Alpha salue IBK

74

L’ancien prĂ©sident malien, le premier malien Ă©lu dĂ©mocratiquement Alpha Oumar KonarĂ©, le fils de Dogoukolo KonarĂ© et Binthily Diallo, s’est montrĂ© grand, en se dĂ©plaçant de sa chaise pour aller serrer la main du prĂ©sident IBK, actuel prĂ©sident de la RĂ©publique du Mali. Ibrahim Boubacar KeĂŻta, fils de Boubacar KeĂŻta et de Konimba TraorĂ©, a certainement bien aimĂ© ce geste, l’homme qui aime les honneurs, la dignitĂ© et le bonheur. Ce geste est salutaire dans la mesure oĂč il y avait un froid entre les deux hommes. Heureusement qu’ils se sont rencontrĂ©s et parlĂ© grĂące au SĂ©nĂ©galais Abdoulaye Bathily, mais aussi Ă  des Maliens anonymes. Alpha Oumar KonarĂ© doit aller au-delĂ  de ce geste, en faisant des propositions Ă  son aĂźnĂ©, qui sera sans doute preneur. En tous cas, notre grand-frĂšre et confrĂšre Sory Ibrahim KeĂŻta a Ă©tĂ© trĂšs inspirĂ© en introduisant ce passage dans son reportage. Comme il l’a dit : c’est une maniĂšre de faire la paix, surtout la paix, c’est ce dont le Mali a besoin entre tous ses fils.

Une diplomatie dynamique

L’annĂ©e 2016 commence bien pour le chef de l’Etat tchadien. Cette mission d’un an Ă  la prĂ©sidence l’Union africaine vient conforter l’influence diplomatique grandissante d’Idriss DĂ©by. Et tout cela Ă  l’approche de la prĂ©sidentielle au Tchad, prĂ©vue en avril prochain. Il y a cinq ans, cette Ă©lection Ă©tait hautement improbable. ArrivĂ© au pouvoir par les armes en 1990, Idriss DĂ©by a longtemps suscitĂ© la mĂ©fiance dans les chancelleries. Jusqu’en janvier 2013, le Tchad n’Ă©tait pas un acteur majeur de la scĂšne africaine. Il Ă©tait beaucoup plus connu pour ses conflits internes que pour ses capacitĂ©s Ă  se projeter Ă  l’extĂ©rieur. TĂ©moin : la bataille de Ndjamena en fĂ©vrier 2008 oĂč le rĂ©gime d’Idriss DĂ©by avait failli tomber et oĂč le numĂ©ro 1 de l’opposition, Ibni Oumar Mahamat Saleh, avait Ă©tĂ© kidnappĂ© par des militaires, on ne l’a plus revu depuis. L’opposition au prĂ©sident l’accuse rĂ©guliĂšrement de fraude Ă©lectorale ou de violations des droits de l’homme.

La prise de Mopti

Le Mouvement de libĂ©ration du Macina, dirigĂ© par l’invisible Amdou Koufa, veut prendre Mopti le mois de mars prochain. C’est l’information qui circule dans les hameaux, villages, villes et communes de la rĂ©gion de Mopti. Certains disent mĂȘme qu’il y a un enregistrement vocal d’Amadou Koufa qui existe, et qui atteste cette prise de la ville de Mopti par ses hommes. Dans la rĂ©gion de Mopti, l’information est passĂ©e de bouche-Ă -oreille, jusqu’aux oreilles des dirigeants de la rĂ©gion, qui, semble-t-il, ont informĂ© les plus hautes autoritĂ©s. Les militaires maliens ont considĂ©rablement diminuĂ© la force de frappe des hommes de Koufa, avec les missions des FAMA qui viennent de sillonner la rĂ©gion de Mopti, sans compter celles en cours de prĂ©paration, et les patrouilles autour de la ville qui sont maintenues. Les militaires sont dĂ©terminĂ©s Ă  Mopti, mais la peur est du cĂŽtĂ© des populations, parce que le territoire est vaste et ne peut ĂȘtre facilement maĂźtrisĂ© contre les attaques. Cependant les soldats maliens sont sur le qui-vive dans la rĂ©gion de Mopti et alentours. Les annonces faites par les autoritĂ©s dans le cadre du renforcement des Ă©quipements militaires peuvent ĂȘtre la solution, surtout le moyen aĂ©rien, qui est trĂšs attendu par les militaires sur la ligne de front.

