Mali : Ansar Dine prêt à discuter

21
Le groupe islamiste Ansar Dine (défenseur de l'Islam) serait prêt au dialogue avec les autorités de Bamako. | AFP

Le mouvement islamiste malien Ansar Dine, qui contrôle le nord du pays avec les rebelles touareg et d’autres groupes armés, est «disposé à discuter» avec les autorités du Mali. A Ouagadougou (Burkina Faso), les discussions ont repris entre les ex-putchistes, les politiques et les membres de la société civile malienne.

Alors que les discussions ont repris dimanche entre l’ex-junte et la classe politique maliennes à Ouagadougou (Burkina Faso) pour fixer la durée de la transition et tenter d’esquisser une sortie decrise dans le Nord, coupé du monde depuis sa prise par des groupes armés, le groupe islamiste Ansar Dine se dit ouvert à la discussion.

«Nous sommes disposés à discuter avec les autorités de Bamako. Nous sommes disposés à parler de l’avenir avec Bamako», a déclaré à l’AFP Oumar Ag Mohamed, un proche d’Iyad Ag Ghaly, le chef de ce groupe.

«Nous avons déjà libéré près de 200 prisonniers. Nous allons en libérer d’autres. Entre frères musulmans, on peut arriver à s’entendre. Mais il ne faut pas que les non-musulmans se mêlent de nos problèmes», a indiqué ce proche du chef d’Ansar Dine, en référence aux puissances occidentales.  Le groupe d’Iyad Ag Ghaly a libéré samedi 160 militaires maliens faits prisonniers lors des combats lancés en janvier et conclus début avril avec la perte totale du Nord favorisée par le désordre consécutif au coup d’Etat militaire du 22 mars.

Le groupe contre la partition du pays prônée par le MNLA

Ansar Dine – défenseur de l’islam, en arabe – impose de plus en plus son ascendant sur les autres mouvements qui tiennent le Nord depuis deux semaines. Il prône l’application de la charia (loi islamique) dans tout le Mali et est contre la partition souhaitée par les rebelles touareg indépendantistes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Le groupe s’est par ailleurs déclaré favorable à l’ouverture d’un corridor humanitaire pour acheminer de l’aide aux habitants du Nord, zone coupée du monde, et où manquent vivres et médicaments

La crise dans le Nord malien est l’un des principaux points au menu des discussions entre ceux qui ont renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré (ATT), les politiques et les représentants de la société civile du Mali, qui ont repris dimanche après-midi au Burkina Faso.

Quelle durée de transition ?

Les échanges sont censés aboutir à une déclaration finale, sous l’égide du président burkinabé Blaise Compaoré, médiateur de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao). La durée de la transition est l’une des pommes de discorde, après l’investiture jeudi de l’ancien président de l’Assemblée nationale Dioncounda Traoré. Son intérim doit durer 40 jours selon la Constitution. Mais l’accord politique obtenu par la Cédéao prend acte de l’impossibilité de tenir ce délai. Des partisans de l’ex-junte souhaitent que les putschistes d’hier prennent la relève à l’issue de cette période. Mais le front antijunte veut que le nouveau président dirige une transition de 12 ou 15 mois, que clôtureront des élections présidentielle et législatives.

Concernant la crise au Nord, nombreux sont ceux, parmi les quelque 80 participants, qui ont demandé, en cas d’échec du dialogue, une intervention militaire de la Cédéao aux côtés des forces armées maliennes pour reconquérir cette partie du pays. Certains proposent de lancer un ultimatum aux groupes armés pour les forcer à venir à la table des négociations.


 

AFP

Publié le 15/04/2012 à 20:54

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. moi je suis vraiment etonne de voir dans un pays ou la majorite est musulmane que les gens soient contre la charia. certes la charia ne resoudra pas tous les proplemes et elle ne s’impose pas. mais elle resoudra quand meme certaines injustices.meme la democratie qu’est-ce qu’elle a resolue de concret en afrique depuis son evenement? aucun systeme dans ce monde ne peut etre impose a un peuple. si nous prenons le cas du mali,on sait qu’il ya des musulmans , des chretiens , des animistes et des laics. maintenant pour une question d’equite et de justice soumetons en referendum ces confessions. c’est la maniere la plus democratique. la confession que le peuple aura aprouve serait le systeme a appliquer. la laicite en realite a ete imposee par le colon francais bien qu’on ne veut pas nous dire laverite. regardez ce que les occidentaux font dans les autres pays tels que la syrie , l’iraq, afganistan, lybie, somalie etc…. au nom de la democratie. dans ce cas ou est la diffrence entre la charia de ansar- dine a tombuctou et la democratie que les occidentaux veulent imposer aux pays que j’ai cite dessus. dans tous les deux cas ce n’est pas juste.

