Prix Barack Obama pour la recherche sur le Paludisme : Le Dr Peter Crompton, le professeur Boubacar Traoré et leurs équipes honorés

0

Après de longues années de recherche sur le vaccin du paludisme, le docteur Peter Crompton, le professeur Boubacar Traoré et leurs équipes du laboratoire d’immunologie (LIG) ont obtenu le prix Barack Obama. La cérémonie de remise du prix a eu lieu le vendredi 7 décembre dernier à la faculté de médecine, d’odontostomatologie et de pharmacie de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako (USTTB).

Ladite cérémonie était présidée par le Ministre de l’Education et de l’Alphabétisation, Monsieur Adama Ouane. Pour l’occasion, beaucoup d’autres personnalités ont honoré l’évènement de leur présence, entre autres, Madame Stéphanie Syptak-Ramnath, chargée d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, Dr. Mame Niang, représentante du NIH au Mali, et Madame Siby Ginette Bellegarde, ancienne ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique… En plus de ces invités de marque, il faut noter la présence des représentants des différents départements en charge de la question et beaucoup d’amis et collaborateurs des récipiendaires.

Après les protocoles habituels, le Recteur de l’Université des Sciences, des Techniques et des Technologies de Bamako fut le premier à prendre la parole. Il s’est dit fier et honoré que, ce malgré la période que traverse notre pays, le Dr. Crompton et le professeur Traoré Boubacar, non moins doyen de la faculté de Pharmacie, remportent ce prix. Un prix qui bat tous les records au plan de la recherche aux Etats Unis. Le Recteur, avant de conclure, a précisé « nous célébrons à la fois le prix et la coopération Mali-Etats unis, car les Etats unis ont été le deuxième pays au monde à reconnaitre l’indépendance du Mali ». La représentante de NIH Mali, n’a pour sa part pas caché la joie et la fierté qui l’animaient. Selon elle, durant les 20 dernières années, l’équipe du laboratoire d’immunologie dirigé par le professeur Traoré a fait des progrès reconnus et de rappeler que le gouvernement Américain aurait pu investir 100 milliard de dollars par ans dans la recherche au Mali, mais que rien n’allait être possible sans le soutien et l’accompagnement du gouvernement Malien.

Madame Stéphanie Syptak-Ramnath, la chargée d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis au Mali, quant à elle, a souligné dans son intervention, l’importance que le président Barack Obama et le gouvernement américain accordent au travail des docteurs Peter Crompton, Boubacar Traoré et leur équipe de chercheurs. Le projet a été financé par l’Icer-Mali à plus 10,6 millions de dollars par an. L’Icer-Mali a pour but de développer et de soutenir les programmes de recherche dans le domaine de la santé. Impliqué dans la recherche sur le paludisme, le VIH, la tuberculose et les maladies tropicaux, l’Icer-Mali compte actuellement plus de 10 sites de recherche clinique à travers le Mali. Le Ministre de l’Education et de l’Alphabétisation, intervenant au nom du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a martelé que « c’est pendant les périodes de difficultés qu’on reconnait nos vraies amis. Nous remercions les Américains pour les soutiens et leur assistance ». Et de donner à entendre que «la recherche et l’enseignement supérieur ne peuvent aller l’un sans l’autre ». Le Recteur de l’USTTB a aussi demandé aux représentants de l’Ambassade des Etats unis au Mali de dire à Barack Obama d’aider notre pays à booster les rebelles hors de notre territoire. Notons que le Mali est le premier pays Francophone à bénéficier de plus d’aide pour la recherche.

Drissa KANTAO

 

PARTAGER