Les Maliens souffrent Ă  Malabo

La GuinĂ©e Equatoriale est devenue un calvaire pour les Maliens. L’entrĂ©e sur le territoire de ce petit pays de l’Afrique centrale est soumise Ă  un rĂ©gime de visa. Les Maliens qui y travaillent font tout pour ĂȘtre en rĂšgle. Mais de nos jours, les autoritĂ©s Ă©quato-guinĂ©ennes ne font plus la diffĂ©rence entre ceux qui sont en rĂšgle et les autres Ă©trangers. Avec les prĂ©paratifs de l’élection prĂ©sidentielle, plus aucun Ă©tranger ne peut sortir Ă  partir de 19h. D’aprĂšs les Maliens qui sont Ă  Malabo, l’actuel prĂ©sident compte faire un  nettoyage.  Certains Maliens disent qu’ils, s’ils avaient les moyens, reviendraient au pays, pour passer les 2 mois Ă  venir qui coĂŻncident avec la pĂ©riode Ă©lectorale. Cela fait maintenant plus d’un mois que les Maliens sont privĂ©s de toutes libertĂ©s. L’ambassadeur du Mali, basĂ© Ă  Malabo, ne dit rien. «Notre ambassadeur est lĂ , mĂȘme pas un mot d’abord. Il n’a jamais fait quelque chose pour nous. Je te jure que nous sommes dans l’inquiĂ©tude totale. Les Maliens ne sont pas respectĂ©s ici, parce que nous n’avons pas un bon reprĂ©sentant. Si le prĂ©sident malien devait atterrir ici aujourd’hui, il n’y aurait pas dix Maliens pour l’accueillir Ă  l’aĂ©roport Ă  cause de ce que nous subissons, c’est l’humiliation totale. Nos maisons, biens et autres sont confisquĂ©s. Alors que les gens d’ici mĂȘme ne travaillent pas. Ils ne font rien. Pourquoi ils nous empĂȘchent de travailler ?». Ce cri de cƓur de ce Malien vivant Ă  Malabo est repris en chƓur par d’autres Maliens, comme par exemple Ă  Bata.

Le Dogon divise

C’est Ă  la place du monument du cinquantenaire que les dogons ont installĂ© leur village. Cela Ă  la faveur de la premiĂšre Ă©dition du Festival culturel dogon, tenu du 29 au 31 janvier 2016. La premiĂšre Ă©dition du Festival culturel dogon Ă©tait dĂ©nommĂ©e «Ogobagnan». Cet Ă©vĂ©nement fait la promotion de la culture dogon. Elle a Ă©tĂ© marquĂ©e par plusieurs activitĂ©s. Des confĂ©rences-dĂ©bats, le tout animĂ© uniquement par des spĂ©cialistes de la culture dogon qui sont aussi dogons.  Il y a eu aussi des dĂ©filĂ©s des masques dogons. Des concerts gĂ©ants oĂč le public a dĂ©couvert la culture dogon Ă  travers des musiques. Des objets d’art de la culture dogon ont Ă©tĂ© exposĂ©s au cours de ces trois jours d’activitĂ©s. Nos cousins sont devenus fous, en jouant avec leur culture, et en ignorant les malinkĂ©s ou encore leurs tontons sonrhaĂŻ. C’est une exclusion des autres ethnies au moment oĂč tout le monde se rassemble pour montrer que le Mali est Un et Indivisible. Et dire que mĂȘme les hĂŽtesses, les maĂźtres de cĂ©rĂ©monie, les journalistes invitĂ©s pour la couverture, sans oublier les structures qui ont assurĂ© l’installation et le transport, sont tous dogons. Vraiment nos cousins nous ont divisĂ©s. Aucun opĂ©rateur culturel, aucun homme de culture malien, n’a pris part Ă  ce festival, s’il n’est pas dogon. Nous disons Ă  nos cousins que ça soit la premiĂšre et la derniĂšre fois, dĂ©sormais qu’ils associent les autres ethnies du Mali Ă  leurs festivitĂ©s.

Un plan de sécurité

Pour la 12Ăšme Ă©dition du Festival sur le Niger Ă  SĂ©gou, il n’y aura pas de concerts gĂ©ants, encore moins d’activitĂ©s sur les berges du fleuve Niger. Tout sera concentrĂ© au niveau du village du festival, du 3 au 7 fĂ©vrier 2016. Autant  dire tout simplement que les festivitĂ©s dĂ©butent ce mercredi 3 fĂ©vrier 2016. L’insĂ©curitĂ© au Mali est passĂ©e par lĂ  avec en toile de fond le terrorisme. SĂ©gou, Ă  travers certaines de ces villes, a Ă©tĂ© attaquĂ©e plusieurs fois par les jihadistes. La derniĂšre attaque a Ă©tĂ© faite le 17 dĂ©cembre 2015 Ă  Niono, oĂč un militaire malien a Ă©tĂ© tuĂ©. Et tout le monde sait que Niono est Ă  quelque 170 Km de SĂ©gou, et l’activitĂ© principale du festival sur le Niger, c’est-Ă -dire les concerts gĂ©ants se dĂ©roulent sur le fleuve Niger. Les concerts gĂ©ants peuvent mobiliser souvent 3000 Ă  4000 personnes surtout lors du «Samedi national». C’est pour Ă©viter des problĂšmes au niveau de la sĂ©curisation de ce beau monde qu’un plan rĂ©gional de sĂ©curitĂ© a Ă©tĂ© adoptĂ©. Il est tenu secret par les organisateurs du festival, les autoritĂ©s de la rĂ©gion et les FAMA. En tous cas, la sĂ©curitĂ© des festivaliers est le souci premier des organisateurs du Festival sur le Niger. Cette 12Ăšme Ă©dition a pour thĂšme «jeunesse et citoyenneté».