  2. Depuis les annees 60 on (le Mali) est entrain de discuter, d’accommoder et de faire le max pour tous le monde en particulier nos freres et soeurs du nord. Mais ces groupes de bandits ont abuse et continuent a abuser de tous (les aides gouvernementales et internationales etc…). Oui entre faire freres et soeurs d’une meme nation, d’un meme peuple il le faut. Mais pas quand aussi longtemps que ansar dine arrete pas ces atrocicites et autres. Et il y a une facon d’accommoder tout le monde et laisser les autres vivres comme ils sont tant aussi lontemps que personne n’empietra sur personne.
    En occident, ils font leur possible et souvent beaucoup pour accommoder, nous les immigrants, a diverses points (les musulmans, les juifs, les boudhistes, etc…). Nous crions partout et reclamons ses libertes sur nos terres d’accueil et on les a. Et on continue a clamer si et ca, et traiter de racistes nos hotes etc…Et pourtant NOUS NE SOMMES PAS CAPABLE D’APPLIQUER CES REGLES CHEZ NOUS MEMES, SUR NOS PROPRES TERRES, LA TERRE DE NOS ANCETRES. Quand on nous donne la main, on prend l’avant-bras, quand on nous l’avant-bras, nous prenons le bras, ainsi de suite. Et on a meme pas honte de tous ceux la.
    De grace reflechissons, la politique est entrain de nous detruire partout dans le monde, de detruire l’humanisme de l’etre humain par la haine, le mensonge, l’egoisme, l’egocentricite, les interets personnels, l’abus de l’autre et bien plus.
    Je suis sur que nous connaissons tous ceux la, je n’ai pas besion de le rappeler a qui que ce soit, mais c’est un fait. Peut etre que nous nous en souviendrons de temps en temps en mettant nos egos de cote (occident, afrique, asie et le monde entier). Nous pouvons etre beaucoup plus meilleur que ca.
    L’occident, le deteste, mais j’apprecie aussi car ca me permet de me corriger chaque jour. la france, le canada, l’angleterre etc… je deteste, MAIS PAS LES CITOYENS DE CES PAYS CITES. Parce qu’ils pensent de meme comme moi, par les politiques.
    Donc mattons tous ces racailles de rats partout partout dans le monde et apres, on discutons. Je preffere le terme que negocier.

  3. Imposer la charia ne resoudra pas les problèmes du monde ou du Mali.Les gens vont se revolter,ou vont mener une double vie ,violant la charia en cachette.C’est ce qui se passe dans les pays où on cherche d’appliquer la charia.En plus le Mali avec la charia s’opposerait aux non musilmans du monde entier.La liberté de culte nous coùte moins chèr.
    Dans tous les cas ce n’est pas avec les armes et la violence qu’on doit imposer la volonté de Dieu.Il faut convaincre les gens .

    • ecouter il faut jamais negosier avec ces bantis armee , il faut les faire sorti par la force comme ils sont arriver .

  4. Chers maliens, faisons attention c’était dans la politique de la France. Réfléchir avec discernement en écoutant ce http://www.rfi.fr/emission/20120415-une-hollande-sarkozy-duel-meetings encore.
    Le Mali est entrain de tomber dans le piège de ces occidentaux. Combien de fois le Mali a négocie avec la rébellion? vous me répondez n fois. Ils prennent les armes, on continuera toujours à négocier? quand le Mali aura la paix?
    Si c’était pas Iyad, ça se trouvera que le Ministre français des affaires étrangères a fait un tour au nord. Qu’on soit d’accord ou pas Iyad a déjoué le plan de l’occident, sinon c’était déjà planifier la partition du Mali. Je ne défend personne, j’essaie de faire une analyse de la situation. Si on fait pas attention, le Mali risque de perdre le nord, c’est le slogan de ces occidentaux. Il faut demander aux USA, si c’est facile de combattre les islamistes comme les Afghans. Même Cedeao ne peut rien face à ces combattants aguerris qui n’ont pas de la mort. Donc encore une fois, faisons attention. On dit jamais à un lépreux de porter la bague.

  5. Je suis d’acord avec Boua15 ce stupid militaire il a tue une democratie modelle au Mali qu’est ce qu’il attend pour allez deloger les bandits au nord au lieu de faire l’appel a CDAO. Je pense que le dadis Camara du mali attend just le travail de l’armee de CDAO pour netoyer le nord et il fera un autre coup militaire encore. donons du temps et voir

  6. C’est lui qui detient les lieux, nous, nous ne controlons rien… S’il veut negocier, je pense qu’il faut accepter au moins d’entendre ce qu’il veut dans ce Mali laic… Peut etre qu’il peut accepter de laisser son projet de charia!!!

