Bittar – Séméga : Quand l’hypocrisie les rapproche

0
1
SEMEGA et BITTAR

Lors du salon auto moto organisé la semaine dernière au centre international des conférences de Bamako, les deux hommes étaient assis côte à côte et se congratulaient. Les esprits non avertis ont vite fait de croire qu’ils sont en odeur de sainteté.

Pourtant les deux désormais complices sont opposés sur toutes les questions au sein de leur formation politique, le Pdes. Aujourd’hui, ils ne s’adressent même plus la parole si ce n’est pour tromper le public. Car Bittar a semé la division dans le parti pro présidentielle dirigé par Hamed Diané Séméga. C’est dire leur sourire de façade cache bien de rancunes et de rancœur. Et, l’hypocrisie étant la valeur la mieux partagée au Mali, les deux protagonistes peuvent continuer à faire de la diversion en public.

10ème édition de la Foire exposition de Bamako

L’Inde à l’honneur !

La dixième édition de la Foire exposition de Bamako (Febak) 2011 s’est ouverte, vendredi dernier, au Parc des expositions de Bamako, sis sur la route de l’aéroport. Pour cette 10ème édition, les organisateurs, que sont les trois chambres consulaires (Ccim, Cmm, Apcam) et la toute nouvelle Chambre des Mines du Mali, dirigée par Abdoulaye Pona, ont accordé leur confiance à la République d’Inde. Le pays de Maharaja et de Gandhi, connu pour sa richesse culturelle et artisanale est l’invité d’honneur de cette édition à laquelle participent, selon les organisateurs, les participants de 200 pays du monde. La cérémonie d’ouverture de cette foire a été présidée par le Premier ministre, Mariam Kaidama Sidibé.

Prise en charge des enfants victimes de traite

L’Organisation internationale des migrations et le Bit se donnent la main

La traite des enfants, on en parle encore. A la faveur d’un atelier de validation, tenue la semaine dernière à Bamako, les experts de la question pour mettre fin à cette pratique des temps révolus. Aussi, l’on pense déjà à la création d’un réseau d’acteurs chargés de la prise en charge des enfants victimes de traite.

Initié conjointement par l’Organisation Internationale des migrations et le Bureau International du Travail, ce réseau aura pour objectif global de renforcer le système de protection et de prise en charge des enfants victimes de traite. Plus spécifiquement, il vise à créer et à renforcer les liens opérationnels de collaboration et de coordination en matière de prise en charge des enfants victimes de traite; promouvoir l’établissement d’une chaîne d’intervention entre les différents acteurs au niveau interne à travers la mise en réseau des intervenants, etc.

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.