Une Ă©quipe de nuls

Ils se disent professionnels de la communication, journalistes de classe exceptionnelle, grands parmi les grands dans le monde des mĂ©dias, ils se retrouvent Ă  la Minusma… Mais ils ignorent tout de l’environnement des mĂ©dias au Mali et s’appuient sur des vendus qui leur racontent leur vie sur le Mali. Des gens qui ignorent mĂȘme les noms des diffĂ©rentes sortes de mĂ©dias de Bamako. VoilĂ  ce monde qui veut faire de la communication. D’aprĂšs un confrĂšre en colĂšre, lors de la confĂ©rence de presse du nouveau patron de la Minusma, «vos gens communiquent trĂšs mal ; vos ne savent pas travailler, ils nous multiplient par zĂ©ro». Les Maliens qui sont Ă  la Minusma n’ont pas de poids. Leurs voix ne peuvent pas aller loin. Ce sont des petits Blancs qui les commandent. Souvent, ils ne leur demandent mĂȘme pas leur avis. Ce petit monde de communicateurs (qui n’ont pas bonne presse dans leur pays) provient de la France, et souvent de certains pays comme le Mali ; ils dictent leur loi, pensant qu’ils sont dans un pays maudit. Non, ils se trompent et n’ont rien compris. Ce sont eux le vrai problĂšme de la Minusma, parce qu’ils pensent tout connaĂźtre, alors qu’ils sont nuls. Les Maliens ont la conscience tranquille, et savent que la Minusma a Ă©tĂ© une dĂ©ception et qu’elle ne pourrait jamais rĂ©gler le problĂšme malien. Elle en devient mĂȘme une partie du problĂšme Ă  cause de ses bureaucrates appelĂ©s communicateurs.

Bonne gouvernance

Un enfant demande Ă  son papa : «explique-moi ce qu’est la politique». Le papa rĂ©pond : «C’est trĂšs simple. Je vais te donner un exemple : notre famille. C’est moi qui rapporte de l’argent, je suis donc le capitaliste. Ta maman gĂšre cet argent, elle est donc le gouvernement. Grand-pĂšre vĂ©rifie si tout se passe bien : il est donc le parlement. La bonne est la classe ouvriĂšre. Nous n’avons qu’un seul but : ton bien-ĂȘtre, tu es donc le peuple. Ton petit-frĂšre est encore dans le berceau, nous dirons qu’il est l’avenir». L’enfant a trĂšs bien Ă©coutĂ© son papa. La nuit tombĂ©e, chacun s’en va au lit. L’enfant dans son sommeil entend son petit-frĂšre qui pleure. Il se lĂšve et va le voir. En fait, le petit-frĂšre avait fait caca dans sa couche. Que faire ?? Il va dans la chambre de ses parents et s’aperçoit que la maman est seule au lit et dort. Ne voulant pas la rĂ©veiller, il va Ă  la chambre de la bonne et lĂ  il trouve son papa dans le lit de la jeune fille. Il voit le grand-pĂšre qui regarde par la fenĂȘtre. Ayant eu peur, il va se recoucher et s’endort. Le lendemain, le papa demande : «alors mon fils, tu as rĂ©flĂ©chi et compris ?» Le garçon rĂ©pond : «oui papa, ta dĂ©finition est claire : le capitalisme profite de la classe ouvriĂšre pendant que le gouvernement dort et le parlement regarde sans rien dire. On s’en fout de ce que pensent le peuple et l’avenir qui se trouvent dans la merde !»

PARTAGER

74 COMMENTAIRES

  1. Depuis le dĂ©but de la crise malienne, Alpha konarĂ© est plus ou moins active dans la crise malienne. Nous fĂ©licitons les autoritĂ©s maliennes de la mise en place de cette bonne diplomatie dans la mise en oeuvre de l’accord de paix.

  2. Depuis le début de la crise malienne, Alpha konaré est plus ou moins active dans la crise malienne. Nous félicitons les autorités maliennes de la mise en place de cette bonne diplomatie.

  3. C’est de bonne augure que les deux frĂšres et amis se retrouvent pour Ă©changer. Je salue ces retrouvailles pour le renforcement des liens qui les unissent.

  4. A en croire les indiscrĂ©tions, la relation entre ces deux hommes n’était pas au beau fils. Je me rĂ©jouis qu’au sommet de l’UA que ces frĂšres se sont rencontrĂ©s et discutĂ©s. C’est tant mieux pour eux. 😀 😀 😀

  5. Merci Ă  Alpha konarĂ© pour tous ce qu’il est en train de faire pour le Mali. On est vraiment fiĂšre de ce grand service qu’il vient de rendre Ă  notre pays

  6. Je pense que ces deux amis et frĂšres de longues dates dont les divergences idĂ©ologiques ont fait qu’à un moment donnĂ© ils se sont sĂ©parĂ©, ne sauraient affecter leur fraternitĂ©. C’est une joie de les voir Ă©changer.

  7. Certes, AOK a dĂ©cidĂ© de s’écarter de la scĂšne politique. Cependant, il reste toujours un ancien cadre de ce parti qui a fait la fiertĂ© de ce pays Ă  un moment donnĂ©.

  8. Je pense qu’à un moment donnĂ© de la vie, il faut pouvoir faire fi des divergences idĂ©ologiques au nom de l’intĂ©rĂȘt suprĂȘme de la nation. Et c’est une bonne nouvelle que les deux frĂšres et amis se rencontrent pour discuter. C’est de bonne augure pour leur relation future.

  9. Cette rencontre entre ces deux illustres personnalitĂ©s est Ă  saluer pour rassurer les uns et les autres sur leur relation amicale un peu Ă©branlĂ©e due Ă  une divergence idĂ©ologique. C’est une bonne nouvelle pour l’avenir de ce pays qui a besoin de toutes ces filles et fils pour sa reconstruction.

  10. La rĂ©conciliation nationale que nous attendons tous doit commencer par ceux mĂȘme qui prĂŽnent cela. Je pense que la rencontre entre ces deux frĂšres de lutte est un exemple que tous devrons suivre pour le dĂ©veloppement socio-Ă©conomique du pays.

  11. A mon avis, il n’y a pas eu grand chose entre ces deux frĂšres et amis de longues dates comme on veut nous le faire croire. J’ai apprĂ©ciĂ© cette rencontre entre ces deux hommes pour leur propre bien et celui de la nation qui a plus que jamais besoin de tous pour le sortir de cette impasse.

  12. A mon avis, je pense que IBK et AOK ont intĂ©rĂȘt Ă  enterrer la hache de guerre. Le Mali a plus que jamais besoin de toutes ces filles et fils pour qu’il retrouve sa place dans les concerts des nations.

  13. Je pense que ces retrouvailles entre ces deux anciens présidents du Mali à huis clos est un bon signe de réconciliation entre tous le maliens.
    Cela doit servir d’exemple à certains


  14. Ces deux personnalités ont été des amis et des compagnons de lutte.
    Il faut donc comprendre qu’au delĂ  des diffĂ©rences sur le plan politique,il y a les relations humaines qui existent et ce sont elles qui ont fait surface Ă  Adis Abeba.

  15. Quand les fils du Mali se retrouvent et arrivent Ă  enterrer leurs divergences politiques pour parler du pays,ce sont les maliens qui en sortent gagnants.
    Je sais que c’est ce qui s’est passĂ© entre ces deux personnalitĂ©s importantes de notre pays.
    Vive la patrie


  16. MalgrĂ© leurs diffĂ©rences politiques,AOK a reconnu aux yeux de tous les chefs d’État du continent que les prĂ©sident IBK est un grand homme d’État.
    Cela doit ĂȘtre une leçon, pour les opposants incompĂ©tents qui veulent saboter ses projets.

  17. Le prĂ©sident IBK et son ainĂ© AOK ont compris que c’est dans l’entente qu’il peuvent aider leur pays.
    C’est cette raison qui les a poussĂ© Ă  se retrouver Ă  huis close en marge du sommet de l’UA pour parler du Mali.
    Je pense que tous les maliens doivent faire autant en soutenant notre président pour ses actions en faveur de notre Mali.

  18. Ceci doit ĂȘtre un idĂ©al, dans l’esprit des Maliens pour envoyer le Mali dans un dĂ©veloppement harmonieux il faut plutĂŽt amĂ©liorer les relations humaines .

  19. Si AOK a reconnu les mĂ©rites de son jeune frĂšre Ă  la face du monde entier,cela montre que le travail qui est fait par IBK fait tĂąche d’huile mĂȘme auprĂšs de ceux qu’on prenait pour ses ennemis.
    Tout le monde doit donc comprendre que le travail bien fait se reconnait tît ou tard

    Merci président


  20. En tant que grand homme d’État,Alpha KonarĂ© devait montrer au monde entier qu’il Ă©tait digne de foi en reconnaissant les effort du prĂ©sident IBK pour sortir le Mali du trou.
    Cela est à saluer car c’est la preuve que IBK est aussi un grand homme d’État


  21. Les retrouvailles entre l’élĂšve et le maĂźtre sont d’une bonne envergure pour le dĂ©veloppement sociaux Ă©conomique du Mali et la promotion de la paix.

  22. Le peuple veut l’entente de tous ses anciens prĂ©sidents car ensemble c’est le dĂ©veloppement qui est important. C’est tout Ă  fait respectueux pour Alpha de s’ĂȘtre dĂ©placĂ© pour saluer son ancien compagnon de lutte

  23. Cela doit servir de leçon Ă  toute l’Afrique. La politique ne veut dire de se haĂŻr ou se faire la guerre. Il faut fait fi des intĂ©rĂȘts personnels et servir son pays main dans la main pour le bien ĂȘtre du peuple

  24. Le prĂ©sident IBK a Ă©tĂ© le premier ministre d’Alpha qui avait une confiance totale en lui. MalgrĂ© qu’IBK ait quittĂ© le parti pour rejoindre le RPM n’a pas jouĂ© sur leur relation personnelle. C’est cela la dĂ©mocratie et la politique n’est pas la guerre.

  25. Je pense que le président Alpha a profité de cette occasion pour donner quelques directives à son élÚve sur la situation du pays.
    Si tous les anciens pouvaient en faire autant en gardant de si bonnes relations aprĂšs le pouvoir exĂ©cutif car c’est ce que demande la politique

  26. IBK a toutes les qualitĂ©s d’un homme d’état c’est pourquoi, le peuple n’a pas hĂ©sitĂ© un seul instant de l’élire Ă  plus de 77%. En politique, il faut savoir taire les divergences. Nous saluons l’esprit de sagesse et grandeur des hommes.