  7. Sacré Iyad 👿 👿 👿 Et qu’en pense le MNLA qui dit contrôler le Nord ????

  8. hey Sanogo et sa troupe au front, si vous avez peur d’aller au front alors laisser les treillis, demissionner de l’armée, comment vous allez prendre les reines du Mali, ça fait 2 semaines que toi et tes amis des bars de kati ont donné 800.000 m2 du Mali aux rebelles alors vous allez les recuperer en vous rendant à Gao

  9. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 “l’on doit travailler a changer le rapport de force sur le terrain avant de parler de negociation.
    Il est perilleux pour l’unite du Mali et dans la region de proner la negociation pour la negociation et donc un statut quo qui consacre dans les faits la repartition du Mali et consacre aussi des terroristes et leurs allies comme des acteurs de de la paix. 🙄 🙄 🙄 🙄 ” Pensez y ! pas de negociations avec occupation!

  10. Pauvre Mali,
    L’histoire retiendra que du 22 au 31 mars 2012 tu as tout perdu:
    1. Ta democretie que tu vendais à travers le monde;
    2. Ton Président de la République
    3. Tes institutions democratiques
    4. Ton armée republicaine
    6. Les 2/3 de ton territoire
    7. Tes amis à travers le monde.
    8. Ta dignité et ton honneur
    Mes condoleances.

    • InchaAllah on te perdra toi aussi “DINOS” pour en finir avec les maux du Mali. On n’aime pas les pleurnicheurs! Vas la bas!!!!!

  11. Discuter quoi? Charia ou constitution? Il n’y a pas de milieu. Au diable ces sardiniers!
    je suis parfaitement d’accord avec Moussa Ag.
    Nous devrons voir les resultats des faits de ce qui s’est passer en Afganistant.
    Personnes n’a voulut ecouter en sont temps le comamndant Massoud (Ahmed Chah Massoud),en ce qui concerne les talibants.
    Faites attention avec les integriste,les radicaux ,les salafistes,les islamistes.
    nous sommes sans doutes tous des musulmants ou du moins 90 % .
    mais faites attention avec la Charia.

  12. Je vous assure que cette classe politique n’a aucun crédit auprès du peuple malien vous étalez vos divergences sur la place publique au lieu de vous unir d’un seul bloc derrière le nouveau président.Par ces discussions interminable le Mali risque d’etre mis sous tutelle de la CEDEAO car desormais incapable de prendre la moindre decision à l’interne

  13. Qu’on dit à ançar dîne (iyad agali) de créer son parti politique pour participer aux élections et qu’il renonce à son association avec aqmi, poko rame, Mujao, etc. Les séparatistes MNLA de toutes les façon ils ne contrôlent rien.

  14. Madame, Monsieur,

    Mois mon a vie sur ce problème, c’est de convaincre tout les maliens pour qu’il savez d’où vient ce conflit. Donc moi je dit par la, que cet conflit il faut bien faire attention à les pays d’occidentaux,et les gents des Ouata qui sont entrain de finassier la gère dans tout le monde, et entrain de crier au non d’Allah que ils sont musellement or qu’ils son loin d’âtre musellement.Que Allah le modus avec leur conflit salafisme qui sont dans le nord,ou dans tout le monde.Incha Allah le Mali n’ai jamais diffuser,et le Mali ne diffuserais jamais.

  15. La soupe populaire Burkinabé

    L’an 2012 et le 14 avril c’est le camarade capitaine Blaise Compaoré en personne qui distribuait la “soupe burkinabé” à ceux la même qui ont versé la soupe malienne par terre.

    Le fil d’attente et le tour de table de la honte, avec entre autre, Oumar Mariko du SADI, Younoussi Touré de l’URD, Mountaga Tall du CNID, Soumaila Cissé de l’URD, Mouhamedine Dicko  du HCI du Mali, Siaka Diakité de l’UNTM, le lieutenant Amadou Konaré du CNRDR et j’en oublie.

    Oui sûrement j’en oublie, puis qu’il avait un représentant enturbané de …. AZAWAD.

     Il faudrait être sur le tour table de la honte  pour savoir de quel AZAWAD la crème de la classe politique et de la société civile malienne accepte d’aller se prosterner à prosterner à Ouagadougou plutôt que de serrer les rangs derrière le président Dioncounda Traoré, président par intérim (comme l’ORTM sous les bottes de Kati se plait de le dire) mais président quand même.

