dispose des stratégies viables. Afin d’offrir aux Maliens une agriculture lucrative, une école productive et un secteur privé porteur.

Durant son intervention, Bittar a aussi fait un large tour d’horizon de l’actualité. Notamment, la rébellion au Nord-Mali et la tenue des prochaines élections.

Moustapha Diawara

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.