  27. Le Mali est un exemple de la démocratie donc les hommes qui nous ont servi doivent se donner la main pour que le pays puisse retrouver la stabilité.
    Le président fait tout pour que le pays retrouve la paix et la stabilité et cela est possible si tous les politiques se mettent ensemble

  28. La situation du pays doit interpeller tout bon citoyen malien soucieux du bien-ĂȘtre de ses compatriotes. C’est dans cet Ă©tat d’esprit que les deux hommes ont jugĂ© bon de se parler et partager leur point de vue afin de trouver ensemble une sortie dĂ©finitive de la crise

  29. Le Mali gagnerait si tous les hommes politiques du peuple suivaient cet exemple en mettant l’intĂ©rĂȘt du pays. Il faut que nos politiques se rĂ©concilient. La divergence idĂ©ologique ne doit pas prendre le dessus sur la relations humaines et sociales

  30. Les populations de Mopti et partout ailleurs doivent avoir confiance en nos forces de dĂ©fenses et de sĂ©curitĂ©s qui ont dĂ©jĂ  prouvĂ©es que nous pouvons leur faire confiance pour notre sĂ©curitĂ©. Il faut que nous communiquions avec elles en leur donnant les informations et en dĂ©nonçant toutes personnes suspectes afin qu’elles puissent dĂ©jouer les plans de ces terroristes.
    Ce salaud de kouffa ne triomphera jamais de notre pays. 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  31. Le prĂ©sident est en train de mettre tout en oeuvre afin que nos FAMAS soient dans les meilleurs conditions de travail pour mieux combattre ces djihadistes. La population doit aussi apporter sa collaboration Ă  nos forces de sĂ©curisation en matiĂšre d’informations et de renseignements.

  32. Je crois que quelques soit ce qui peut se raconter l’ex-prĂ©sident Alpha est l’ainĂ© du prĂ©sident IBK et ce dernier ne saurait en aucun cas lui manquer de respect en esquivant une quelconque demande d’entrevue sinon il n’a pas Ă©tĂ© forcĂ© de le faire cette fois ci. Evitons de voir les problĂšmes lĂ  oĂč il n’y en a pas.

  33. Beaucoup de commentaires de tous genres ont Ă©tĂ© fait sur les relations qui prĂ©valent entre le prĂ©sident IBK et AOK mas cette rencontre vient de dĂ©mentir le fait qu’on disait qu’il y avait de la brouille dans les relations entre ces deux personnes.

  34. Moi je pense sincĂšrement qu’IBK et AOK sont des personnes qui sont condamnĂ©es Ă  la rĂ©conciliation et au pardon parce qu’ayant partagĂ© plusieurs choses ensemble. Cette rencontre Ă  huis clos je pense Ă  Ă©tĂ© l’occasion d’éclaircir les zones d’ombres et d’aplanir les divergences.

  35. C’est une grande leçon d’humilitĂ©, d’honnĂȘtetĂ© et de sincĂ©ritĂ© que nous donne ces deux hommes pour dire que nous pouvons avoir des opinions diffĂ©rents mais pour avancer nous devons les mettre de cotĂ© et ne voir que l’intĂ©rĂȘt commun. Merci au prĂ©sident IBK et Alpha pour ce geste.

  36. La rĂ©conciliation de ses deux hommes ne peut qu’apporter un plus Ă  notre pays surtout dans ce contexte oĂč le pays a besoin du concours de tous ses fils et filles pour sortir de la crise Ă  nous imposer par les ennemis du pays.

  37. Je pense que grand chose n’opposait pas le prĂ©sident IBK Ă  AOK seulement des divergences de point de vue dans la gestion des affaires donc la dĂ©chirure n’Ă©tait pas aussi profonde autant qu’on voulait le faire croire. Ils peuvent donc les dĂ©passer sans grande difficultĂ©s.

  38. MĂȘme si l’ancien prĂ©sident KonarĂ© a dĂ©cidĂ© de se maintenir Ă  l’Ă©cart de la vie politique du pays ce n’est pas pour autant qu’il ne doit pas ĂȘtre considĂ©rĂ© par son poulain. En tout cas moi je les fĂ©licite car c’est un geste qui montre qu’on ne peut pas se quereller indĂ©finiment.

  39. Cette rencontre de ceux qu’on peut considĂ©rĂ© comme l’Ă©lĂšve et son maitre est la bienvenue. Ils doivent laisser derriĂšre eux les problĂšmes de visions qui les ont un peu Ă©loignĂ© et pourquoi pas permettre Ă  AOK de donner des conseils pour la gestion des affaires du pays.

  40. Cette rencontre entre ces deux leaders de la politique malienne est vue d’un bon Ɠil, car rĂ©conforte le peuple malien. IBK et Alpha sont des frĂšres politique qui ont marquer l’histoire de la politique malienne.

  41. Je suis fier de voir que devant la scĂšne internationale, pour l’honneur de notre pays OAK et IBK se serre la main. Tous les maliens ont vraiment apprĂ©cier cela. Je pense que ce geste de bonne foi entre ces deux leaders sera frĂ©quent et objectif.