    Parce que si c’est un AZAWAD du MNLA, en petits protégés français, très actifs en communication Internet mais sans vraiment d’influence sur le terrain parce que à Kidal, à Tombouctou et à Gao, c’est Iyad Ag Ghali et son Ançar Dine qui mène la danse.

    Et pour preuve les 160 militaires prisoniers maliens qu’il a libéré hier samedi 14/04/2012 est la preuve matérielle que c’est lui et ses alliés Aqmi, Mujao et Boko Haram qui combattaient et qui ont défait l’armée malienne. Et que c’est lui qui détient nos prisonniers jusqu’à preuve du contraire.

    A ma connaissance depuis le 17/01/2012 date du début de la guerre au nord, IYad Ag Ghali ne s’est jamais fait appelé AZAWAD. 

    Mieux il en déchira le drapeau à Tombouctou et le remplaça par celui d’Ancar Dine et celui du Mali.

    Tout un symbole car Iyad ne s’est jamais prononcé pour l’indépendance même dans les rébellions des années 90, et il s’est toujours réclamé du Mali.

    Il veut juste, en fait ce qu’il dit, que la paix de Dieu descende sur la terre de ses ancêtres.

    En tant que maliens et musulmans, si terrain d’entente il faut trouver, nous devrions le faire avec Iyad AG Ghali pour trois raisons:

    1. C’est lui et ses alliés qui occupent le nord de notre pays et non les afficheurs du Mnla, aidés médiatiquement et diplomatiquement par la France et la Mauritanie.

    2. C’est lui qui ne veut pas une division du Mali contrairement aux agités, voleurs et violeurs du Mnla dont les seuls vrais combattants sont en réalité des libyens du régime Kadhafi.

    3. C’est l’occasion de débattre avec lui la pratique de l’islam millénaire du nord du Mali sans violence et que ni Aqmi, ni Mujao, ni Boko Haram ne seront assez pieux pour montrer le chemin du prophète, PSL, à ceux-la et leurs descendants qui ont fait la gloire des mosquées mythiques de Sidi Yaya et Djinkerebère.

    Alors tous ceux, par égos démesurés ou par égoïsme puant, ont versé la soupe malienne ou s’apprêtent à mettre du sable dans la cuisine du président Dioncounda, pour juste espérer trouver une soupe burkinabé chaudement servie par Blaise Compaoré, je leur dis de tendre bien l’oreille:

    1. Aussi généreux sois nos frères burkinabés, leur soupe ne sera ni aussi bonne ni en quantité suffisante que celle dont le système démocratique et social malien vous offrait ici à Bamako.

    En vous mettant d’égal à égal avec les bandits armées du MNLA (voleurs à Tombouctou, pilleurs et violeurs à Gao) pour discuter du Mali, vous ne rendez pas service au Mali. 

    Vous légitimez de facto un groupe criminel téléguidé de l’extérieur qui n’a aucun respect pour le Mali et les maliens et qui ne s’y cache pas, loin de là.
    Alors qu’en réalité il ne contrôle rien au nord du Mali.

    2. Vous affaiblissez d’emblée le président Dioncounda qui vous a pourtant demandé le soutien pour qu’il puisse servir de “fil” pour coudre un pays déchiré justement par l’égoïsme et l’irresponsabilité de ces dirigeants et de son élite intellectuelle.

    Un président faible au sud n’aura jamais assez de force pour libérer le nord.

     Il faut que cela soit clair pour tout le monde.

    Une chienlit sans nom dans la classe politique au sud, n’encourage aucun soutien international pour venir en aide au Mali.
     Cela est clair aussi comme une eau de roche.

    3. Vous vous affaiblissez vous même et vous compromettez dangereusement vos carrières politiques.

    Souvenez vous, on peut se confier à un ami mais on ne se dévoile  jamais totalement sur une place publique.

    Le gouvernement du Mali, quels qu’en soient nos problèmes doit être constitué au Mali. 
    Le Burkina Fasso peut et doit être un médiateur mais Ouagadougou ne pourra jamais être  la capitale du Mali.

    Buvez la soupe burkinabé!
    Régalez-vous! 
    Mais vous allez voir, sans tardez, que la soupe malienne était meilleure.

    Je crains que le jour où vous vous en rendez compte, ce ne serait déjà trop tard pour le Mali.

  16. Discuter quoi? Charia ou constitution? Il n’y a pas de milieu. Au diable ces sardiniers!

    Moussa Ag

Comments are closed.