Rebondissement dans le procès sur la mort de Modibo Kéïta : Une nouvelle patate chaude entre les mains de la justice !

    0
    0

    Le procès pour diffamation qui oppose Amadou Seydou Traoré dit Amadou Djicoroni à deux des héritiers de Dr Faran Samaké vient de connaître un rebondissement spectaculaire avec le jugement en appel, prévu ce 27 février, à la Cour d’appel de Bamako.

    Plus de 7 mois après le verdict dela Chambrecorrectionnelle du tribunal de première instance de la commune III du district de Bamako dans l’affaire dit eprocès sur la mort de Modibo Kéïta, les héritiers de feu Faran Samaké reviennent à la charge. Sous la plume de leur conseil, Me Ousmane Bocoum, Fanta et Amadou Samaké ont interjeté appel au jugement rendu en première instance, le 31 mai 2011.

    Et c’est ce lundi 27 février en principe quela Courd’appel de Bamako examinera l’affaire au cours de son audience publique ordinaire. C’est à la requête du Procureur général prèsla Courd’appel de Bamako que Maître Allaye Tembely, huissier de justice, a remis la citation à comparaître au doyen Traoré. Une nouvelle patate chaude entre les mains de la justice que ce jugement en appel de ce procès gênant et encombrant pour certains compte tenu de son lot de révélations.

    En première instance le tribunal, statuant publiquement et contradictoirement en matière correctionnelle, avait déclaré Amadou Seydou Traoré dit Amadou Djicoroni non coupable des faits de diffamation et l’avait relaxé des fins de la poursuite. Les parties civiles avaient été déboutées de leur demande et les dépens mis à leur charge.

    Par Chiaka Doumbia

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.