  42. Je suis ravi de voir que le prĂ©sident IBK et son ami AOK se soit enfin rencontrer dans la paix et sous forme de rĂ©conciliation. IBK est homme sans rancune et de ce fait il n’a rien contre AOK, mĂȘme si AOK Ă  prĂ©fĂšre se retirer dĂ©finitivement de la politique malienne.

  43. Pour le bien-ĂȘtre de notre pays, la relation entre AOK et IBK ne doit pas rester tendre. AOK est par son expertise peut plus ou moins aider IBK dans sa politique de gouvernance. IL peut lui donner des conseils qui seront rentable.

  44. Bonne nouvelle pour la population malienne, tous le mon salut cette rencontre entre IBK et AOK. AOK doit d’avantage s’impliquer dans la politique malienne, pour sortir le Mali de cette crise. Le Mali besoin du concours de ses hommes politiques en particulier AOK.

  45. Le silence d’Alpha ne concerne que lui, avec lui ou sans lui le Mali avancera, la paix et la rĂ©conciliation sera plus que rĂ©elle au MALI. AprĂšs tout Alpha fait partie de ce qui ont poussĂ©s le MALI vers la dĂ©gringolade.

  46. Soyons sĂ©rieux monsieur le journaliste, oĂč est l’information quand vous dites que Alpha et IBK se sont saluĂ©s ? Je vous rĂ©ĂŻtĂšre ce que j’ai dit certains de es confĂšres et souvent de vives voix mais, parfois par voie de presse, Ă  savoir qu’ il ne faut pas faire croire aux gens que tout le monde peut faire du journalisme.

  47. Le MALI dispose de beaucoup de ses fils plus efficace et plus responsable qu’Alpha, il est le mĂ©diateur de plusieurs pays travers le monde pour le retour de la paix, cela est trĂšs bien, s’il veut, il peut ĂȘtre une colombe de la paix interplanĂ©taire cela ne cerne que lui.

  48. 💡 💡 Je pense que cette retrouvaille est plus salutaire, d’autre part la population malienne attendait de voir cela et avec impatience. La retrouvaille de ces deux leaders de la politique malienne est une bonne image pour la politique malienne en particulier pour le rĂ©gime au pouvoir. 💡 💡

  49. Cette rencontre Ă  Addis-Abeba et aprĂšs Ă  huis clos permettra Ă  AOK et IBK de parler de leur relation amical et aussi de la situation du pays. Ainsi AOK pourra apporter sa contribution au prĂ©sident en exercice IBK. Le concours et le soutien d’AOK au rĂ©gime au pouvoir est vraiment d’une aide crĂ©dible et objectif.

  50. Les maux que Mali vit aujourd’hui est la faute des rĂ©gimes passĂ©s, particuliĂšrement celui d’AOK et d’ATT. IBK a hĂ©ritĂ© d’un pouvoir en affaiblit par une crise multidimensionnelle. ATT est en exile parce qu’il fuit la justice de son pays. Il Ă©vite la justice et demande d’ĂȘtre pardonner. Alpha pour des raisons voilĂ©es, s’arme de son silence pour ce faire oublier et porter atteinte au rĂ©gime en place. Ils ont tous agir mal vis-Ă -vis de leurs pays par leurs mauvaise gouvernance le MALI regret de leurs gouvernances.

  51. Cette nouvelle est une bonne chose pour la paix en perspective au Mali et pour leur premier parti, l’Adema-Pasj qui veut rĂ©unir tous ses anciens prĂ©sidents pour son 25Ăšme anniversaire. Mais je ne pense pas cela soit possible dans la mesure oĂč les deux hommes sont tous occupĂ©s. L’ancien prĂ©sident n’est plus dans le pays.

  52. MĂȘme si ces deux hommes ne sont plus proches l’un de l’autre, comme auparavant, je sais et j’en suis sĂ»r, qu’il n’y a pas de tension entre eux. C’est seulement que leur temps ne leur permet plus de s’afficher constamment.

  53. Nous sommes contents d’entendre que le prĂ©sident de la rĂ©publique, Ibrahim Boubacar KeĂŻta et son ancien amis, non moins confident, ont fait la paix entre eux. Cela sans l’intervention d’une tierce personne. C’est vraiment de la bonne volontĂ© de la part de ces deux hommes.

  54. Je ne sais pas rĂ©ellement mais je suis sĂ»r que la dizaine de minutes d’échanges entre les deux personnalitĂ©s a portĂ© sur les grands problĂšmes du pays. Je sais que l’ancien prĂ©sident, AOK, est un bon mĂ©diateur et qu’il peut aider Ă  amener la paix dans notre pays. De ce fait la paix entre ces deux personnes aidera beaucoup le Mali.

  55. Je n’avais pas une seule seconde pensĂ© que ces deux grandes personnalitĂ©s, non moins anciennes alliĂ©es, allaient se serrer les mains. Si rĂ©ellement l’ancien prĂ©sident, Alpha Oumar KonarĂ© ne voulait plus rien de ce pays, il n’allait pas ĂȘtre le premier Ă  rejoindre l’actuel prĂ©sident, Ibrahim Boubacar KeĂŻta.

