Tremblement de terre à l’Untm : Le Synapro et six syndicats lâchent Katilé

Synapro
Synapro lors de la conférence de presse

Depuis le congrès du 15 mars de l’UNTM, le secrétaire général du Syndicat des producteurs, Karim Togola, ne souffle plus dans la même trompette que le bureau de Yacouba Katilé à propos de la gestion de l’UNTM. Il a décidé de démissionner avec 6 syndicats à cause de la gestion mafieuse de Katilé. Il annonce vouloir créer très bientôt une centrale syndicale du Mali. Il s’agit du Collectif des syndicats nationaux du Mali (CSNM).

 

Le secrétaire général du Syndicat national de la production (Synapro), Karim Togola, n’est pas disposé à supporter “l’amateurisme” dans la gestion des affaires de l’Union nationale des travailleurs du Mali par le bureau de Yacouba Katilé.

 

 

Face à la presse mercredi dernier à la Maison de la presse, M. Togola a annoncé publiquement sa démission avec plusieurs syndicats membres de l’Union, à cause de l’attitude peu orthodoxe du bureau exécutif national.

 

 

Pour son avenir syndical, il projette de lancer dans un premier temps une centrale syndicale, avec l’ambition d’apaiser le climat social. Les dissidents écartent toute possibilité de revenir sur leur décision après avoir déposé leurs lettres de démission.

 

 

C’est une grosse perte pour le nouveau secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé, qui avait eu déjà beaucoup de mal à se faire accepter par les militants lors du congrès de mars dernier. Du moins, de l’avis des dissidents, ces assises n’ont pas eu un franc succès.

“Annoncé pour être celui de l’unité du redressement, le respect des statuts et règlements du syndicat et sa revalorisation parce qu’il avait perdu toute crédibilité du fait de la gestion de l’équipe sortante, le congrès n’a pas tenu toutes ses promesses. Et pour cause.

Il a été l’occasion de dissensions, d’exclusions et de divisions du monde syndical malien. “Les délégués venus pour des débats de toutes les vérités entre les syndicalistes n’ont pas vu un vrai combat de Titans”, a-t-il fulminé, dénonçant la mafia orchestrée par Katilé et ses hommes.

 

 

Bref, la loi de la force a prévalu enfin entre les différents protagonistes puisque plusieurs organisations syndicales ont été chassées dans la salle, dira-t-il. Et de poursuivre que l’application stricte des textes et statuts n’a pas été une réalité. Il faut dire que les séances ont été un véritable clash remettant en cause la crédibilité du congrès statutaire de la centrale syndicale.

 

 

Du coup, la centrale a donné l’image d’hommes et de femmes divisés, affaiblis, en  désaccord avec eux-mêmes et surtout une violation à tous les niveaux des statuts et règlements par l’équipe de Yacouba Katilé.

 

 

“Les dirigeants actuels de l’UNTM se sont arrogés le droit d’abandonner sur le quai des milliers de travailleurs des syndicats nationaux de l’artisanat, des administrations publiques, des pharmacies, de la production et des industries alimentaires, des textiles, du tourisme et de l’hôtellerie… “, a déploré M. Togola

 

 

Pour exprimer leur indignation face à cette situation, les syndicats cités ont décidé de quitter le navire de Katilé. Ils se sont engagés, au sein du Collectif des syndicats nationaux du Mali, à restituer au syndicalisme malien toutes ses lettres de noblesse d’antan et à écrire de nouvelles pages d’une lutte syndicale dans l’intérêt exclusif des travailleurs du Mali.

Légaliste dans les actions, le Collectif est né pour promouvoir un climat social apaisé, jurent ses créateurs.

 

 

Bréhima Sogoba

 

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Il faut faire du syndicalisme rien que du Syndicalisme, Karim Togola est un pion du RPM qui a été battu au congrès maintenant il faut tout pour affaiblir l'UNTM parce que TERETA réclame haut et fort faisons attention surtout éviter l’œil du camarade Issé Doucouré qui a fait un virement rapide en politique

  2. Katilé si tu ne peut pas travaille dans les intérêts des travailleurs vraiment démissionne avant de nous rendre la vie très dure.on ne dit pas de n’est pas chercher tes intérêts mais réfléchie sur les intérêts de l’ensemble des Travailleurs.

  3. katilé tu pense que la vie va s’arrête là mais tu te trompe, si réellement tu ne peut pas défendre les intérêts des travailleurs vraiment tu as intérêt de qui as temps, c’est pour te signale tout est possible dans vie.A toi de faire les choix.

  4. EH oui, un adage de chez nous nous dit ceci:” le mensonge a beau fait chemin , la verité finira à le rattrapper” juste pour dire à Katilé et sa bande qu ‘ il faut pas qu ‘ils attendent à un lendemain meilleur à l’ U N T M au tous ceux qu ‘ils ont eu à faire pour etre au affaire.
    On ne pouvait que s’attendre à ça et ce n’est que le debut du commencement comme on aime à le dire. Merci en bon entendeur salut

  5. Les syndicalistes maliens sont comme les politiques ils pense seulement à leurs propre intérêt surtout les syndicats sont des vrais vendu il sont la pour défendre les travailleurs mais ce sont des personnes sans moralité tous des profiteurs et tous politiser

  6. Donnons le temps a l histoire de juger C est trop prématuré de dire quoique ce soit ou de faire des injures qui n ont aucun sens
    Un para militaire Secrétaire General de l UNTM ? Pour avoir transporte beaucoup de nos sous de la Douane a HAYA il est ainsi récompensé Restons de voir ou de connaitre combien a t il donne et combien a t il pu garder pour ses achats de conscience
    REFUSONS DE POLITISER L UNTM

  7. Quelle nouvelle centrale ? Un nouveau "machin" pour grapiller des prebendes oui ! Dieu abhore les dirigeants qui luttent pour leurs interets personnels et egoistes.

  8. Mon ami, ce ne sont pas eux le imbéciles, mais les tocards qui les suivent et qui croient à leur imbécilité.J’ai envie de les traduire devant les tribunaux pour trahison. Toujours division, on a vraiment mare et ils doivent avoir honte. Si vous avez été battu par Katilé, ayez le courage d’assumer. Bande de tocards.

  9. Nous ne pouvons plus faire confiance à nos syndicalistes qui ne font que se battre entre eux. qu’est ce que nous les travailleurs gagnent dans cette division dite de justice. Chacun pense lutter pour les intérêts des travailleurs.Nous vivons à la merci du pouvoir depuis 1991. Honte, peur d’être chassé par nos locataires, crédits de tout genre, découvert. Qu’est ce qu’on ne fait pas. on loue même nos femmes aux riches. Katilé à fait sa, Chaka à detourner, bref tout à été dit. Ce nouveau syndicat ne fera rien car tant que diviser, les travailleurs ne gagneront rien. Travailleurs, ATT l’a dit AW Bè bè aw bah bolo.Sauve qui peut car je donne 30 ans aux syndicats maliens pour defendre dans la justice vos interêts. Depuis combien de temps, vous vivez avec vos pensions car ce que vous recevez par mois n’est pas un salaire.

  10. Un autre groupe d’imbeciles pour une une autre centrale de plus.Est ce que c’est pour la cause des travailleurs

Comments are closed.