Saluant la transition démocratique réussie, le Canada rétablit son aide au Mali

3
Christian Paradis - Canada
Christian Paradis ministre canadien du Développement international

Le ministre canadien du Développement international, Christian Paradis, a annoncé ce jeudi 10 avril que, suite à ce qu’il a appelé «une transition réussie vers la démocratie par voie des élections présidentielles et législatives», le Canada rétablira son aide bilatérale directe au gouvernement du Mali.

 

L’aide bilatérale du Canada au Mali, dit le communiqué qui annonce cette décision, contribuera au développement du pays, à l’amélioration du sort des femmes et des enfants et aux efforts du gouvernement pour renforcer la démocratie et la sécurité.

 

«Le gouvernement du Canada adhère à une démarche internationale concertée face aux problèmes continus dans la région du Sahel», a déclaré le ministre Paradis. «L’aide au développement à long terme fournie par le Canada est essentielle à la stabilité socioéconomique du Mali.

Nous sommes satisfaits qu’un gouvernement démocratique dirigé par des civils au Mali s’emploie à résoudre les problèmes qui touchent la région. »

Le Canada avait été l’un des premiers pays à suspendre son aide bilatérale directe au gouvernement du Mali à la suite du coup d’État de mars 2012.

 

Le Mali, souligne le ministère canadien du Développement international en marge de cette annonce, est un pays en proie à des sécheresses récurrentes et il continue de subir les effets de la crise alimentaire et nutritionnelle qui a touché une grande partie de la région du Sahel en 2012. En 2014, on estime que 3,3 millions de Maliens souffrent d’insécurité alimentaire.

 

Les besoins humanitaires sont d’autant plus grands en raison du conflit dans le nord du Mali, qui a causé le déplacement de plus de 472 000 personnes, dont 171 000 Maliens qui ont trouvé refuge dans les pays voisins pour échapper à la violence. Ce sont surtout les femmes et les enfants qui sont touchés et qui ont besoin d’assistance.

L’aide humanitaire canadienne contribuera ainsi à répondre aux besoins des populations vulnérables touchées par le conflit en cours et l’insécurité alimentaire.

 

 

Par Jacques N. Godbout

Source: 45enord.ca

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. L’ambassade du Mali à Ottawa, fait des efforts auprès des autorités canadiennes.
    Un suivi rigoureux de l’usage de l’aide canadienne au développement pour le Mali est nécessaire. Le Canada doit demander des comptes aux bénéficiaires. Le canada doit aussi se rassurer que les compagnies canadiennes exploitant au Mali, respectes les valeurs canadiennes en terme d’éthiques et déontologie.
    Merci

Comments are closed.