  56. Je fĂ©licite les deux personnes d’avoir pensĂ© Ă  l’avenir de ce pays, en laissant de cĂŽtĂ©s leur colĂšre, en dĂ©cidant de se parler et de glorifier les malien devant une assemblĂ©e africaine. Le Mali a besoin de tous ses anciens prĂ©sidents, pour qu’ensemble ils puissent sauver notre pays.

  57. C’est vraiment un bon signe pour un pays qui traverse une crise multidimensionnelle, de voir ces anciens prĂ©sidents se serrer les mains et se rencontrer en huis clos pour Ă©changer sur les problĂšmes de la nation. Si rĂ©ellement Alpha Oumar KonarĂ© veut de la paix avec son ancien PM, ce dernier est Ă  jamais disponible.

  58. Cette rencontre a Ă©tĂ© saluĂ©e par presque toute la communautĂ© africaine prĂ©sente Ă  la 49e session de l’Union africaine Ă  Addis-Abeba en Ethiopie. On croyait que ces deux hommes, non moins anciens amis, n’allaient jamais parler l’un Ă  l’autre.

  59. Nous invitons l’ancien prĂ©sident de la rĂ©publique, Alpha Oumar KonarĂ© Ă  aller au-delĂ  de ce geste grandiose. Nous sommes heureux de voir ces deux hommes, entre lesquels il y avait un froid, se serrer les mains.

  60. C’est dĂ©jĂ  une bonne nouvelle et une bonne chose pour ce pays de voir ces deux grandes personnalitĂ©s se rencontrer aprĂšs des annĂ©es de mĂ©sententes et de sĂ©parations. Ces deux personnes ont Ă©tĂ© des amis fidĂšles et sĂ»rs l’un et l’autre. Le plus important dans cette situation est que c’est l’ancien prĂ©sident qui s’est dĂ©placĂ© pour aller vers son ancien PM.

  61. Que ce que nous ne donnons pas Ă  ce MALIBA ?
    Je ne vois pas
. 🙁 🙁 🙁
    Enfin avec cette bonne nouvelle, nous pouvons ĂȘtre sĂ»res que le Mali reprend ses activitĂ©s d’avant dans des bonnes conditions. 💡 💡 💡 💡
    On se rappelle que des personnes ont dit que si le prĂ©sident IBK voulait d’une rĂ©conciliation, il devrait se rĂ©concilier avec les politiciens maliens et les anciens leaders tels qu’Alpha

    Voilà qui est fait
 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀
    Si le remÚde est là je pense que le mal ne pourra plus résisté.
    🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  62. Alpha et IBK ont bien fait d’enterrĂ© ses crises politique et de faire un regard Ă  la nation, sinon le MALI est longtemps restĂ© souffert des dĂ©chirures. Maintenant je pense que les maliens de tous bords doivent faire de mĂȘme en se donnant les mains et restĂ© des maliens fiers de servir leur nation.
    La dĂ©mocratie malienne fait son grand pat. 😀 😀 😀

  63. A partir de cet instant que ses deux hommes se sont donnĂ© la main, nous pouvons dĂ©clarer un Mali rompu de tout son problĂšme de conflits. 😯 😯 😯 😯 😯
    Le Mali est une terre bénis, son bateau peut bien tanguer mais ne chavirera jamais.
    Je salue le bon geste de ses deux hommes 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  64. Alpha et IBK ont bien fait d’enterrĂ© ses crises politique et de faire un regard Ă  la nation, sinon le MALI est longtemps restĂ© souffert des dĂ©chirures. Maintenant je pense que les maliens de tous bords doivent faire de mĂȘme en se donnant les mains et restĂ© des maliens fiers de servir leur nation.
    La démocratie malienne fait son grand pat.

  65. C’est dans l’union que le Mali peut ĂȘtre une terre debout et soit fier de ses enfants. Nous sommes tous les mĂȘmes, nous avons les mĂȘmes amours et les mĂȘmes dĂ©sirs d’assistĂ© Ă  un Mali qui n’a pas son Ă©gal. C’est en se donnant les mains que nous pouvons faire grimper le Mali.

  66. Avec ce rencontre on peut se rendre compte que le Mali est important aux yeux de ses leaders. Nous sommes trĂšs longtemps restĂ©s dans des incomprises. Alpha Ă©tant un Mali d’avant peut apporter beaucoup Ă  IBK de ce Mali d’aujourd’hui.

  67. VoilĂ  une chose qui a de la sens ‘’Alpha salue IBK ‘’ rien que ça doit nous inciter au changement et Ă  la comprĂ©hension de faire de ce Mali une terre qui peut ĂȘtre sauvĂ©.

  68. Cela est une bonne chose que nos leaders se mettent enfin sur un terrain d’entente. Le MALI ne pourra pas aller dans des divisions et je pense que les populations de ce pays doivent faire de mĂȘme.

  69. Ce geste est soulageant et est à saluer de tous, certes le pays se trouve dans des difficultés qui interpelles la compréhension de tout un chacun et l'union national. Le Mali est cette terre qui nous unit et il est vraiment nécessaire de donner tout pour sauvegarder ce bien.
    Vive l'union
    Vive la patrie…

    • Il n y aura jamais de l’union nationale sur du faux. Les gens ont fait du mal a ce pays.

