Bienvenue mon général

0

L’annonce de la désignation d’un général français pour diriger la formation des militaires maliens, a été bien accueillie par les militaires qui sont dans les camps de Bamako.

La plupart n’attendait que l’arrivée des instructeurs. Certains d’entre eux ont même quitté Bamako, pour Ségou, Koulikoro et Mopti qui sont retenus pour les formations et autres stages de recyclage pour les militaires maliens. Dans le camp de Kati, siège de l’ex-junte, certains jeunes officiers sont très contents, parce qu’ils veulent se battre pour la libération des régions occupées. «Bienvenue mon général !», ont déclaré certains jeunes soldats. Pour vu que cet enthousiasme perdure !

Bamako, un véhicule bourré d’explosifs en vadrouille

Selon des sources proches des forces de sécurité, un véhicule plein d’explosifs aurait échappé au contrôle des forces de sécurité à l’entrée de Bamako. Le véhicule, dont le numéro a été identifié, reste introuvable. C’est ce qui explique les multiples patrouilles dans la ville de Bamako, où les autorités ont même impliqué des chefs religieux et coutumiers, afin qu’ils informent les populations et les incitent à la vigilance. À leur tour, elles sont tenues de déclarer toute anomalie et autres actions inhabituelles qui pourraient se survenir autour d’elles. C’est pourquoi un important dispositif de 800 agents de sécurité a été déployé à Bamako lors de la fête de la Saint Sylvestre. D’après nos informations, ledit véhicule serait venu de Mopti. En attendant qu’il soit retrouvé, les autorités sécuritaires sollicitent le soutien de tout le monde pour qu’il ne fasse pas boom !

Un pieux pas comme les autres

On peut que la crise que connaît notre pays, est en train de faire changer beaucoup de gens. Surtout ceux qui avaient la main à la pâte du temps d’ATT. C’est ainsi que le président du Conseil national des jeunes du Mali, Abdoulaye Touré, est devenu subitement un fervent musulman : il prie régulièrement et ne rate aucune occasion pour parler de Dieu. Même lors des rencontre du CNJ, il récite des sourates, fais des prières et bénédictions. Pour certains, cela s’explique par le fait qu’il revient de la Mecque, où il a effectué le pèlerinage. En tout cas, tous ceux qui ont approché Abdoulaye Touré pensent qu’il est devenu un pieux pas comme les autres pieux. Et, on ne sait pas encore pourquoi ?

Petit salaire à l’industrie malienne de fer

L’industrie malienne de fer, qui vient d’ouvrir ses portes, connaît déjà des problèmes. En effet, les jeunes de la localité et environs qui y travaillent, se plaignent de leurs maigres revenus journaliers de 1500 Fcfa. Leur colère a crevé la stratosphère lorsque leur patron a voulu réduire ces peccadilles à la modique somme de 750 Fcfa. Ils étaient en boule au point qu’ils avaient décidé de bouder la cérémonie d’inauguration officielle, qui a eu lieu jeudi 27 décembre 2012. Il a fallu l’intervention du maire de Tienfala pour que les travailleurs acceptent de participer à la cérémonie. C’est alors que le maire a demandé lors de la cérémonie au promoteur de respecter la législation du travail au Mali, et de construire un dispensaire pour les travailleurs. Toute chose que le promoteur a bon gré mal gré acceptée. La générosité de celui-ci est allée un peu plus loin : il a donné quartier libre (pour le reste de la journée) aux travailleurs, juste après la cérémonie d’inauguration.  Comme quoi : « Chat échaudé craint l’eau froide».

Apej, un refuge des jeunes du CNID ?

L’agence pour la promotion de l’emploi des jeunes est-elle devenue l’agence pour la promotion des jeunes du Cnid-Faso Yiriwaton ? Ça en a tout l’air. Car depuis l’arrivée de Sina Damba à sa tête, une discrimination positive est en vigueur en faveur des jeunes du Cnid. Prosaïquement, ceux-ci ont plus de chance que les autres jeunes. D’autant qu’on fait croire que ce sont des jeunes de ce parti qui se sont interposés à la tentative d’enlèvement de la directrice générale de l’Apej. De fait, selon nos sources, en plus de leur présence en masse dans les structures de l’Apej, la plupart des jeunes volontaires qui ont récemment prêté serment, sont des militants et sympathisants du Cnid. Au point que certains travailleurs de l’Apej, qui ne sont pas du même bord politique que la directrice, ont remonté l’information au sein de leurs partis  respectifs. En tout cas, une chose est sûre, l’actuelle directrice est en train de se former une base politique en dehors de Nara. Et c’est pourquoi Dioncounda Traoré, qui devrait présider la cérémonie de prestation de serment des jeunes volontaires, n’a pas voulu faire le déplacement. Sans oublier qu’il y a aussi un vieux «cadavre» entre lui et Sina depuis les législatives de 2007 à Nara.

Tension à Kati !

