Patrice Carteron, Sélectionneur des Aigles du Mali : «On a plus de pression»

1

Pour son baptême du feu, le technicien français des Aigles du Mali, Patrice Carteron décortique le match RD Congo-Mali et se projette sur le futur.

Patrice Carteron

Les Aigles du Mali obtiennent une qualification poussive suite au nul (1-1) contre la RD Congo. Vous avez eu chaud ?
Oui et non. On a eu une entame très difficile en encaissant un but dès les premiers instants du match. C’était forcément compliqué pour nous parce qu’à ce moment on était éliminé. Heureusement qu’on a su revenir au score avant la mi-temps en marquant un but sur une belle action collective. Ceci dit, le fait de changer le système de jeu nous a fallu un temps d’adaptation sur le terrain. Par contre, j’ai beaucoup aimé la maîtrise qu’on a eue en deuxième mi-temps. Cependant, on savait qu’on pouvait payer cash la toute petite erreur. Et même si on n’a été dominateur globalement en seconde période, on n’a  pas pu marquer. Quant on ne peut pas tuer le match définitivement, c’est toujours compliqué. L’équipe est en net progrès physiquement.  Tactiquement, on est en nette amélioration. J’ai trouvé assez intéressant le fait que Seydou Kéita soit moins isolé dans son rôle de meneur de jeu. Je trouve qu’on a existé au milieu d terrain contrairement aux deux précédentes rencontres. Par rapport aux profils des joueurs qu’on a, ce schéma m’a donné plus de satisfaction et plus de motif de pouvoir encore monter d’un cran cette semaine pour produire du jeu.
Place aux quarts de finale. Vous jouez samedi contre l’Afrique du Sud, pays organisateur. Ça s’annonce explosif non ?
C’est extraordinaire. Très honnêtement, avec la qualification pour les quarts de finale, j’ai senti une joie immense chez les joueurs dans les vestiaires. Nous avons appris aussi que les nouvelles sont bonnes au Mali par rapport à la reconquête du nord. On a voulu nous aussi participer à notre façon à cette libération du pays en nous qualifiant pour le second tour. Par rapport au match de quart de finale contre l’Afrique du Sud, nous sommes sereins. La pression est plutôt sur l’équipe d’Afrique du Sud devant son public.  Je suis sûr que samedi, nous allons faire un grand match. On jouera sans pression et avec l’envie de réussir un coup.
Après le match inaugural contre le Niger, vous avez changé 3 joueurs contre le Ghana et 4 contre la RDC. Comment expliquez-vous le réaménagement constat de votre onze de départ ?
En fait, j’ai été déçu de notre match contre le Ghana. Même si on a été dans la réaction, je n’ai pas aimé notre première mi-temps.  On  a fait certaines réflexions par rapport à l’équilibre de l’équipe. Même si défensivement, on était un peu correct, offensivement, on avait beaucoup de mal à poser des problèmes à l’adversaire. C’est pourquoi on a travaillé deux schémas tactiques en anticipant sur le deuxième. C’est ainsi que nous avons positionné Modibo Maïga et Samba Diakité sur les côtés, deux joueurs qui peuvent apporter de la profondeur et de la vitesse. C’était plus une analyse profonde par rapport au fait que si on n’était resté dans les mêmes dispositifs contre le Ghana, je pense qu’on aurait échoué contre la RDC.
Vous avez livré votre meilleur match de la Can contre la RD Congo ? Peut-on dire qu’enfin vous avez votre équipe type ?
Je dirai qu’on a plutôt un schéma de jeu cohérent. Par rapport aux qualités des joueurs, ce schéma là  me semblait plus adapté pour la suite de la compétition. Mais sur le match contre la RDC, on se rapproche effectivement  d’une équipe type.
Par Baba Cissouma, envoyé spécial  à Durban

I had no ideaSo the first thing I told him was go wash your hands and I told security don kick him out, it will be fine.mcm backpacks
To summarize, a bioactive particulate system was developed, but the choice of peptides to induce migration in keratinocytes needs to be re evaluated for further investigations.prada outlet online

When people see the higher returns on the lower quality properties, they take those numbers as gold and buy like crazy.prada bag

Still, the Jax Pack roared and Jax, aka 18 year old Jackie Cole Miskanic, happily a square peg in a round “American Idol” hole or is that a round peg in a square hole.ceinture hermes femme
Reaves is hopeful he be under contract in time for the Bombers pre season camp in Florida next month.michael kors outlet
Tighten up some of the cuts to make the scene changes more rapid during the faster sections, and you’re done.hermes paris
Not since Raymond Floyd in 1976 has anyone withstood the pressure of leading for all four rounds at Augusta National.Baskets Pas Cher
occhiali gucci

PARTAGER

1 commentaire

  1. BONNE CHANCE LES AIGLES POUR LA SUITE CE SAMEDI CONTRE LE PAYS ORGANISATEUR. QUE ALLAH LE TOUT PUISSANT NOUS GUIDE. AMEN

Comments are closed.