Lutte contre le banditisme et le terrorisme au nord / Marche des ressortissants du nord

    0
    0

    Le Mali est un et indivisible. La paix est l’élément clé, l’élément indispensable pour l’épanouissement de l’individu. C’est animé de ce souci que la jeunesse du nord,  toutes ethnies confondues, a  décidé de soutenir ce vendredi  par une marche, du monument de l’indépendance à la primature la logique de paix du président Amadou Toumani Touré et son gouvernement. Cette association de jeunesse a animé une conférence de presse par son président Amadou Touré en compagnie du  Dr Akory Iknane et  du coordinateur de l’URTEL, Alou Coulibaly etc.

    « La paix un acquis à préserver », tel est le slogan des conférenciers qui proposent une  marche.  Amadou Touré s’est tout d’abord attaqué aux ravisseurs d’Hombori et de Tombouctou après avoir accordé une minute de silence à la mémoire du touriste allemand abattu par ces kidnappeurs et formulé un devoir de reconnaissance à l’endroit de ceux privés de leur liberté. Selon lui, nous  devons une reconnaissance à l’Allemagne, le premier pays à avoir reconnu l’indépendance du Mali. La jeunesse, a-t-il indiqué,  doit avoir une vision, une compréhension commune des enjeux de cette situation au nord de notre pays.

     En rappelant les actes perpétrés, le conférencier a salué les efforts menés par le président Amadou Toumani Touré en faveur de la paix. Selon le conférencier et tête de fil de cette marche, le président de la république a toujours œuvré pour maintenir la paix au nord. L’engagement des autorités est là, a-t-il dit, et la jeunesse ne peut  plus rester en marge de la situation. « Nous sommes près à dénoncer quiconque veut menacer cette paix »,  a-t-il martelé. Selon les organisateurs, la marche débutera vendredi à 16 h  au  monument de l’indépendance jusqu’à la primature. Alors une copie du discours sera remise au premier ministre et d’autres copies seront déposées au monument même pour le public.

    Le Dr Akory,  pour sa part, a dit que l’enlèvement de Tombouctou a été un effet de surprise. Il dira que tous ceux qui ont des velléités sécessionnistes n’ont pas la bénédiction des populations. Selon lui, il faut continuer à sensibiliser la population pour mieux collaborer avec les forces de sécurité. Les Miss Ortm qui étaient au rendez vous surtout celles venant de Kidal, Gao, Tombouctou ont adhéré à la cause de cette marche.

    Mais la Miss ORTM, à savoir Zaliatou Maïga, a saisi l’occasion pour lancer un appel à la jeunesse en faveur de la paix. Elle dira qu’elle œuvrera tout le long de sa vie pour la paix. Mais elle est contre l’armement des militaires pour faire régner la paix. Elle garde encore un mauvais souvenir de ce qui s’est passé dans les années 1990 quand elle était encore toute petite. Pourquoi cette marche maintenant ? En réponse, M. Touré dira que la jeunesse était un moment donnée égarée. Maintenant elle se retrouve et veut s’impliquer jusqu’au bout.                                           

    Fakara FAINKE.

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.