  70. Ce geste est soulageant et est à saluer de tous, certes le pays se trouve dans des difficultés qui interpelles la compréhension de tout un chacun et l'union national. Le Mali est cette terre qui nous unit et il est vraiment nécessaire de donner tout pour sauvegarder ce bien.
    Vive l'union
    Vive la patrie…

  71. GMT fut etonnĂ© que celui qu’il estimait comme mediocre dans son gouvernement en 1978 soit devenu president du Mali. L’histoire a fini par lui donner raison. Le groupe des profs amaigris et affamĂ©s de l epoque qui criaient pour le CHANGEMENT y etaient a la croisee des chemins de choisir: quel changement…. de leur propre condition de vie ou le trajectoire moral-economique-politique-social de la gestion du Mali? Le choix fait est connu et nous vivons le resultat aujourd’hui: tous les profs sont devenus ultra-riche alors que le Mali ne cessait de plonger dans l’abysse qui a culminĂ© en sa faillite totale en 2012. Les profs ont certes reussi a un changement… de leurs propres cadre de vie. Il faut simplement reconnaitre qu’il n’est pas donnĂ© a tout le monde de se passer de son propre bonheur materiel… de le sacrifier pour celui de son pays… NO SANKARA.
    Je ne veux absolument rien entendre des profs….sauf peut etre un mot de conclusion: “faites plus jamais comme nous!!!”

  72. TABARI KA ALLAH !!
    Si AOK et IBK se sont serrĂ©s la main alors le Mali est enfin dĂ©bout. Plaise Ă  Dieu ces grands hommes Ă©voluer avec intime conviction de ce que le Mali attend d’eux, de ce qu’ils pensent rĂ©ellement donner Ă  DEUX Ă  notre pauvre mais cher pays. Merci PrĂ©sidents Alpha Oumar KONARE et Ibrahim Boubacar KEITA pour votre sagesse et votre Ă©lĂ©gance Ă  redonner confiance au Mali. KOUMA MAGNI KOUMA BALIYA FENE MAGNI. NI AW MOGO FILA YE AW BOLODI NIOGOMA A BE FOUSSAYA AN FASO MA. ALLAH KA AN DEME. AW KONARE AW KEITA.ALLAH KA BARIKA DO MALILA. AMINA YARABI

  73. C’est du journalisme ça?

    “Alpha s’est levĂ© de sa chaise…” et bla bla bla!

    Ah bon?

    “Fils de Dougoukolo et de….” Et bla bla bla!

    Ok!!!!

    “Les deux hommes Ă©tait en froid….” et bla bla bla!

    Ah bon et depuis quand?

    Pure supposition sans preuve!

    “C’est une maniĂšre de faire la paix….” Et bla bla bla!

    Ah bon c’est Alpha qui bloque la paix au Mali?

    S’il ne se lĂšve pas de sa chaise il n’y aurait pas de paix au Mali?

    Ok merci de la nouvelle, on est trop content de l’apprendre monsieur le journaleux de mercredi!

    “Il doit faire des propositions Ă  IBK qui serait preneur…” Et bla bla bla!

    Ah bon l’IBKLOWN serait Ă  court de propositions pour diriger le pays?

    Qui vous dit que cet IBKANCRE Ă©coute les autres?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour s’octroyer un avion surfacturĂ© Ă  25 milliards alors qu’il y avait dĂ©jĂ  un avion prĂ©sidentiel en bon Ă©tat au Mali?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour rĂ©nover sa maison privĂ©e Ă  Sebanicoro avec l’argent du Mali Ă  15 milliards?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour se faire payer un loyer mensuel de 400 millions par le trĂ©sor public pour cette mĂȘme maison de sebenicoro?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour mettre sa famille dans tout le sommet de l’Ă©tat au Mali?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour transformer sa prĂ©sidence en colonie de vacances avec en moyenne trois voyages inutiles et trĂšs coĂ»teux par semaine alors que les maliens n’ont ni emploi ni revenu?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour augmenter inutilement le budget de Koulouba de 7 Ă  19 milliards sans raison alors qu’il ne construit ni Hopital ni Ă©coles ni universitĂ©s, routes goudronnĂ©es pour les maliens?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour refuser de payer les cotisations de l’ONU pendant deux ans?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour foutre 8 milliards dans un pavillon inutile prĂ©sidentiel Ă  l’aĂ©roport de Bamako Senou?

    Il a Ă©coutĂ© qui pour s’entourer des plus grands voleurs de la rĂ©publique Ă  Koulouba ( Ben Barka, Blaise SangarĂ©, Kassoum Tapo, DjimĂ© Diallo,etc)?

    Il a écouté qui pour acheter des chaussettes à 30 000 FCFA la paire pour nos soldats en lieu et place des armements modernes?

    Il a écouté qui en donnant plus de 120 milliards au Kagnassy pour des futilités de sac de couchage pour nos soldats en lieu et place des armements modernes?

    Donc arrĂȘtez vos cinĂ©mas et allez-y apprendre Ă  faire du journalisme ce serait mieux pour vous!

    Salute

Comments are closed.