Selon des sources proches de la junte, certains éléments ne sont pas d’accord avec l’arrestation du commandant Diansana, l’aide de camp de l’ancien Premier ministre, Cheick Modibo Diarra. La question de son arrestation a créé une dissension entre les 27 hommes de la junte. Certains pensent qu’il faut l’élargir quand d’autres disent non. Il est accusé d’avoir été l’interface entre l’ancien Premier ministre et certains soldats, pour qu’en cas de pépins, ils puissent porter main forte à l’enfant de Ségou. En tout cas, les éléments de son corps d’attache, c’est-à-dire la gendarmerie nationale, ne sont pas d’accord avec son arrestation. Car, disent-ils, il était en mission et n’a rien à avoir avec les affaires politiques. Pour ainsi dire, son arrestation provoque une vive tension entre militaires. Sans éclaboussures, du moins, pour l’instant !

Fer made in Mali

Industrie malienne de fer, Imafer vient d’ouvrir son usine de production à Fougadougou, dans la commune de Tienfala. La cérémonie s’est déroulée en présence de 5 membres du gouvernement ; elle était présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce. Cette usine ultra moderne a été conçue selon une technologie indienne. Elle comprend un four électrique d’une capacité initiale de 2100 tonnes de fer  par mois, soit 25 200 tonnes par an. Elle comprend aussi un laminoir pour la fabrication finale du fer à béton. Les investissements globaux de l’usine s’élèvent à plus de 5 milliards de FCFA.   180 emplois ont déjà été créés, cet effectif  atteindra selon le promoteur 240 lorsque la production atteindra sa vitesse de croisière. Il faut signaler qu’à part 20 Indiens, tout le reste des employés sont des nationaux et des jeunes de la commune de Tienfala et environs. Bon vent !

Fête sans promo

Les opérateurs de téléphonie ont habitué leurs clients à des promos lors des fêtes au Mali. Cette année, pour le 31 décembre, il n’y a pas eu de promo. Orange et Malitel, qui se suivent de près, même s’épient, ont laissé passer la fête. C’est le lendemain de la fête de la Saint Sylvestre qu’il y a eu une promo. Selon nos informations, Malitel attendait de voir ce que sa «coépouse» allait offrir à ses clients. Comme Orange traînait les pieds, Malitel n’a rechigné à faire une promo. Chez Orange qui se dit N°1 au Mali, il semblerait que la promo n’était pas à l’ordre. La raison, le nouveau patron qui est venu de Madagascar pense qu’il faut mettre l’accent sur orange money. Parce qu’il aurait fait, selon certaines indiscrétions, ses preuves à Madagascar grâce à Orange money. Vous comprenez maintenant pourquoi toutes les promos d’Orange sont orientées depuis son arrivée vers Orange money, et dont la campagne publicitaire coûte plusieurs millions de nos francs. Au final, la majorité des clients de ces sociétés qui ont été sevrés des petites gâteries habituelles. Voilà pourquoi pour la fête du 31 décembre 2012 a été blanche en terme de promo bonus. De fait, le «N°1» et Malitel doivent pensent aux clients, d’autant que ni l’un ni l’autre ne donne satisfaction avec les clés 3G-, pardon 3G+.

GAO : Ansar Sharia est né au Mali

Dans une de nos précédentes parutions, nous faisions cas de la création d’un éventuel mouvement arabe dans le nord du Mali. Cela est désormais une réalité. Oumar Ould Hamaha, le leader charismatique d’Ansardine à  Tombouctou, vient de créer Ansar Sharia, une branche dissidente du Mujao  et  d’Ansardine.  À travers ce mouvement, «nous allons récupérer tous les Arabes de la zone pour former un front exclusivement arabe», affirme-t-il. Il faut signaler que ce nouveau mouvement est basé à Tombouctou et bénéficie du soutien des Arabes de plusieurs localités.  Selon certaines sources, c’est ce mouvement qui aurait attaqué les positions du MNLA à Inhallil, à la frontière de l’Algérie. Et après deux jours de combats, il aurait mis la main sur un grand butin comprenant entre autres des véhicules, motos, munitions de guerre. Par ailleurs, dans une annonce sur la radio islamique «Mohamed Askia», les populations sont informées que «dans deux jours elles pourront passer pour récupérer leurs biens volés par le MNLA». Oumar Ould Hamaha, ou encore l’homme à la barbe rouge, un grand amateur de henné, est un Lieutenant de Ansardine d’Iyad Ag Ghaly. Son départ risquerait de porter grand coup au moral d’Iyad dont il connaît tous ses secrets. En plus, Oumar se propose d’attaquer Kidal dans les tout prochains jours. Selon nos informations, il aurait même le soutien de certains officiers arabes de l’armée malienne.

Face à cette situation confuse, les populations du nord ne souhaitent qu’une intervention de l’armée malienne, car elles assistent impuissantes chaque jour à des montages et des actions inhumaines de la part des islamistes armés et de leurs alliés.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER